preloader

Article

Ce qui est simple ailleurs est souvent difficile chez nous.
Ce qui est simple ailleurs est souvent difficile chez nous.

Ce qui est simple ailleurs est souvent difficile chez nous.

62b05fa1586f7_actuimage
Ce qui est simple ailleurs est souvent difficile chez nous (y réfléchir : le déroulement des élections législatives en France).

Ce qui est simple ailleurs est souvent difficile chez nous.

Les élections législatives en France ce sont déroulées dans le calme et le respect de chacune des chapelles politiques.

Des élections sans violences.

C’est possible. Comme en France.

Élections législatives. 20h.

Presque tous les résultats sont connus.

Le parti présidentiel reconnaît sa défaite.

Des ministres battus dans les urnes.

Pas dans la rue.

L’opposition clame sa victoire.

Les électeurs sont contents.

Ils se sont fait entendre.

Par les urnes.

Pas par les armes.

Aucune violence. Aucun pneu brûlé.

Aucun électeur empêché de voter.

Belle leçon de démocratie.

Pendant ce temps.

Ailleurs à des milliers de km.

Autre ambiance.

Des candidatures de l’opposition rejetées.

Les opposants crient à la manipulation.

C’est la mobilisation.

Pneus brûlés ça et là.

Rues barricadées.

Déjà trois morts.

Pour des élections législatives prévues fin juillet.

Climat quasi insurrectionnel à Dakar et d’autres villes du Sénégal.

Les jours à venir s’annoncent difficiles.

Ce qui est simple ailleurs est souvent difficile chez nous.

Georges Ibrahim Tounkara