preloader

Article

46 soldats ivoiriens détenus au Mali : Avant leur libération, voici le scénario envisagé par Bamako.
46 soldats ivoiriens détenus au Mali : Avant leur libération voici le scénario envisagé par Bamako.

46 soldats ivoiriens détenus au Mali : Avant leur libération, voici le scénario envisagé par Bamako.

81507-militaires-ivoiriens_xl
Nos 46 vaillants soldats des Forces Spéciales pris en otage par la junte malienne avec demande de rançon. Le peuple de Côte d'Ivoire vous attend tenez bon.

46 soldats ivoiriens détenus au Mali : Avant leur libération, voici le scénario envisagé par Bamako.

46-soldats-ivoiriens-detenus-au-mali-avant-leur-liberation-voici-le-scenario-envisage-par-bamako

Nos 46 vaillants soldats des Forces Spéciales pris en otage par la junte malienne avec demande de rançon. Le peuple de Côte d’Ivoire vous attend tenez bon.
Les 46 militaires ivoiriens détenus au Mali bientôt Les choses évoluent bien dans le sens de la libération des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali. Mais selon plusieurs sources citées par RFI, celle-ci ne devrait pas être immédiate.

A en croire notre informateur, Bamako, ces 46 soldats ivoiriens inculpés pour “tentative d’atteinte à la sûreté extérieur de l’Etat” pourraient bien ne pas échapper à un procès.

Au terme duquel, en cas de condamnation, ils seraient finalement graciés par le président malien de transition, puis renvoyés en Côte d’Ivoire.

Assimi Goïta, pas seul à décider

Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte militaire au pouvoir, aurait déjà validé ce principe de libération. Une manière pour Bamako, si ce scénario était mis en œuvre, de ne pas donner l’impression de céder aux pressions ivoiriennes et internationales.

« Ils ne veulent pas avoir l’air d’obéir, ils le feront, mais à leur rythme », analyse une source proche de la médiation, qui tempère : « À condition qu’ Assimi Goïta respecte ses engagements. Or, il n’est pas seul à décider. », prévient-il.

L’affaire des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali depuis un peu plus de 3 mois suscite des tensions diplomatiques entre Abidjan et Bamako

L’affaire des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali depuis un peu plus de 3 mois suscite des tensions diplomatiques entre Abidjan et Bamako.

L’intense ballet diplomatique initié depuis le déclenchement de l’affaire a commencé à porter ses fruits. En fin de semaine dernière, le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu successivement le président togolais Faure Gnassingbé, médiateur dans ce dossier, puis le président en exercice de la Cédéao, le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embalo.

Le week-end précédent, c’étaient les présidents gambien et ghanéen qui étaient reçus à Bamako par le colonel Assimi Goïta, président malien de transition.

Pour rappel, Abidjan et l’ ONU soutiennent que lesdits soldats devraient participer à la sécurité du contingent allemand des casques bleus au Mali. Mais pour la partie malienne, ces militaires ivoiriens sont des mercenaires déployés par Abidjan dans une mission de des déstabilisation du Mali.

Jean Kelly KOUASSI  Le portail de référence de l'actualité ivoirienne ...