preloader

AUGMENTATION DU SMIG DE 36.607 FCFA A 60.000 FCFA

Les travaux d’hercule de Ado.

254 SIÈGES  Répartition des sièges à l’Assemblée nationale après les législatives du 6 mars 2021 (Voir Carte districts).
Côte d’Ivoire. Législatives. Des comités de veille pour « Zéro perte en vie humaine ».
Transformation de l’hévéa : la SAPH présente le projet de la nouvelle unité industrielle de Soubré, d’une capacité de 60 000 tonnes au Ministre Souleymane Diarrassouba.
16 châteaux d’eau construits dans le Moronou depuis 2011
Le pont de Guintéguéla bientôt livré (région du Bafing).
Société Aéria (Aéroport International d’Abidjan)
Construction d’un Lycée Professionnel
Le gouvernement inaugure de nouvelles installations d’eau potable à Zorofla
Le gouvernement annonce la construction des aéroports de Kong et de Séguéla en 2019
Côte d’Ivoire-AIP/ L’axe routier Bouna-Doropo : l’un des creusets du développement de la région du Bounkani.
Développement des infrastructures routières : État d’avancement des travaux d’aménagement de la Route de Dabou 19 Km ( sortie Ouest Abidjan – Mars 2022).
Abobo : les travaux de construction de l’échangeur de la mairie avancent très bien (image).
Autoroute Yamoussoukro – Tiébissou : Les travaux bientôt terminés.
Pose de la 1ère pierre des travaux de réalisations des superstructures du PAA
Présentation de la gare de péage du pk 7+200 de l’autoroute Abidjan Grand-Bassam en Côte-d’Ivoire.
Côte-d’Ivoire : Adama Diawara annonce l’ouverture de l’université de San Pedro en octobre 2021.
Laurent Tchagba livre deux infrastructures hydrauliques pour combler sept localités de Koun-Fao
Autoroute Abidjan San-Pédro.
Pose de la première pierre du lycée Technique et Professionnel d’Adaou (région du Sud Comoé).
Usine de transformation de l’anacarde à Yamoussoukro.
Collège Moderne de Bourébo
Violences électorales en Côte-d’Ivoire : Ouattara évoque des « implications » surprenantes
Autoroute Abidjan Yamoussoukro
1er supercalculateur de Côte d’Ivoire
les Centres de secours d’urgence de Man-Duékoué.
L'augmentation du SMIG (Salaire Interprofessionnel Garanti) décidée par le chef de l'état était bloquée depuis 1994.
L'augmentation du SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti), décidée par le chef de l'état, il était bloquée depuis 1994.
SMIG
Le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti bloquée depuis 1994.

Augmentation du SMIG de 36.607 FCFA A 60.000 FCFA

Le Gouvernement a adopté ce mercredi 20 novembre, au cours du conseil des ministres, une mesure portant augmentation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG). Le SMIG passe de 36 607 à 60.000 FCFA.
Selon Mme Affoussiata Bamba-Lamine, cette décision entre en vigueur dès son adoption. C’est l’aboutissement des discussions engagées par le Gouvernement avec les partenaires sociaux depuis 2007. Elle a expliqué que le Gouvernement entend ainsi soulager les travailleurs confrontés à la cherté de la vie.
L’augmentation du SMIG obéit à à la volonté du Chef de l’Etat d’améliorer les conditions de vie populations.
Smig_CIV_1

Augmentation du SMIG, Indice des médecins et Infirmiers, etc. : Ouattara restaure la dignité des travailleurs

Le monde du travail en Côte d’Ivoire a véritablement bougé en 2013. Et cela a été matérialisé par l’augmentation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) qui est passé de 36.607 FCFA à 60.000 FCFA.
Soit une hausse de plus de 60 %. Cette décision du Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara est entrée en vigueur dès son adoption le 20 novembre dernier en Conseil des Ministres. C’est l’aboutissement d’une longue négociation qui a débuté depuis 2007 entre le Gouvernement et les partenaires sociaux (Cgeci, les différentes Centrales Syndicales …..).
Avec cette augmentation, le Président Ouattara veut soulager les travailleurs dont le pouvoir d’achat s’amenuise considérablement du fait de la cherté de la vie. Les travailleurs du secteur industriel et agro-industrie sont les grands bénéficiaires de cette augmentation du Smig qui a été favorablement accueillie par toutes les centrales syndicales ivoiriennes.
La dernière revalorisation de ce Smig en terre Ivoirienne remonte en 1994 après que le Franc CFA ait été dévalué. La Côte d’Ivoire à travers cette cette augmentation tient la tête du peloton des pays d’Afrique de l’Ouest Francophone qui restaure la dignité de ses travailleurs.
En tout cas, avec cette hausse, la Côte d’Ivoire est le premier pays francophone à payer le Smig à 60.000 FCFA. Faut-il le rappeler, le Smig au Mali est de 28.460 FCFA ; 33.139 FCFA au Burkina Faso ; 31.628 FCFA au Bénin et 36.243 FCFA au Sénégal. Il est de 35.000 FCFA au Togo.
Il faut également noter que des dispositions sont en train d’être prises pour améliorer et sécuriser les emplois dans les différentes entreprises. C’est ce qui a d’ailleurs a justifié la révision du Code du travail par les partenaires sociaux et le ministère d’Etat, ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle pour l’adapter aux réalités actuelles de la Côte d’Ivoire.
Mais il n’ a pas été encore soumis à l’hémicycle pour adoption. Concernant le statut général de la Fonction, il a été également modifié. Et l’avant-projet de loi portant statut général de la Fonction Publique a été validé.
Même s’il n’est pas encore adopté. Quant aux personnels de santé, ils se sont frotté les mains.
Car, le Président Ouattara a réparé une injustice à eux faite par les régimes précédents.
Ce par l’adoption du décret portant octroi de 150 points d’Indice supplémentaires aux techniciens de la santé et 400 points d’indice en plus pour les cadres supérieurs de la Santé (médecins, Pharmaciens, chirurgiens – dentistes, vétérinaires, etc.….) au titre de la prise en compte du Doctorat.
Soit 400 points d’Indices. Ce décret rentre en vigueur en Janvier 2014. Les 400 points d’indice octroyés aux cadres supérieurs de la santé, correspondent à 118.000 FCFA et 150 points d’Indices équivalent à 44 000 FCFA. En clair, à la fin du mois de Janvier 2014, les médecins bénéficieront d’une augmentation conséquente de 118.000 FCFA sur leurs salaires et 44000 FCFA sur les salaires des Infirmiers (ères), Sage –Femme, etc.
Les enseignants n’ont pas été oubliés. Le Gouvernement a payé le reliquat de 5000 Fcfa à tous les Instituteurs à la fin de janvier 2013 au titre des indemnités de logement. Et 25 % sur les 50 % restant ont été payés en mars 2013 au titre de la bonification indiciaire des Instituteurs avec rappel des mois de janvier et février2013.
A cela s’ajoute le paiement de 25% des 50 % restant pour le glissement catégoriel avec rappel des mois de Janvier et Février 2013. Ce qui porte le taux de satisfaction des revendications dans le Secteur Education / Formation à 75 %. Le mois qu’on puisse dire c’est sous Alassane Ouattara le monde du travail retrouve peu à peu sa dignité et bénéficie de plus en plus des retombées de leur travail.
Certainement que 2014 apportera plus d’avantage aux travailleurs de Côte d’Ivoire.