preloader

REORGANISATION DE LA DIPLOMATIE IVOIRIENNE (ECO-DIPLOMATIE)

Le chef de l'état invite les ambassadeurs à mettre en avant les atouts économiques de la Côte d'Ivoire
Le Chef de l’Etat a présidé jeudi 23 avril, la cérémonie officielle d’ouverture de la 3è Conférence des Ambassadeurs.
Alassane Ouattara et Recep Tayyip Erdogan à Ankara 26 mars 2015
Le Président Alassane Ouattara et SEM Recep Tayyip Erdogan à Ankara 26 mars 2015

Abidjan de nouveau au centre de la diplomatie africaine

Dans la sous-région comme sur le plan international, la politique active de coopération d’Alassane Ouattara redonne au pays toute son influence après des années d’isolement.
La Côte d’Ivoire sort enfin de son isolement diplomatique.
Après dix années de crise, Alassane Ouattara a instauré une politique étrangère dynamique, renforcée par son mandat de président de la Cedeao entre février 2012 et mars 2014.
À ce titre, il a aidé à résoudre plusieurs crises dans la sous-région – aux dépens parfois de certains dossiers internes, comme la réconciliation, maillon faible de son pouvoir, notamment après les coups d’État au Mali et en Guinée-Bissau au printemps 2012.
En quelques années, Abidjan est redevenu un point de passage obligé des personnalités politiques du monde entier : Hillary Clinton, alors secrétaire d’État des États-Unis, s’y est rendue en janvier 2012, le Premier ministre japonais Shinzo Abe en janvier 2014, le président français François Hollande en juillet de la même année…
Alassane Ouattara fait même office de sage auprès de ses homologues d’Afrique de l’Ouest. Le Togolais Faure Gnassingbé, le Guinéen Alpha Condé, le Ghanéen John Dramani Mahama ou la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf sont tour à tour venus le consulter.
Le 28 avril, au lendemain d’une élection présidentielle contestée au Togo, il n’a pas hésité à se rendre à Lomé en compagnie de John Dramani Mahama, alors président de la Cedeao, pour tenter de faire reconnaître le verdict des urnes.

Alassane Ouattara, Faure Gnassingbe John Dramani Mahamat à Lomé
De droite à gauche : Alassane Ouattara, Faure Gnassingbé et John Dramani Mahamat à Lomé
Le Président Alassane Ouattara à reçu la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton Mardi 17 janvier 2012. Abidjan Palais Présidentielle le Président Alassane Ouattara reçois la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton
La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton achève sa visite en Côte d’Ivoire ce mardi 17 janvier 2012. Elle a été reçue ce matin par le président Alassane Ouattara.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a félicité mardi à Abidjan le président Alassane Ouattara pour les progrès accomplis après la crise post électorale meurtrière en Côte d'Ivoire.

Hillary Rodham Clinton, secrétaire d’Etat américaine a foulé depuis hier le sol ivoirien pour deux jours, a bord d’un avion de commandement portant la mention United States of America.
Officiellement «pour rencontrer Alassane Ouattara et démontrer le soutien des États-Unis à la réconciliation nationale et au renforcement des institutions démocratiques suite aux élections législatives fructueuses de décembre 2011».

LE CHEF DE L’ETAT INVITE LES AMBASSADEURS IVOIRIENS A PROMOUVOIR LES ATOUTS ECONOMIQUES DU PAYS

Le Chef de l’Etat a présidé jeudi 23 avril, la cérémonie officielle d’ouverture de la 3ème Conférence des Ambassadeurs.
Après les éditions de 1976 et de 2002, cette troisième édition doit selon le Président Alassane Ouattara marquer le début d’une institutionnalisation de cette rencontre qui permet d’échanger sur le rôle que doit jouer la Côte d’Ivoire sur la scène internationale.
Axée sur le thème : «la contribution de la réforme de l’outil diplomatique à la réalisation de l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 », cette conférence de l’avis du Président de la République donne également l’occasion de « définir « nos priorités et nos objectifs stratégiques en matière de politique étrangère ».
A cet effet, le Chef de l’Etat s’est félicité du fait que la diplomatie ivoirienne ait su se mettre au service de la vision économique du Gouvernement en renforçant sa politique d’ouverture et de diversification de ses partenaires.
A cet égard, le Président Alassane Ouattara a salué le fait que l’organigramme du Ministère des Affaires Etrangères ait intégré l’approche thématique, « pour faire de la dimension économique un élément essentiel de notre diplomatie ».
« La nouvelle diplomatie économique doit permettre à notre pays de devenir l’une des premières puissances commerciales hors pétrole du continent et une terre attractive pour les InvestissementS Directs Etrangers (IDE) », a recommandé le Président Alassane Ouattara aux 82 diplomates présents à cette conférence.
Cette diplomatie, poursuit le Chef de l’Etat, doit accompagner de manière efficace et structurée, le développement des relations commerciales du pays avec les pays émergents, et prendre une part active à l’essor de deux secteurs clés : le tourisme et l’industrie.
Insistant sur le secteur du Tourisme, le Président de la République a fait savoir que celui-ci constitue un facteur important de croissance économique et d’emplois. « La certification de la Transportation Security Administration (TSA), reconnue à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny par les Etats-Unis, nous offre l’opportunité d’ouvrir davantage notre pays au reste du monde », s’est-il réjoui.
« Je vous encourage donc à mieux défendre les atouts de la destination ivoire dans vos pays d’accréditation, afin d’attirer davantage de touristes étrangers, dont le nombre d’environ 500 000 est largement insuffisant, a ajouté le Président ivoirien.
Qui a révélé le développement «impressionnant du tourisme au cours des deux (2) dernières années constatée par l’augmentation de sa contribution à la richesse nationale, qui est passée de 2% (2013) à 4,8% en 2014.
Les recettes issues de ce secteur étant de l’ordre de 300 milliards FCFA en 2014.
Par ailleurs, le Chef de l’Etat, a fait part « d’importantes réformes » qui ont été menées par le Gouvernement dans le but de moderniser l’outil diplomatique et renforcer les capacités du personnel.
Avec ces réformes, la Carte Diplomatique de la Côte d’Ivoire a connu une extension par l’ouverture de nouvelles ambassades et par les accréditations multiples, qui ont permis d’accroitre le taux de représentation du pays dans le monde qui est passé de 47% à plus de 92%.
« Nous devons être présents partout où nos intérêts le commandent », a clamé le Président de la République, « fier » qu’une nouvelle diplomatie ivoirienne soit en marche.
Mais cette nouvelle diplomatie doit être plus proactive, plus dynamique, rajeunie et soucieuse du genre, a conseillé le Président de la République, ajoutant qu’elle doit être en phase avec les réalités et les exigences d’un monde moderne.
Pour sa part, le Ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Charles Diby Koffi a mis en évidence le portail économique qui est un outil électronique de promotion économique. Il s’inscrit selon lui dans le cadre de la mise en œuvre de la Diplomatie Economique.
« Elle met à la disposition des opérateurs économiques, les données macroéconomiques et financières, les opportunités d’affaires en Côte d’Ivoire, ainsi que celles des pays relevant des circonscriptions diplomatiques de nos Ambassades », a-t-il souligné.
La troisième conférence des ambassadeurs s’achève le 27 avril prochain après cinq jours de travaux.

[pdf-embedder url= »https://www.adolebatisseur.org/wp-content/uploads/2020/06/Reforme-de-la-diplomatie.pdf » title= »Reforme de la diplomatie »]

Reforme de la diplomatie Ivoirienne.

 

Eco-diplomatie- Le ministre Diby Koffi échange avec les ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire.

Les travaux d’hercule de Ado.

Ouragahio va bénéficié de 4km de bitume
Réouverture de l’usine d’égrenage de coton de Korhogo
5ème Pont d’Abidjan, livraison prévue en 2021
Le premier ministre visite des sites de construction de 75.000 logements(Songon)
Darakokaha connecté au réseau électrique (6000 habitants)
84 M€ pour l’assainissement et le drainage à Abidjan
Législatives 2021 : la CEI décide de retirer un candidat de la liste définitive à Akoupé-Becouefin (Communiqué).
Législatives en Côte d’Ivoire : la campagne électorale s’achève sans violence.
Chantier du 4ème pont d’Abidjan : le Groupe chinois CSCEC avance avec assurance.
INP-HB de Yamoussoukro.
Construction d’un groupe scolaire d’excellence à Abobo (Abobo Anadore).
« Ça fait l’actualité«  : Quels sont les éléments de configuration de l’Assemblée nationale ?.
Le centre d’alimentation en eau potable de Bonoua.
Construction de l’Université de Bondoukou.
Législatives ivoiriennes : La victoire de Bictogo confirmée à Agboville.
Législatives à Man Côte-d’Ivoire : Flindé et Konaté Sidiki appellent a éviter le vote tribal.
Côte d’Ivoire : Voici les constructeurs des 5 lots du projet de Dispatching national de Yamoussoukro.
Le parc des expositions d’Abidjan (Port-Bouët).
Usine de traitement d’eau de la Mé : Une solution à la demande croissante d’eau potable d’Abidjan.
Inauguration de la route bitumée Gbéléban Odiénné.
Tour du Conseil de l’entente.
Législatives 2021/Circonscription d’Arikokaha, Niakaramadougou et Tortya : la CEI retient une liste de 5 candidats et leurs suppléants (Communiqué).
Les travaux d’élargissement de la SORTIE-EST d’Abidjan.
La liste provisoire des candidatures retenues par régions pour les élections législatives du 06 mars 2021
CHU de Yopougon