preloader

Article

Affaire trafic de stupéfiants : le Procureur de la République met en garde les auteurs des articles produits sur le fondement des réseaux sociaux.
Affaire trafic de stupéfiants : le Procureur de la République met en garde les auteurs des articles produits sur le fondement des réseaux sociaux.

Affaire trafic de stupéfiants : le Procureur de la République met en garde les auteurs des articles produits sur le fondement des réseaux sociaux.

o8Pv23N9ggn9rjQF0GlA
Adou Richard, Procureur de la République de Côte d’Ivoire, a tenu à faire une mise en garde, contre les auteurs des articles produits sur le fondement des réseaux sociaux.

Affaire trafic de stupéfiants : le Procureur de la République met en garde les auteurs des articles produits sur le fondement des réseaux sociaux.

Depuis quelques jours, des publications sur les médias sociaux, faisant état de l’implication réelle ou supposée de diverses personnes, dans la procédure ouverte, suite à la découverte à Abidjan et à San Pedro, d’une importante quantité de cocaïne.

Dans un communiqué lu, sur le plateau du journal télévisé de 20 heures de RTI 1, du mardi 07 juin 2022, Adou Richard, Procureur de la République de Côte d’Ivoire, a tenu à faire une mise en garde, contre les auteurs des articles produits sur le fondement des réseaux sociaux.

« Tout auteur susceptible de nuire gravement à l’enquête en cours, ainsi que les auteurs des articles produits sur le fondement des publications sur les réseaux sociaux, s’exposent à des poursuites judiciaires », a-t-il déclaré.

Il a profité de l’occasion pour faire une mise au point sur les personnes interpellées.

« En vêtu du principe de présomption d’innocence, tout individu même suspecté d’avoir commis une infraction est considéré comme innocent jusqu’à ce qu’il soit déclaré coupable par un tribunal ».

Par ailleurs, il affirme que la procédure judiciaire suit son cours, et qu’il se réserve le droit d’organiser une conférence de presse, en temps opportun, pour informer l’opinion nationale et internationale sur cette affaire.

Cette affaire trafic de stupéfiants, fait suite à une découverte de plus de 2 tonnes de cocaïnes interceptées il y a quelques semaines en Côte d’Ivoire, dans laquelle, une trentaine de personnes qui ont été interpellées.