preloader

Article

Affrontements meurtriers entre orpailleurs et gendarmes : Apalo Touré présente les condoléances de la nation aux populations.
Affrontements meurtriers entre orpailleurs et gendarmes : Apalo Touré présente les condoléances de la nation aux populations.

Affrontements meurtriers entre orpailleurs et gendarmes : Apalo Touré présente les condoléances de la nation aux populations.

127510
Affrontements meurtriers entre orpailleurs et gendarmes : le commandant supérieur de la gendarmerie Apalo Touré présente les condoléances de la nation aux populations.

Affrontements meurtriers entre orpailleurs et gendarmes : Apalo Touré présente les condoléances de la nation aux populations.

Les populations ont été invitées à une franche collaboration avec les gendarmes pour la sécurisation de leur localité. (Ph: Dr)
Cinq personnes ont trouvé la mort dans ce conflit qui a occasionné aussi des blessés graves.
Le commandant supérieur de la gendarmerie, Alexandre Apalo Touré, s’est rendu, le 16 octobre, à Kocumbo.

Il y était pour mettre fin aux quatre jours d’affrontements meurtriers entre des orpailleurs clandestins et des gendarmes chargés de lutter contre l’orpaillage illicite dans cette zone. Cette confrontation a causé la mort de cinq personnes.

Après son discours qui a sonné la fin des hostilités, le premier responsable de la gendarmerie nationale a rencontré les autorités politiques et administratives, ainsi que les populations.

Son premier acte, lors de sa prise de parole à la salle de réunion de la sous-préfecture de Kocumbo, a été de présenter, au nom du Président de la République Alassane Ouattara, ses condoléances les plus attristées aux populations pour les pertes en vie humaine et les blessés enregistrés au cours de ces affrontements.

Il a déclaré que cette situation malencontreuse n’aurait pas dû se produire d’autant que cette unité n’a d’autres missions que de les aider à préserver leurs terres contre ce phénomène qui ne favorise pas une agriculture durable mais qui pollue les eaux de consommation et fait courir d’énormes dangers sur la santé, eu égard aux produits extrêmement toxiques utilisés dans cette activité.

Il a tenu ces propos en présence de Patrice Gueu, préfet de la région du Bélier, N’Da Conan, sous-préfet de Kocumbo et de la chefferie de la ville.

Le général Apalo Touré a précisé que dans d’autres localités, les populations se sont organisées pour surveiller leurs terres contre les orpailleurs illicites.

Il a, par ailleurs, engagé les jeunes de la localité à mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’autorité, car force reste à la loi.

« Vous les jeunes, vous ne respectez personne ici.
Vous ne respectez ni les autorités, ni les parents, ni papa, ni maman.
Il faut que vous puissiez vous ressaisir.

Sinon les mêmes causes produisent les mêmes effets », a-t-il mis en garde.

Le commandant supérieur de la gendarmerie a profité de cette rencontre pour exhorter les orpailleurs à avoir leur autorisation, car la mission des forces de sécurité, en descendant sur le terrain, c’est de contrôler et traquer ceux qui exercent dans l’illégalité.

Ceux qui ont leurs papiers n’ont pas de problème.

Il a, en outre, invité les populations à une franche collaboration avec les forces de l’ordre, afin qu’elles puissent mieux les aider à garantir leur sécurité sur le terrain.

N’Dri Célestin