preloader

Article

Après un séjour en Europe : Mamadou Soumahoro regagne à Abidjan avec de bonnes nouvelles pour les transporteurs.
Après un séjour en Europe : Mamadou Soumahoro regagne à Abidjan avec de bonnes nouvelles pour les transporteurs.

Après un séjour en Europe : Mamadou Soumahoro regagne à Abidjan avec de bonnes nouvelles pour les transporteurs.

79335-capture-mamadou-soumahoro_xl
Mamadou Soumahoro, président de la MT-CI lors de son entretien à son retour en Côte d'Ivoire.

Après un séjour en Europe : Mamadou Soumahoro regagne à Abidjan avec de bonnes nouvelles pour les transporteurs.

apres-un-sejour-en-europe-mamadou-soumahoro-regagne-a-abidjan-avec-de-bonnes-nouvelles-pour-les-transporteurs

 

Mamadou Soumahoro, président de la MT-CI lors de son entretien à son retour en Côte d’Ivoire.

Après un séjour d’une dizaine de jours en Europe, Mamadou Soumahoro a regagné Abidjan.

Le leader de la benjamine des faîtières du secteur des transports a eu un séjour fructueux en Allemagne et en France .

Mamadou Soumahoro président-fondateur de la Maison des transporteurs de Côte d’Ivoire (MTCI) a regagné Abidjan, le vendredi 25 juillet 2022

De bonnes nouvelles pour les transporteurs

Durant son séjour M. Soumahoro Mamadou a signé, au cours de ce déplacement, une convention qui va impacter positivement le quotidien des membres de sa faîtière. « Nous sommes partis à Hambourg pour rencontrer les responsables d’une multinationale d’import/export qui est partenaire de Dong Feng Construction.

Une première convention de 3500 véhicules à mettre à la disposition des transporteurs ivoiriens sur une période de cinq ans pour renouveler leurs parcs automobiles

Nous avons signé une première convention de 3500 véhicules à mettre à la disposition des transporteurs ivoiriens sur une période de cinq ans pour renouveler leurs parcs automobiles.

La première vague de 120 véhicules dont 100 taxis pour la ville d’Abidjan, des bennes, des bus et quelques pick-up débarquera à Abidjan, dans cinq mois », a-t-il annoncé.

 

Quant aux conditions d’accès à ces véhicules, il a rassuré ses membres qu’elles seront avantageuses.

Le coût du véhicule sera étalé sur un échéancier de 3 à 4 ans pour permettre à l’acquéreur de l’amortir aisément.

Selon M. Soumahoro, cette initiative de la structure vise à accompagner l’Etat dans le processus de renouvellement du parc automobile du pays. ‹‹Malgré sa bonne volonté, l’Etat ne peut pas tout faire.

En 2020, il a fait un don de 832 véhicules, pour un coût de 25 milliards FCFA, aux transporteurs.

Quand on sait que la ville d’Abidjan compte, à elle seule, 28000 taxis, cela représente moins de 5% de ce parc.

Le secteur des transports n’est pas, non plus, le seul qui nécessite l’attention du gouvernement.

L’éducation, la santé et les infrastructures sont tout autant des priorités.

Si on laisse toute la tâche de renouvellement du parc automobile à l’Etat de Côte d’Ivoire, il ne pourra pas s’en sortir.

Il faut que les transporteurs prennent, également, leur destin en main pour accompagner le gouvernement››, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, pour le président de cette faîtière Soumahoro Mamadou, seules l’organisation des acteurs et la structuration des entreprises permettront la résilience du secteur des transports.

Il a profité d’occasion de remercier le directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire et l’ensemble de ses devanciers pour le travail abattu.

Parfait KOFFI