preloader

Article

Cérémonie de lancement du processus d’élaboration du plan national de gestion des crises.
Cérémonie de lancement du processus d'élaboration du plan national de gestion des crises.

Cérémonie de lancement du processus d’élaboration du plan national de gestion des crises.

Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_3
Le directeur de Cabinet du Premier ministre, Emmanuel Ahoutou Koffi, qui présidait la réunion.
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_6
La représentante résidente du Pnud en Côte d’Ivoire, Carol Flore-Smereczniak
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_11
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_10
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_13
Article_125_11_ans_apres_face_aux_juges_yopougon_07052021_CIV_1
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_16
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_4
Processus_élaboration du plan national de gestion des crises_07052021_CIV_1

Cérémonie de lancement du processus d'élaboration du plan national de gestion des crises.

La Côte d’Ivoire a lancé vendredi un Plan national de gestion de crise et de communication en période de crise, qui devrait être mis en oeuvre par un "Groupe de référence résilience" constitué à cet effet.

Ce Plan national de gestion de crise, présenté à la Primature, a été élaboré avec l’appui technique du Bureau du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) à Abidjan, au terme d’un atelier.

Le directeur de Cabinet du Premier ministre, Emmanuel Ahoutou Koffi, qui présidait la réunion, s’est félicité de cet outil qui vise à mieux préparer le pays à faire face aux crises, quelle que soit la nature.

Pour lui, c’est la préparation aux crises qui permet de gérer les situations lorsqu’elles surviennent.

Ce Plan vient donner des mécanismes et des réflexes pour permettre d’avoir juste des repères pour donner l’alerte et prévenir les événements.

Par ailleurs, dira-t-il, "nous devons avoir aussi des hommes et des femmes qui savent lire les situations, et cela est déterminant parce que des gens qui vivent au quotidien des réalités devraient être des sources de relais", ce qui justifie la mise en place du groupe de résilience.

Le bureau du directeur de Cabinet du Premier ministre assure le secrétariat du Groupe de référence de résilience, composé de membres du Pnud, de sachants, de retraités et des experts sur les questions de crises communautaires.

La représentante résidente du Pnud en Côte d’Ivoire, Carol Flore-Smereczniak, s’est félicitée de cet instrument qui prend en compte les questions de crise de façon globale, incluant les catastrophes et l’ampleur de leurs impacts.

"C’est un outil clé dans la planification stratégique pour le renforcement de la résilience du pays, face aux crises diverses et multiformes", a fait observer Mme Carol Flore-Smereczniak, mentionnant que la question du renforcement de la résilience est au coeur des actions du Pnud.

Elle a invité les experts du groupe de résilience à mieux tirer les enseignements de la crise sanitaire de Covid-19 pour mieux aborder les crises et catastrophes auxquels le pays devra faire face à l’avenir.