preloader

Article

Côte d’Ivoire : Bictogo et le Rhdp veulent écouter davantage les militant.e.s
Côte d’Ivoire : Bictogo et le Rhdp veulent écouter davantage les militant.e.s

Côte d’Ivoire : Bictogo et le Rhdp veulent écouter davantage les militant.e.s

Rhdp_meilleure_ecoute_militants_militantes_2021_RCI_CIV_1
Adama Bictogo, secrétaire exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).
Rhdp_meilleure_ecoute_militants_militantes_2021_RCI_CIV_2

Côte d’Ivoire : Bictogo et le Rhdp veulent écouter davantage les militant.e.s

À travers une note d’information l’on apprend que l’ouverture d’une permanence au siège annexe du Rhdp, par la direction exécutive du parti est une initiative visant se rapprocher davantage des militants et des militantes.

Selon la note d’information , l’enjeu de ce qui est perçu comme une excellente opération de séduction et de communication du Directeur exécutif, Adama Bictogo, « est de renouer le fil avec les électeurs du RHDP après la double victoire de la présidentielle d’octobre 2020 et des législatives de mars 2021« .

La note d’information poursuit en disant que « l’autre idée-force est d’offrir des créneaux d’échanges et d’horizontalité pour permettre de mieux faire vivre cette formation politique« .

Selon un communiqué de la direction exécutive du Rhdp publié le vendredi 28 mai 2021, les lundis et mardis de 16h à 18h, puis les jeudis de 10h à 18h, les militantes et militants, ainsi que les sympathisantes et sympathisants de toutes les sections du Rhdp , seront libres de s’exprimer au sein de cet espace de discussion ouvert au Siège Annexe du Rhdp, sis à la Rue Lepic, à Abidjan-Cocody.

» Ils y trouveront une oreille attentive pour échanger, transmettre directement leurs doléances et suggestions à la direction exécutive, donc aux principaux animateurs des instances du parti houphouëtiste. À travers ce dialogue permanent,

Adama Bictogo, entend mieux organiser le militantisme et partager des informations. En clair, le directeur exécutif du RHDP veut rendre plus efficace le travail de terrain, permettre également de faire participer davantage tous ceux qui militent en leur offrant quand même la possibilité de s’impliquer selon leurs disponibilités« , fait savoir la note d’information transmise par un proche collaborateur de Monsieur Adama Bictogo à la rédaction d’Afrikipresse.

Adama Bictogo à des délégués départementaudu Rhdp : « Il y a d’autres défis à relever ».

Rencontrant les délégués départementaux RHDP des régions du Bélier, de l’Iffou, du Moronou et du N’Zi, le jeudi 24 juin 2021, à la Rue Lepic, à Cocody, Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP, a indiqué qu’il y’a d’autres défis à relever, après la présidentielle 2020, et les législatives 2021.

Une semaine après avoir rencontré les coordinateurs régionaux, le directeur exécutif du RHDP a rappelé avoir rencontré les délégués départementaux des régions du Bélier, de l’Iffou, du Moronou et du N’zi sur instruction du président Alassane Ouattara, parce que ces délégués départementaux du RHDP, constituent la colonne vertébrale du parti,et sont au quotidien avec les secrétaires de sections, les comités de base.

» Nous sommes convaincus d’être le parti majoritaire, mais un parti a toujours besoin d’être en activité. Nous ne voulons pas rester sur nos acquis.
Nous voulons plutôt les consolider et performer afin d’améliorer notre proximité avec les Ivoiriens (…)

Nous avons fini la présidentielle de 2020, les législatives de 2021, il y a d’autres défis à relever, à savoir les défis intermédiaires et le défi principal de 2025. Donc, 2025, c’est déjà aujourd’hui« , a expliqué Adama Bictogo.

Ces rencontres avec les animateurs du RHDP dans les différentes régions de la Côte d’Ivoire visent, selon Adama Bictogo à les mettre en ordre de bataille, afin que les militants soient imprégnés du message du président du RHDP.

Le directeur exécutif du RHDP se donne deux semaines pour rencontrer les 4.000 délégués qui constituent la base du RHDP.