preloader

Article

Côte d’Ivoire : lancement des travaux d’une fourrière administrative.
Côte d’Ivoire : lancement des travaux d’une fourrière administrative.

Côte d’Ivoire : lancement des travaux d’une fourrière administrative.

Fourriere_Administrative_Abidjan_1ere_Pierre_2021_RCI_CIV_1
Fourriere_Administrative_Abidjan_1ere_Pierre_2021_RCI_CIV_2

Côte d’Ivoire : lancement des travaux d’une fourrière administrative.

Le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, a lancé vendredi au les travaux d’une fourrière administrative, sur le tronçon Abidjan-Attinguié, d’un coût d’investissement de plus de 3 milliards Fcfa.

« Les travaux sont prévus durer 18 mois pour un coût d’un peu plus de 3 milliards de Fcfa », a indiqué M. Amadou Koné, souhaitant que cette infrastructure logistique soit réalisée « un peu plus vite afin que d’ici à la fin de l’année prochaine (elle) soit disponible ».

Cette fourrière, a affirmé monsieur le ministre, va être « la plus grande fourrière administrative de la sous-région avec beaucoup de commodités ». Le projet s'inscrit dans la stratégie nationale de sécurité routière 2021-2025.

Il a instruit l’opérateur technique d’intégrer des stations de contrôle technique et un garage automobile, où ceux qui seront en infraction vont mettre au point leur véhicule, car il ne s’agit pas seulement de mettre en fourrière des engins non réglementaires.

Le ministre des Transports, M. Amadou Koné, a souligné que cette action est menée avec les forces de l’ordre afin que les routes soient sûres, et pour qu’on perde moins de vies dans la circulation routière en Côte d’Ivoire.

« Nous allons commencer les réflexions bientôt, en accord avec le Premier ministre, pour réaliser aussi dans un certain nombre de grandes villes, à la périphérie, à l’intérieur du pays, des fourrières administratives (...) d’ici la fin de l’année », a-t-il annoncé.

Quipux Afrique est l’opérateur technique de ce projet.

Son directeur général, Ibrahima Koné, a assuré à la presse qu’ « il sera aménagé avec toutes les commodités permettant la gestion de 4.000 véhicules en rotation».

M. Ibrahima Koné a fait savoir qu’à ce site principal de la fourrière administrative, il y aura des sites tampons disséminés au niveau du Grand Abidjan et qui vont envoyer la capacité de stationnement à peu près 10 hectares.

Un fournisseur informatique local va « proposer une solution qui va permettre à tout propriétaire de terrain en Côte d’Ivoire, qui remplit les conditions (de détention de titre foncier), de pouvoir proposer son espace sur une plateforme intégrée et recevoir des véhicules », a-t-il poursuivi.

La fourrière administrative dénommée CGI Park, est une plateforme de transit de véhicules auteurs d’infractions et autres entraves à la fluidité routière.

C’est également un système intégré de solutions de gestion du stationnement.

L’aménagement qui sera opéré sur 5 hectares comprend deux parties essentielles que sont la zone administrative, qui représente 14% de la superficie, soit 7.754 m2 et la zone des parkings, représentant 72% de la surface soit 4 ha pour un aménagement de 1.546 places de stationnement.

La fourrière administrative du ministère des Transports se trouve à la périphérie ouest du District d’Abidjan, notamment sur le tronçon Abidjan-Attinguié. Elle longe l’Autoroute du Nord et jouxte l’échangeur de la Zone industrielle de PK 22.

Une grande fourrière administrative des véhicules auteurs d'infractions en construction.

Le ministre des Transports, Amadou Koné a procédé, vendredi 13 août 2021, à la pose de la première pierre d’une fourrière administrative de véhicules auteurs d'infractions et autres entraves à la fluidité routière dans le cadre de la vidéo-verbalisation, au PK 22 à Allokoi, sur le tronçon Abidjan-Attinguié.

D’un coût de 3,7 milliards Fcfa dont 2 milliards pour la construction et 1,7 milliard pour l'acquisition du terrain d’une superficie de cinq hectares, cette infrastructure dont les travaux s'exécuteront sur une période de 18 mois sera constituée d’aires de parking et une zone administrative.

La zone administrative qui sera réalisée sur 14% de la surface soit 7.754 m2 comprend deux blocs de bâtiments pour les bureaux, un garage pour la maintenance des véhicules et un parking des véhicules de la police spéciale de la sécurité routière, un PC radio pour une meilleure communication entre les équipes opérationnelles, une salle de vente aux enchères, une cantine et une infirmerie.

La zone de parking y compris les zones de circulation des véhicules représentent 72% de la superficie, soit quatre hectares pour un aménagement de 1.546 places de stationnement.

Satisfait du début des travaux de cette fourrière dénommée CGI Park, le ministre Amadou Koné a salué la société Quipux Afrique S.A à qui l’Etat a concédé le 03 février 2021, la conception, le financement, la mise en place, l’exploitation et la maintenance d’un système de gestion intégrée de l’ensemble des activités des transports routiers en Côte d’Ivoire, d’un système de transport intelligent et d’une fourrière administrative.

Il a précisé que l’infrastructure permettra de simplifier les procédures de gestion des véhicules en fourrière, d’alléger les tâches à accomplir pour l'ensemble des acteurs, d’une meilleure qualité de service pour les usagers, de mobiliser des ressources non fiscales et lutter contre l’incivisme sur la route.

Le directeur général de Quipux Afrique et du Centre de gestion intégrée, Ibrahima Koné a précisé que d’autres sites tampon sont localisés à Abobo et Grand-Bassam pour la réalisation d’autres fourrières dans le cadre de la vidéo-verbalisation.

Le Directeur général du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier, Diaby Ibrahim, a exprimé la satisfaction des acteurs du transport pour la réalisation de cette fourrière. Selon lui, les transporteurs en cas d’infraction seront désormais la destination de leurs véhicules, ce qui n’est pas le cas actuellement.