preloader

Article

Côte d’Ivoire : Le mouvement « Je suis 49 ! » invite les partis politiques et OSC à adopter une posture républicaine.
Côte d’Ivoire : Le mouvement « Je suis 49 ! » invite les partis politiques et OSC à adopter une posture républicaine.

Côte d’Ivoire : Le mouvement « Je suis 49 ! » invite les partis politiques et OSC à adopter une posture républicaine.

121891
Le mouvement « Je suis 49 ! » invite les partis politiques et Osc à adopter une posture républicaine.

Côte d’Ivoire : Le mouvement « Je suis 49 ! » invite les partis politiques et OSC à adopter une posture républicaine.

Le mouvement « Je suis 49 ! », membre de la fédération de la jeunesse ivoirienne pour la libération des 49 soldats a invité, ce samedi 27 août 2022 à Abidjan, les partis politiques et animateurs de la vie politique nationale à « afficher une posture républicaine », dans cette affaire qui oppose le Mali à la Côte d’Ivoire.
Affaire relative à l’arrestation de 49 soldats ivoiriens au Mali qui y sont détenus depuis le 10 juillet 2022. D’ailleurs, les autorités maliennes ont entamé une judiciarisation de l’affaire et mis les soldats ivoiriens sous mandat de dépôt.

Pour ce mouvement, les partis politiques et les Organisations de la Société civile en Côte d’Ivoire doivent se désolidariser « de toutes actions tendant à fragiliser les efforts conjugués de l’Etat de Côte d’Ivoire, des institutions régionales et sous régionales dans la résolution de cette crise. »L’armée étant l’incarnation du symbole de l’unité nationale, le Mouvement « Je suis 49 ! » dénonce l’attitude de certaines organisations de la société civile ivoirienne et des partis politiques.

Ce mouvement estime que dans cette affaire, ces derniers tiennent des propos « tendancieux voire injurieux à l’endroit de notre armée ivoirienne ». Une armée qui, dira ce mouvement, a montré sa loyauté, son professionnalisme et son sens du sacrifice.

Ce mouvement en s’insurgeant de la sorte indique que les propos tenus par les structures qu’il indexe sapent le moral de nos soldats et sont de nature à saboter les efforts engagés pour la libération des 49 soldats.

Dans sa sortie, le mouvement « Je suis 49 ! » de la fédération de la jeunesse ivoirienne pour la libération des 49 soldats a réitéré son « soutien indéfectible » au Président de la République Alassane Ouattara. Dans toutes les actions qu’il mène pour la libération des 49 soldats détenus au Mali.

Ce fut l’occasion pour ce mouvement de lancer un « appel à la retenue, au bon ton et surtout à l’union autour de l’objectif commun », la libération des « 49 vaillants soldats injustement détenus » au Mali.

A propos des reports des prestations d’artistes maliens en Côte d’Ivoire, le mouvement « je suis 49 ! » de la fédération de la jeunesse ivoirienne pour la libération des 49 soldats dit qu’il en est l’initiateur.

Et affirme que ces prestations artistiques seront possibles maliens sur le territoire ivoirien après le règlement du conflit entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

La ministre Allemande de la Défense, Christine Lambrecht, demande la libération immédiatement les soldats ivoiriens

Après l’arrestation des militaires ivoiriens, Christine Lambrecht, la ministre fédérale allemande de la Défense, s’est exprimée le 13 juillet 2021, sur l’incident entre le Mali et la Côte d’Ivoire. « Le comportement des dirigeants maliens est un signal très problématique. On peut malheureusement à nouveau se demander si le Mali a encore un intérêt à une coopération constructive dans le cadre de la Minusma.

J’appelle les responsables maliens à libérer immédiatement les soldats ivoiriens », a déclaré Christine Lambrecht à l’agence de presse allemande.
Il faut indiquer qu’à Bamako, une partie du contingent allemand est stationnée avec d’autres partenaires multinationaux dans un camp situé sur le terrain de l’aéroport.
L’armée allemande, utilise ce camp entre autres comme une plaque tournante logistique.
Ce camp qui appartient à une entreprise civile (Sahel Aviation Service/SAS dont le siège est au Mali) est exploité par celle-ci.

Et la sécurité du camp est assurée par des soldats de l’élément de soutien national des forces de Côte d’Ivoire.

Des soldats ivoiriens toujours déployés au Mali dans le cadre de la Minusma

A noter que malgré cet incident qui oppose les deux pays, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) continue de déployer des soldats ivoiriens en ligne de front contre les djihadistes dans les villes abandonnées par l’Etat du Mali.Il faut noter que dans le cadre de la MINUSMA, le 2ème Bataillon de casques bleus ivoiriens basé à Tombouctou a enregistré l’arrivée de 425 soldats, en fin de semaine dernière, rapporte un communiqué de l’état-major général des armées.

Ce sont 650 soldats au nombre desquels 56 officiers. Ce bataillon compte 25 femmes et est déployé pour un engagement de 12 mois à Tombouctou dans le Nord-Ouest du Mali.

C’est le lieu de souligner que les missions de cette unité consistent à assurer le contrôle de positions avancées dans le fuseau Ouest, à faire des patrouilles de sécurisation et des escortes de convois de ravitaillement.

A leur départ, le jeudi 18 août 2022, le chef d’Etat-Major général des armées, le général Lassina Doumbia a dit son soulagement de voir enfin cette relève s’effectuer après plusieurs reports.

Puis, il a évoqué avec la troupe, les conditions particulières de ce déploiement, en revenant sur la situation des 49 soldats de la NSE 8 détenus au Mali.

Quelques jours après et précisément le 25 août 2022, lors d’une rencontre avec les membres des familles des militaires ivoiriens retenus par la junte militaire le Chef d’Etat-major général des armées, le Général Lassina Doumbia a rassuré: « Nous avançons très bien et sous peu, nous obtiendrons ce que nous recherchons.

Mais il faut être patient.
Toutes les démarches sont menées pour que nous sortions de cette situation sans dégât.
Restons soudés, disciplinés.
Je sais ce qui se passe là-bas ».