preloader

Article

Côte d’Ivoire – Le port sec de Ferkessédougou livré en 2024, Amadou Koné sur le site pour accélérer les travaux de construction.
Côte d’Ivoire - Le port sec de Ferkessédougou livré en 2024 Amadou Koné sur le site pour accélérer les travaux de construction.

Côte d’Ivoire – Le port sec de Ferkessédougou livré en 2024, Amadou Koné sur le site pour accélérer les travaux de construction.

Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_1
Côte d’Ivoire - Le port sec de Ferkessédougou livré en 2024, Amadou Koné sur le site pour accélérer les travaux de construction.
Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_13
patrick-achi-1
Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_12
Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_11
Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_5
Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_17
Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_16

Côte d’Ivoire - Le port sec de Ferkessédougou livré en 2024 Amadou Koné sur le site pour accélérer les travaux de construction.

Il en a profité pour instruire toutes les parties concernées à accélérer les travaux.

Sa livraison est prévue en 2024 selon Amadou Koné.

« Lancée en mai 2021, la construction du port sec de Ferkessédougou a effectivement démarré.

Les travaux devraient être livrés dans les 24 prochains mois.

En visite de travail dans les régions du Tchologo et Poro du 15 au 17 septembre 2022, le ministre ivoirien des Transports en relation

Aussi sa mise en service créera près de 2000 emplois directs et 30.000 emplois indirects pour un investissement d’environ 300 milliards de FCFA.

Le trafic annuel attendu après 10 ans de mise en service est estimé à 1.800.000 tonnes» a fait savoir le ministre Amadou Koné après une visite guidée des installations portuaires en compagnie du président du conseil régional du Tchologo, le ministre d’État ministre de la défense Tené Birahima Ouattara ce vendredi 16 septembre 2022 à Ferkessédougou.

L’occasion pour Tené Birahima Ouattara de remercier en premier le président de la République Alassane Ouattara pour avoir pensé à la région du Tchologo. Il a également félicité le ministre des transports Amadou Koné pour son leadership.

« Depuis que la maîtrise d’ouvrage lui a été attribuée en avril 2022, nous avons senti que les choses avancent bien » a-t-il dit.

En effet, c’est en mai 2021 que la cérémonie de la première pierre du projet a eu lieu et présidée par le premier ministre Patrick Achi représenté par la ministre d’État, ministre des Affaires Étrangères, de l’intégration Africaine et de la Diaspora, Kandia Kamissoko Camara.

Le pilotage du port sec de Ferkessédougou a été confié au ministère des transports.

Quel est l’état d’avancement des travaux ?

Tel est le but de la visite du chantier par le ministre Amadou Koné le vendredi 16 septembre 2022 à Ferkessédougou en compagnie du président du conseil régional du Tchologo, Tené Birahima Ouattara, par ailleurs président du Conseil régional du Tchologo.

Présentation du projet

Le port sec de Ferkessédougou est bâti sur une superficie de 732ha dans les environs de la localité de Dekokaha à 4km de la ville de Ferkessédougou vers Ouangolodougou.

Le projet est structuré autour de trois (3) principales composantes et scindé en deux ( 2) lots suivant le mode de financement.

Il faut également noter qu’en plus du projet, il est prévu la construction d’une zone économique industrielle.

Le lot 1 ( plate-forme multimodale et dépôt d’hydrocarbures) pour un coût de réalisation de 254, 272 milliards de fcfa

Le lot 1 du projet comprend les travaux de viabilisation du domaine portuaire, l’aménagement de la plate-forme multimodale, la construction du dépôt d’hydrocarbures et la mise en œuvre du Plan d’Action de Réinstallation ( PAR) des personnes affectées par le projet.

La construction de logements et équipements publics pour reloger les personnes impactées par le projet.

A l’issue des opérations de recensement réalisées par le BNETD, 484 personnes ont été identifiées dans l’emprise du projet.Elles sont essentiellement des Exploitants agricoles, des fermiers, des propriétaires du foncier.

A ces impacts il faut ajouter des déplacements de cimetières, de sites sacrés et de villages. Le processus a démarré.

A ce jour plus de 446 millions de FCFA ont déjà payés.

Le processus d’indemnisation se poursuit pour les retardataires.Ce sont près de 56 maisons qui sont déjà sorties de terre sur un total de 200 logements.

Bâtis sur une superficie de 20,5ha, ces logements comprennent tous une cuisine moderne et une cuisine traditionnelle pour les feux de bois.

Le nouveau village moderne électrifié sera alimenté en eau potable et équipé d’une école, d’un foyer polyvalent, d’un centre de Santé etc.

L’ensemble des travaux du site de recasement devrait être livré au plus tard juin 2023.Lot 2 ( marché de bétail et abattoir).

Le lot 2 du projet concerne les travaux de construction, d’exploitation et d’entretien du Marché à Bétail et de l’Abattoir. Il sera réalisé par partenariat public privé ( PPP).

Les infrastructures du port sec

Le débroussaillement terminé, l’entreprise chinoise Complant est à l’étape de terrassement des plateformes portuaires.

Un projet historique, structurant, innovant et ambitieux.

Inscrit parmi les projets prioritaires pour sa vision de l’émergence dans le plan national de développement ( PND 2016-2020) et reconduit dans le programme « la Côte d’Ivoire Solidaire » 2020-2025, le projet de construction du port sec de Ferkessédougou se veut d’abord historique, structurant, innovant et ambitieux.

Véritable carrefour et pôle d’intégration économique régionale, le port sec est situé à 600km d’Abidjan, 600km de Ouagadougou et 600km de Bamako.

Sercom Ministère des Transports 

Port_Sec_Ferkessedougou_092022_Tene_Kone_7
Côte d’Ivoire -Le port sec de Ferkessédougou livré en 2024, Amadou Koné sur le site pour accélérer les travaux de construction.