preloader

Article

Economie : la Côte d’Ivoire se positionne comme pôle d’investissement majeur en Afrique de l’Ouest selon(Oxford).
Economie : la Côte d’Ivoire se positionne comme pôle d’investissement majeur en Afrique de l’Ouest selon(Oxford).

Economie : la Côte d’Ivoire se positionne comme pôle d’investissement majeur en Afrique de l’Ouest selon(Oxford).

80934-boulevard-de-gaulle-abidjan-aa-0_xl
Economie : la Côte d’Ivoire se positionne comme pôle d’investissement majeur en Afrique de l’Ouest selon(Oxford).

Economie : la Côte d’Ivoire se positionne comme pôle d’investissement majeur en Afrique de l’Ouest selon(Oxford)

 Publié le   Modifié le 

 

economie-la-cote-d-ivoire-se-positionne-comme-pole-d-investissement-majeur-en-afrique-de-l-ouest-selon-oxford

Oxford Business Group (OBG) annonce que la Côte d’Ivoire se positionne comme pôle d’investissement majeur en Afrique de l’Ouest.

Oxford Business Group (OBG) présente dans son nouveau rapport une économie ivoirienne résiliente, dynamique et attractive en partenariat avec le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire ce mois de septembre.

Le cabinet d’intelligence économique et de conseil Oxford Business Group est fier d’annoncer le lancement de son rapport annuel consacré à la Côte d’Ivoire ce mois de septembre.

Oxford Business Group (OBG) présente son nouveau rapport du mois de septembre 

Intitulé The Report : Cote d’Ivoire 2022, cette nouvelle édition du guide économique désormais incontournable a pour but de fournir les clés nécessaires à une compréhension optimale de l’économie du pays. OBG a bénéficié du soutien de partenaires de premier plan pour l’élaboration de ce rapport, à savoir le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), Atlantique Finance, EY et le cabinet  d’avocats Bilé-Aka, Brizoua Bi & Associés.

Le volet relations publiques média a été le fruit d’un partenariat avec l’Agence de Delphine Lavaud Asensia Africa Group.

 L’économie ivoirienne est l’une des économies les plus dynamiques de la CEDEAO, affichant une croissance moyenne annuelle de près de 8,5% entre 2012 et 2019

L’économie ivoirienne est l’une des économies les plus dynamiques de la CEDEAO, affichant une croissance moyenne annuelle de près de 8,5% entre 2012 et 2019 et parvenant même à maintenir une croissance positive en 2020, au plus fort de la crise sanitaire et économique du Covid-19.

La reprise s’annonce sous les meilleurs auspices, avec un taux de croissance du PIB de 7% en 2021, malgré un contexte mondial marqué par l’instabilité des indicateurs macroéconomiques et l’inflation.

L’étude d’OBG revient sur les raisons de ce succès, résultat de réformes structurelles approfondies, notamment financières et monétaires, qui ont permis au pays de façonner un environnement attractif pour les opérateurs économiques, avec à la clé une hausse des investissements directs étrangers (IDE), passés de 578 millions de dollars en 2016 à plus de 1300 millions de dollars en 2021 selon le rapport 2022 de la CNUCED.

The Report : Cote d’Ivoire 2022 met en perspective les récentes évolutions par le biais d’analyses détaillées ou encore d’entretiens réalisés auprès de personnalités importantes.
On retrouve ainsi le point de vue du Président Alassane Ouattara sur l’exploitation des projets d’infrastructure à grande échelle en tant que catalyseur de développement socio-économique.
Également interrogée, la Ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, revient sur le rôle essentiel de la diplomatie économique pour attirer les investissements.

Quant au Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, il expose la vision touristique du pays. Le rapport comprend également un point de vue de Solange Amichia, Directrice Générale du CEPICI, où elle expose comment les efforts pour l’amélioration du climat des affaires ont contribué au développement économique du pays.

Outre des personnalités politiques et gouvernementales, des acteurs clés des secteurs économique et financier ont également fait part de leurs réflexions aux analystes d’OBG et des interviews d’Aymeric Villebrun, CEO, Société Générale Côte d’Ivoire, de John van Zuylen, PDF de l’African Solar Industry Association, ou encore du Vice-Président,  et ancien gouverneur de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest, Tiémoko Meyliet Koné, sont également à retrouver dans cette nouvelle édition.

Le rapport accorde une place de choix au secteur bancaire, qui joue un rôle clé dans l’expansion de l’économie ivoirienne, et notamment au développement de l’utilisation de l’argent mobile et des services financiers numériques.

En 2021, plus de 30% de la population adulte disposait déjà d’un compte d’argent mobile, une évolution qui a stimulé la croissance du nombre de titulaires de comptes financiers. L’étude présente également en détail une filière TIC particulièrement dynamique.

La Côte d’Ivoire est en effet l’un des marchés des télécommunications les plus avancés d’Afrique de l’Ouest, affichant un taux de pénétration mobile de 162% en 2021.
Le déploiement en cours des réseaux 4G et 5G devrait permettre au pays de consolider sa position de hub numérique d’Afrique de l’Ouest.

Le chapitre fiscal revient quant à lui sur les principaux développements de la loi de finances 2022 et présente un cadre fiscal qui s’adapte constamment aux besoins des investisseurs et des opérateurs locaux.

Les dernières évolutions du cadre réglementaire et fiscal régissant le capital-investissement pourraient notamment permettre aux investisseurs d’investir directement dans une société cible ou de créer un fonds d’investissement qui fournira ensuite des capitaux à la société cible.

Si la Côte d’Ivoire est déjà une destination privilégiée pour les investissements, elle ambitionne également de devenir une destination touristique de premier ordre et de se placer parmi les cinq pays les plus visités d’Afrique, faisant passer la contribution du secteur du tourisme au PIB de 7,3% en 2019 à 10% en 2025.

Le rapport explore la stratégie mise en place pour y arriver,  dans un contexte d’intérêt grandissant pour un tourisme durable.

Les opportunités présentes dans les secteurs de l’énergie, de l’industrie agro-alimentaire ou encore du BTP, porté par la progression du développement urbain, sont également examinées dans le nouveau guide d’investissement du cabinet d’intelligence économique.

S’exprimant dans le cadre d’un point de vue qui apparaît dans le rapport en question, Solange Amichia, Directrice Générale du Cepici a déclaré : « Compte tenu du contexte économique mondial et des perturbations résultant de la pandémie de Covid-19, la Côte d’Ivoire a mis en place une nouvelle stratégie visant à renforcer sa position de centre d’investissement dans l’espace région de la Cedeao. 

Ce cadre comprend la numérisation les services administratifs, l’amélioration des infrastructures l’optimisation de la logistique et la facilitation de l’accès au financement. Ensemble, ces mesures renforceront son statut dans un

Écosystème d’investissement de plus en plus compétitif

Karine Loehman, directrice générale d’OBG pour l’Afrique, a salué la parution de ce rapport, déclarant : « La Côte d’Ivoire a su montrer une grande capacité d’adaptation aux défis d’un monde en rapide évolution.

De plus, la mise en application du Plan National de Développement 2021-2025 devrait permettre au pays de poursuivre sa croissance et de  se hisser au rang des pays émergents. »

  La Côte d’Ivoire a su montrer une grande capacité d’adaptation aux défis d’un monde en rapide évolution

Par ailleurs, ce rapport sur les exportations en Algérie fait partie d’une série d’études sur mesure qu’OBG produit actuellement avec ses partenaires, notamment des rapports spécifiques aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance et les « Future Readiness Reports », ainsi que d’autres outils de recherche incontournables, tels que des articles sur les perspectives de croissance et de reprise et entretiens, spécifiques à chaque pays.

Parfait KOFFI