preloader

Article

Fête du travail : Alassane Ouattara autorise le versement de la subvention de 800 millions FCFA aux centrales syndicales actives.
Fête du travail : Alassane Ouattara autorise le versement de la subvention de 800 millions FCFA aux centrales syndicales actives.

Fête du travail : Alassane Ouattara autorise le versement de la subvention de 800 millions FCFA aux centrales syndicales actives.

Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_2
Premier ministre de la république de Côte d'Ivoire, Patrick Jérôme Achi.
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_4
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_5
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_6
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_7
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_8
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_9
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_10
Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_11
Le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale Adama Kamara

Fête du travail : Alassane Ouattara autorise le versement de la subvention de 800 millions FCFA aux centrales syndicales actives.

’’j’ai l’honneur de vous annoncer que le Président de la République, qui salue particulièrement l’écoute et le respect des engagements, a autorisé le versement de la subvention de 800 millions FCFA aux syndicats actifs au titre de l’année 2021.’’ a déclaré le Premier ministre Patrick Achi au cours d’une rencontre tripartite regroupant les centrales syndicales DIGNITE, HUMANISME, UGTCI, UNART-CI et FESACI, le patronat et le gouvernement ce samedi 1er mai à l’auditorium de la primature à Abidjan.

Le chef du gouvernement a rassuré les centrales syndicales que leurs revendications et propositions ont été écoutées avec une grande attention.

’’J’ai instruit, comme vous l’a indiqué Monsieur le Ministre en charge de l’Emploi, de vous recevoir dans les prochaines semaines afin d’examiner ensemble dans le détail chacune des questions et préoccupations que vous avez adressées.’’ a-t-il confié.

Pour lui, cette action s’inscrit dans la continuité du respect par les acteurs des clauses de la trêve sociale conclue depuis 2017. ’’Grâce à cet accord fondateur, notre pays est enfin sorti de la spirale des grèves à répétitions.

Cette attitude engagée, moderne et constructive a dessiné de nouveaux rapports entre l’Etat et les Centrales syndicales.’’ a-t-il soutenu.

À en croire le Premier ministre, cette évolution structurelle et positive a ainsi ouvert la voie au traitement de plusieurs revendications dans le cadre d’un processus participatif qui privilégie la négociation, refuse les rapports de force et anticipe pour éviter les conflits.

Dans cette lignée, Patrick Achi a engagé l’État et les centrales syndicales à se mobiliser, toujours davantage, pour faire grandir la nation ivoirienne, pour bâtir un avenir plus solide aux profits des générations futures et ’’ donner à notre patrie un rayonnement continental, source de fierté pour tous les Ivoiriens’’.

Bien avant, ces Centrales syndicales ont, tour à tour, apprécié à sa juste valeur le Plan de Soutien Économique, Social et Humanitaire du gouvernement, dans le cadre de la lutte contre la maladie à Coronavirus.

C’est pourquoi elles ont invité tous les travailleurs à se faire vacciner contre la Covid-19.

Elles ont par ailleurs dénoncé les coupures intempestives de l’électricité qui ont eu des répercussions sur la vie du citoyen ivoirien et les activités économiques. Sans oublier d’évoquer la cherté du coût de la vie, la baisse du niveau du système éducatif...

Fete_travail_2021_RCI_PM_Achi_CIV_3

Patrick Achi réitère l’engagement du gouvernement à créer des emplois "massifs" pour les jeunes

Le Premier ministre, Patrick Achi a réitéré, samedi 1er mai 2021, à la Primature, lors de la célébration de la fête du travail, en présence des centrales syndicales, l’engagement résolu du gouvernement à créer massivement des emplois, plus particulièrement pour les jeunes.

"La Côte d’Ivoire est résolument engagée, dans le cadre du dialogue social, à poursuivre des efforts pour créer massivement des emplois plus particulièrement pour les jeunes et promouvoir le travail décent, notamment celui des femmes et à lutter à l’inverse avec l’énergie la plus forte contre les formes du travail des enfants" , a déclaré M. Achi.

A cet égard, le Premier ministre ivoirien juge qu’il faut réviser toujours davantage pour faire grandir la Nation, bâtir un avenir plus solide pour les enfants et donner à la patrie le rayonnement continental, source de fierté, pour tous les ivoiriens.

Pour ce faire, il entend accélérer la dynamique de la croissance économique pour la création des emplois, notamment, par la transformation structurelle de l’économie nation, grâce à l’agro-industrie.

A ce propos, il a salué l’évolution positive du taux de croissance du PIB en Côte d’Ivoire à près de 9 % par an sur la période 2011 à 2020.

" Nous atteindrons plus de 2 % en 2020 en dépit du choc historique provoqué par la pandémie de la Covid 19 et le récession qui affecte la plupart des nations", a-t-il dit.

Pour le Chef du gouvernement, cette évolution très positive a permis de créer de nombreux emplois , de changer des vies et de forger des destins, grâce à la construction et au développement des infrastructures économiques et sociales et à la mise en œuvre des reformes structurelles majeures.

En matière de création d’emplois pour les jeunes, plus de 121 opportunités d’emplois, de stages et de développement de compétences, de développement de projets ont été créées sur un objectif de 127 mille sur la période 2019- 2020, a-t-il évoqué, devant les centrales syndicales.

"En terme d’emplois formels, ce sont près de 880 mille qui ont été créés durant la période 2011-2020, dont près de 120 mille en 2020", a-t-il ajouté.