preloader

Article

Hommage des producteurs de café-cacao à Ouattara : Ce qui s’est passé à Yakro.
Hommage des producteurs de café-cacao à Ouattara : Ce qui s'est passé à Yakro.

Hommage des producteurs de café-cacao à Ouattara : Ce qui s’est passé à Yakro.

FUrEJLzWYAE9Vza
FUrEJAhWYAA9vwR
ec282f97f8d5dcf968c3b824961eb273.0
a34a1c00d0cc5a9087940caf09f2a905.0
1d4ef05f140c45c06d9a324946811a90.0
FUrEJYtXwAAnqs0

Hommage des producteurs de café-cacao à Ouattara : Ce qui s'est passé à Yakro.

Le président de la République, Alassane Ouattara, voit grand pour la filière café-cacao et les producteurs qui l’animent.

Lors d’une cérémonie en hommage au chef de l’Etat, organisée par les producteurs à Yamoussoukro le samedi 4 juin 2022, le Premier ministre Patrick Achi a livré les ambitions du Président de la République pour ce poumon de l’économie ivoirienne.

Production de café-cacao : Patrick Achi dévoile les ambitions du Président Ouattara pour la filière

« Dans le cadre de sa vision 2030, le Président a estimé que vendre cette matière première brute en sac ne rapporte rien aux paysans malgré tous les efforts, malgré l’augmentation des prix, le niveau est encore bas (…)

Il a donc pris la décision d’augmenter la quantité de chocolat transformée, d’accélérer la construction des usines ici en Côte d’Ivoire », a déclaré le chef du gouvernement.

Patrick Achi qui représentait le Président de la République à cette cérémonie, n’a pas manqué de rappeler les efforts entrepris par ce dernier pour la filière café-cacao.

« Depuis la réforme de la filière, le prix est affiché, il est stable, il est connu, il ne change pas. C’est la stabilité du prix et on le doit au Président Alassane Ouattara. Nous devons également au Président Ouattara le niveau des prix.

Jusqu’en 2012, le maximum qu’un prix ait pu atteindre jusqu’en 2010 était 700 FCFA le kilo. Il a fallu l’arrivée du Président Alassane Ouattara pour qu’on atteigne le chiffre de 1000 francs CFA le kilogramme lors de la campagne 2020-2021 », a souligné le Premier ministre.

Patrick Achi a ajouté que « le Président de la République a, avec son frère Nana Akuffo Addo du Ghana, défini une stratégie commune de commercialisation qui fait que 400 dollars sont rajoutés au prix du marché et remis aux paysans pour augmenter le prix ».

Selon Patrick Achi, « tous ces efforts ont été faits pour que le niveau de vie des producteurs augmente ».

Devant des milliers de producteurs venus de toute la Côte d’Ivoire, le Premier ministre a par ailleurs indiqué l’importance de ces deux cultures d’exportation pour l’économie ivoirienne.

« Depuis l’indépendance de notre pays, l’état de santé de la filière café cacao a souvent déterminé la vitesse de développement (…). La Côte d’Ivoire moderne s’est construite grâce à vous grâce à votre labeur.

C’est grâce à vous que notre pays continue de conserver sa position de numéro 1 dans la production cacaoyère avec plus de 40% de la production mondiale.

Au nom du Président de la République, je voudrais vous dire que par votre travail acharné, vous êtes la fierté du pays et de la nation toute entière », a-t-il ajouté.

« Reconnaissance du travail et des efforts consentis par le gouvernement »

Présent à cette cérémonie, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara a été remercié par Patrick Achi pour les résultats enregistrés en matière de sécurité.

« Les planteurs de café et de cacao vous disent merci parce qu’à la vérité, il y a moins de coupeurs de routes », s’est félicité le chef du gouvernement.

Avant le Premier ministre, c’est Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du développement rural qui s’est adressé aux paysans. A l’en croire, grâce au Président ivoirien, « un nouveau soleil » se lève sur la filière café-cacao.

Le ministre qui a présenté le chef de l’Etat comme « ami des planteurs » car, celui-ci « prend toujours les mesures appropriées pour faire en sorte que le planteur de café-cacao profite du fruit de son travail ».

De son côté, Koné Brahima Yves, Directeur général du Conseil café-cacao, a remercié le chef de l’Etat pour « le respect des engagements » pris en faveur des producteurs.

Au nom de ceux-ci, Kanga Koffi a indiqué que cette cérémonie est un « reconnaissance du travail et des efforts consentis par le gouvernement ». Le porte-parole des producteurs a également soumis des doléances au gouvernement.

Il s’agit notamment de la création d’une banque, de la mise en place de l’assurance maladie pour les planteurs et aussi, la construction d’un hôtel 5 étoiles à Yamoussoukro dédié aux producteurs.

Notons que le chef de l’Etat a fait d’importants dons aux producteurs qui, en retour, lui ont offert des présents et une importante quantité de vivres.

ec282f97f8d5dcf968c3b824961eb273.0

Hommage des producteurs de café-cacao au Président de la République SEM Alassane Ouattara.