preloader

Article

Infrastructures routières dans la sous-préfecture de Songon : Les travaux réalisés à 90 %.
Infrastructures routières dans la sous-préfecture de Songon: Les travaux réalisés à 90 %.

Infrastructures routières dans la sous-préfecture de Songon : Les travaux réalisés à 90 %.

Infrastructure_Songon-sous_prefecture_CIV_1

Infrastructures routières dans la sous-préfecture de Songon: Les travaux réalisés à 90 %.

Le bitumage des routes de la sous-préfecture de Songon, s’inscrivant dans le cadre du projet de désenclavement des villages Atchan et Akyé, est réalisé à 90 %.

C’est le constat fait hier par le gouverneur du District autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, qui est allé se rendre compte de l’état d’avancement desdits travaux en visitant les villages de Songon-Kassamblé, Songon-Dagbé, Songon-Té et Songon-Agban. Beugré Mambé a déclaré que la construction des 62 kilomètres de routes bitumées d’un coût global de 25,2 milliards de FCfa sera rapidement achevée, afin de faire place au lancement du financement des activités génératrices de revenus en faveur des jeunes et des femmes. Sur ce point, le gouverneur a fait savoir que des projets ont déjà fait l’objet de réflexion.

Mais qu’ils seront soumis à l’approbation des bénéficiaires dans les semaines à venir, afin de recueillir l’engagement et la participation de tous. « Nous avons déjà quelques projets étudiés et adaptés à la zone.

Mais cela fera l’objet de discussion avec les jeunes et les femmes dans le cadre d’un programme de concertation qui s’ouvrira en mars-avril prochain », a-t-il déclaré.

Beugré Mambé a également annoncé l’extension de l’électrification – notamment l’éclairage public – dans chacune des localités visitées, parce que le bitumage des routes y a donné un coup d’accélérateur aux activités immobilières.

Pour la bonne marche de l’ensemble des projets de développement entrepris par le District autonome d’Abidjan conformément aux engagements pris par le Président de la République, le gouverneur a invité les populations « à faire de la paix et de la cohésion sociale un gisement de trésors qui va impulser le développement ».

Beugré Mambé a expliqué aux populations que la politique devrait être un moyen de travailler en synergie pour le développement, et pas un facteur de division.

Son appel a été relayé par Léon Oga, chef du village de Songon-Kassamblé et président honoraire du Collectif des chefs coutumiers Atchan. Pour sa part, Léon Oga a exprimé la gratitude de l’ensemble des populations au Chef de l’État et au Premier ministre.

Au dire du chef du village de Songon-Kassamblé, la route a permis de créer de nouveaux emplois pour les jeunes, notamment le transport pour lequel des tricycles leur ont été remis.

Il a aussi demandé au gouverneur du District autonome d’Abidjan de transmettre les remerciements et la reconnaissance de ses administrés au Président Ouattara pour les nombreuses autres infrastructures mises à leur disposition dont l’usine de production d’attiéké en activité depuis 2013.

« Nous demandons au ministre-gouverneur, Beugré Mambé, de transmettre nos remerciements au Président de la République Alassane Ouattara, dispensateur des nombreux projets de développement qu’ils met en œuvre dans nos villages », a-t-il déclaré.