preloader

Article

L’appel de Ouattara, la leçon d’Hambak…
L'appel de Ouattara la leçon d'Hambak...

L’appel de Ouattara, la leçon d’Hambak…

Appel_de Ouattara_leçon_de_Hambak_CIV_1
Appel_de Ouattara_leçon_de_Hambak_CIV_2

L'appel de Ouattara, la leçon d'Hambak...

Aimer et respecter toujours l'homme, son prochain... Voilà le vrai et authentique challenge sur cette terre des hommes...

Au lendemain de l'élection présidentielle du 31 octobre 2020 et en tirant des leçons pour certains endroits du pays, le Président de la République a sagement et en pater familias, demandé aux ministres d'être plus "proches des gens", gentils, respectueux, généreux et solidaires et de ne plus regarder les autres citoyens..." de haut", c'est à dire avec dédain ou mépris...

Ce conseil de l'aîné , beaucoup plus que du Président et patron, vient, à la faveur de l'élan national, de la ferveur et de la massive mobilisation pour la mort du premier ministre Hamed Bakayoko, de démontrer toute sa pertinence et son utilité sociale.

En effet, Hambak a, du point de vue humain, battu tous les records de popularité.

Parti de zéro et parvenu au sommet de la hiérarchie politique, sociale, cet héros n'a pas oublié d'où il venait et il a respecté, aidé, assisté et soulagé nombre de concitoyens de toutes origines régionales, ethniques, sociales et de toutes chapelles politiques et religieuses.

Son humilité et son humanisme, son esprit d'ouverture, etc, ont fait de Hamed Bakayoko un homme beaucoup plus adulé, aimé à sa mort que de son vivant.

Aujourd'hui, la leçon qu'il nous laisse tous , a valeur de testament et de règle de vie en société.

Contrairement à beaucoup d'autres, ministres et hauts cadres de l'establishment politique et social dont feu le président Félix HOUPHOUET Boigny disait qu'ils étaient des " roitelets hautains et accapareurs si tôt investis d'une parcelle d'autorité ", Hamed Bakayoko était de ceux qui ont bien reçu et compris l'Appel solennel du Président Alassane Ouattara à plus d'humilité, de solidarité et de proximité avec les " en bas de en bas" ou citoyens ordinaires.

En réalité, vanité des vanités, tout est, en définitive, vanité et mortels et "humains" nous sommes et devons continuer d'être le temps de notre passage sur cette terre ...

Aimer, respecter et servir toujours l'être humain, son semblable, voilà le message que laisse à tous et à toutes Hamed Bakayoko....

* L'auteur de ces lignes tient spécialement à dire ici, en toute honnêteté et gratitude, qu'il a personnellement beneficié de la solidarité et de la générosité de Hamed Bakayoko à l'occasion du rappel à Dieu de sa génitrice en 2019.
Yao Noël.*