preloader

Article

Côte d’Ivoire : rôle des entités dans le traitement et l’évacuation des eaux usées.
Non classé

Côte d’Ivoire : rôle des entités dans le traitement et l’évacuation des eaux usées.

cote-d-ivoire-role-des-entites-dans-le-traitement-et-l-evacuation-des-eaux-_8fhqnpu0yyf
Rôle des entités dans le traitement et l'évacuation des eaux usées.

Côte d'Ivoire : rôle des entités dans le traitement et l'évacuation des eaux usées.

© APA CÔTE D’IVOIRE: RÔLE DES ENTITÉS DANS LE TRAITEMENT ET L’ÉVACUATION DES EAUX USÉES

La Côte d’Ivoire connaît actuellement des inondations dues aux eaux de pluies, et plusieurs citoyens s’interrogent sur les responsabilités liées aux questions d’assainissement (curage caniveaux, épuration d’eaux usées…).

De fortes pluies observées ces derniers jours ont occasionné d’importants dégâts matériels et même humains.

Chaque année, malheureusement, les eaux de pluie créent des inondations, surtout à Abidjan, faute de passage, stagnant par endroits.

Cependant, à qui revient le traitement des eaux usées, l’évacuation des eaux pluviales, l’entretien des fosses septiques ou des caniveaux en ville ?

Et qui sont les acteurs et quelles responsabilités endossent-ils ?

L’assainissement est un processus d’épuration intégrant la collecte des eaux usées, leur traitement et leur rejet dans le milieu naturel.

La gestion de l’assainissement collectif est une responsabilité de l’État, opérée via l’Office national de l’assainissement et du drainage (ONAD) qui est déléguée à la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (Sodeci).

Les caniveaux à ciel ouvert, dont la vocation est de recueillir les eaux de pluies, dépendent, eux, des mairies.

De ce fait, il ne revient pas à la Sodeci de curer les caniveaux, et quant aux fosses septiques, leur entretien relève évidemment de la responsabilité de chaque usager.

Champ d’intervention de la Sodeci

La SODECI intervient notamment dans la collecte, le transport, le traitement des eaux usées ainsi que l’évacuation des eaux pluviales via les réseaux enterrés, selon un contrat d’affermage à elle confié par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Cette convention confère de façon exclusive à la SODECI les missions d’entretien et d’exploitation des réseaux d’assainissement et de drainage de la ville d’Abidjan, la gestion des abonnés, notamment la facturation et l’encaissement de la redevance assainissement auprès des usagers.

En outre, la convention intègre l’exécution des travaux confiés par l’Etat, à savoir le curage des passages sous voies, les demandes de branchement, le curage des caniveaux d’intérêt national, les branchements et les ouvrages à usage collectif.

Gestion de la saison pluvieuse

La SODECI, selon le protocole d’accord, se tient aux côtés de l’Etat de Côte d’Ivoire pour gérer la saison des pluies.

Pour ce faire, des travaux d’entretien des réseaux enterrés d’eaux pluviales sont entrepris avant la saison, sous la supervision de l’ONAD, suivant un planning.

Ces travaux consistent au curage des collecteurs enterrés et des regards avaloirs existants sur ces collecteurs.

Durant la saison des pluies, une surveillance de l’ensemble des réseaux est effectuée avec une équipe dédiée à cette tâche, sillonnant les quartiers à moto. Ces tournées permettent, par ailleurs, aux équipes d’intervention de traiter les dysfonctionnements constatés pendant les pluies.

L’objectif de l’innovation mise en service par la SODECI, vise à assurer une meilleure qualité de service en matière d’assainissement.

Un système de télésurveillance qui relève les états de marche/arrêts des équipements électromécaniques et détecte les défauts ou dysfonctionnements sur le réseau.

Une fois repérés, ces dysfonctionnements sont traités sans délai par les équipes de maintenance de la Sodeci. Il est à noter que le délai de rétablissement du service raccourcit d’année en année.

AP/ls/APA