preloader

Article

Ouverture de la première session ordinaire : Amadou Soumahoro invite les députés à promouvoir des débats dans  » l’intérêt supérieur de la nation ».
Ouverture de la première session ordinaire : Amadou Soumahoro invite les députés à promouvoir des débats dans " l’intérêt supérieur de la nation"

Ouverture de la première session ordinaire : Amadou Soumahoro invite les députés à promouvoir des débats dans  » l’intérêt supérieur de la nation ».

Ouverture de la première session ordinaire_PAN_CIV_2
Ouverture de la première session ordinaire_PAN_CIV_9
Ouverture de la première session ordinaire_PAN_CIV_4
Ouverture de la première session ordinaire_PAN_CIV_7

Ouverture de la première session ordinaire : Amadou Soumahoro invite les députés à promouvoir des débats dans " l’intérêt supérieur de la nation".

" La nouvelle législature qui s’ouvre ce matin doit promouvoir des débats parlementaires, dans le respect des règles démocratiques et dans l’intérêt supérieur de la nation", a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro.

C’était à l’ouverture solennelle de la première session ordinaire de l’institution pour la législature 2021, ce jeudi 1er avril à Abidjan-Plateau en présence du Premier ministre Patrick Achi qui représentait le chef de l’Etat.

Pour lui, cette législature doit être à la hauteur des nombreux défis de notre temps.

C’est pourquoi il a partagé avec chacune et chacun des parlementaires, sa vision ’’forte’’ d’une Assemblée nationale qui incarne la voie de la démocratie et du développement.

En d’autres termes, le respect du droit à la différence, la redevabilité au peuple et la prise en compte des aspirations les plus profondes de nos populations.

À en croire Amadou Soumahoro, lors de la précédente législature, les élus ont œuvré à une amélioration sensible de l’environnement de travail dans l’institution. Cela s’est traduit par l’adoption d’un nouveau statut du parlementaire ivoirien, conformément aux nouveaux défis de leur mission.

"Nous avons travaillé à un repositionnement de notre institution, sur l’échiquier national et international.", a-t-il soutenu.
Pour lui, la nouvelle législature devra "renforcer les acquis et hisser plus haut, le flambeau de notre institution."

Abordant la question de la représentativité des femmes au Parlement, le président de l’Assemblée nationale, a indiqué que la présente législature compte 32 femmes députées, contre 29 dans la précédente.

Néanmoins, il reste persuadé que cette tendance va très vite s’améliorer, pour donner aux femmes toute leur place dans les institutions ivoiriennes.

Il a par ailleurs salué le retour de l’opposition dans le jeu démocratique. Tout en affirmant que ce sont des signes encourageants qui méritent d’être salués.

"Il est heureux, en effet, que l’opposition ait saisi la main tendue du Président de la République, pour consolider la paix et la stabilité de notre pays.", estime Amadou Soumahoro.

Résolument engagés dans la paix, les parlementaires entendent dans le contexte actuel ne pas faire place à la division, à la haine ou à l’intolérance. Car, il n’est dans l’intérêt de personne de voir "la Côte d’Ivoire sombrer à nouveau dans la fracture sociale".

Le premier responsable du pouvoir législatif a invité ses collègues députés à surmonter leurs incompréhensions et leurs divergences, qui ne sont que peu de choses devant l’intérêt supérieur de la nation.

"C’est par le dialogue constructif, la recherche du consensus, et par-dessus tout, par notre adhésion aux valeurs de la démocratie, que nous saurons préserver la paix et la stabilité politique retrouvées, afin de poursuivre, durablement, le développement économique et social de notre pays." a-t-il conclu.

Côte d’Ivoire : ouverture de la 1ere session ordinaire de l’Assemblée nationale.

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Amadou Soumahoro, a procédé jeudi à l’ouverture solennelle de la première session ordinaire de l’institution pour la législature 2021, plaçant son mandat sous le double signe du "travail et de la cohésion".

"Je m’engage à placer mon mandat sous le double signe du travail et de la cohésion dans le respect des différences", a déclaré M. Amadou Soumahoro, devant 246 députés présents sur 249 siégeants.

Six sièges devraient être bientôt pourvus afin d’atteindre les 255 députés que compte l’Assemblée nationale.

Il a dit "grand merci pour la confiance renouvelée" par les députés et le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, président du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui lui a accordé son onction, ce qui a permis sa reconduction au perchoir de l’institution.

"Par delà nos différences, nos différentes sensibilités, nous devons aller à la cohésion et regarder ensemble dans la même direction, à savoir l’intérêt supérieur de la nation", a dit M. Amadou Soumahoro, s’engageant à être sans exclusive le président de tous les députés.

M. Amadou Soumahoro a laissé entendre qu’il voulait "une Assemblée nationale qui incarne la démocratie et le développement, en d’autres termes, le respect de la différence (en vue de) la prise en compte des aspirations profondes" des populations.

Et ce, en promouvant les débats parlementaires dans les respect des règles démocratiques.

Il s’est en outre félicité du retour de l’opposition dans le jeu démocratique, "des signes encourageants qui méritent d’être salués et d’être applaudis".

Selon lui, "le contexte actuel ne devrait accorder aucune place à la division, à la haine et à l’intolérance".

Car, "il n’est dans l’intérêt de personne de voir notre beau pays sombrer à nouveau dans la fracture sociale".

"Nous devons surmonter nos incompréhensions et nos divergences qui ne sont que peu de choses devant l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il lancé, soutenant que c’est par la recherche du consensus et la cohésion que les députés sauront préserver la paix et la stabilité politique.

M. Amadou Soumahoro a par ailleurs rendu un vibrant hommage aux Premiers ministres, Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, respectivement décédés le 8 juillet 2020 et le 10 mars 2021, alors qu’ils étaient en fonction.

Le nouveau Premier ministre, Patrick Achi, a assisté à la cérémonie solennelle marquant l’ouverture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale pour l’année 2021. Cette session marque également l’ouverture solennelle de la 12e législature de l’institution.

Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, qui avait été élu à la suite de la démission, en février 2019, de Guillaume Soro, a été reconduit par ses pairs mardi, lors d’une séance inaugurale de l’institution.