preloader

Article

Saft facilite l’intégration de la 1ère centrale solaire de Côte d’Ivoire au réseau d’électricité, grâce au stockage d’énergie.
Saft facilite l'intégration de la 1ère centrale solaire de Côte d'Ivoire au réseau d'électricité grâce au stockage d’énergie.

Saft facilite l’intégration de la 1ère centrale solaire de Côte d’Ivoire au réseau d’électricité, grâce au stockage d’énergie.

centrale_solaire_Boundiali_2022_10
centrale_solaire_Boundiali_2022_9
centrale_solaire_Boundiali_2022_15
centrale_solaire_Boundiali_2022_16
centrale_solaire_Boundiali_2022_5
centrale_solaire_Boundiali_2022_4
Le réfectoire de l'université de San-Pédro

Saft facilite l'intégration de la 1ère centrale solaire de Côte d'Ivoire au réseau d'électricité, grâce au stockage d’énergie.

  • Le système Intensium Max High Energy assurera le renforcement et le lissage de la capacité de la centrale solaire de Boundiali.
  • Le projet fait partie intégrante des plans de transformation de la Côte d’Ivoire en pôle énergétique de l’Afrique de l’Ouest d’ici 2030.

Saft, une filiale de TotalEnergies, a remporté un important contrat auprès d’Eiffage Energie Systèmes pour la livraison d’un système de stockage d’énergie (ESS) de 10 MW qui facilitera l’intégration au réseau de la centrale solaire photovoltaïque (PV) de Boundiali.

La centrale de 37,5 MWc (mégawatt-crête), détenue et exploitée par CI-Energies (Côte d’Ivoire Energies), sera le premier projet solaire à grande échelle de la Côte d’Ivoire.

Le système de stockage permettra principalement de renforcer la capacité et de lisser la production intermittente de la centrale solaire afin d’assurer une alimentation prévisible et fiable du réseau d’électricité local.

Ce système de stockage lithium-ion entièrement intégré comprendra six conteneurs Saft Intensium Max High Energy, qui fourniront un stockage d’énergie total de 13,8 MWh, ainsi que des dispositifs de conversion d’énergie et des systèmes spécifiques pour les centrales électriques moyenne tension.

« En tant que principal développeur du projet Boundiali, il était essentiel de trouver un partenaire de stockage d’énergie capable non seulement de répondre aux exigences techniques, mais aussi de garantir le fonctionnement fiable du système pendant une durée de vie de 10 ans », confie Ludovic Bavière d’Eiffage Energie Systems.

« La qualité de nos échanges et l’expérience passée nous ont rassurés sur la capacité de Saft à mener à bien ce projet stratégique pour notre client, CI-Energies. »

En 2019, la Côte d’Ivoire disposait d’une capacité de production électrique installée de 2 229 MW et devrait doubler sa production d’ici 2030. L’approvisionnement en électricité est actuellement assuré en grande partie par l’énergie thermique et des barrages hydroélectriques.

Le gouvernement a pour objectif de faire du pays le pôle énergétique de l’Afrique de l’Ouest d’ici 2030, avec un mix énergétique composé de 42 % d’énergies renouvelables.

Ville d’environ 40 000 habitants située dans le nord de la Côte d’Ivoire, Boundiali accueillera bientôt la première centrale solaire du pays.

Elle alimentera environ 30 000 foyers en l’électricité propre, évitera l’émission de 27 000 tonnes de CO2 et contribuera à créer 300 emplois dans la région.

La région est classée comme une zone semi-aride, au climat chaud et très sec.

En plus de garantir la fiabilité et la longévité à des températures ambiantes pouvant atteindre 37 °C, les conteneurs de batteries sont conçus pour résister aux vents chauds et poussiéreux.

Le système de stockage chargera ou déchargera rapidement ses batteries lithium-ion pour s’adapter à la production intermittente de la centrale solaire.

Il fournira alors un profil de production régulier, équivalent à la production moyenne de la centrale sur 30 minutes, qui pourra être facilement accepté par le réseau d’électricité local.

Cela garantira une utilisation optimale de l’électricité décarbonée produite.

Côte d’Ivoire Energies prévoit également de tester le système de stockage dans d’autres options de soutien au réseau telles que le contrôle de la montée en puissance de la production solaire, le maintien de la fréquence et de la puissance réactive, et le démarrage autonome.

Cela fournira des données utiles sur le vieillissement de la batterie dans différents scénarios de configuration en fonctionnement.

La mise en service su système de stockage d’énergie Saft sur le site de Boundiali est prévue pour septembre 2022.

À propos de Saft

Saft est une entreprise spécialisée dans les batteries de pointe pour l’industrie, de la conception et du développement à la production, en passant par le sur-mesure et la prestation de services.

Depuis plus de 100 ans, Saft fournit des batteries et systèmes à la durée de vie toujours plus longue, pour des applications critiques, notamment la sécurité, l’alimentation de secours et la propulsion.

Notre technologie innovante, sûre et fiable offre une performance élevée sur terre, en mer, dans les airs comme dans l’espace.

Saft alimente l’industrie et les villes connectées, mais fournit également une alimentation de secours dans les environnements les plus reculés et inhospitaliers, du Cercle arctique au désert du Sahara.

Saft est détenue à 100 % par TotalEnergies, un vaste groupe énergétique qui produit et commercialise dans le monde entier l’énergie sous toutes ses formes : pétrole et biocarburants, gaz naturel et gaz verts, énergies renouvelables et électricité.

#WeEnergizeTheWorld

CÔTE D’IVOIRE : la première centrale solaire du pays, de 37,5 MW, se fera à Boundiali

CÔTE D’IVOIRE : la première centrale solaire du pays, de 37,5 MW, se fera à Boundiali© Sebastian Noethlichs /Shutterstock

L’Allemagne et l’Union européenne ont pris l’engagement de financer la construction de la première centrale solaire de la Côte d’Ivoire. Basée au nord du pays, elle sera dotée d’une capacité de 37,5 MW, ce qui permettra d’alimenter 30 000 foyers.

Boundiali, une ville d’environ 40 000 habitants située dans le nord de la Côte d’ivoire, va bientôt abriter la première centrale solaire du pays. Dotée d’une capacité estimée à 37,5 MWc (mégawatt-crête, la puissance électrique maximale), cette infrastructure permettra de produire de l’électricité propre, pour environ 30 000 foyers, d’éviter l’émission de 27 000 tonnes de CO2, et contribuera à créer 300 emplois dans la région.

La centrale solaire de Boundiali coûtera 40 M€

La construction de cette centrale sera financée par un prêt concessionnel à hauteur de 27 millions d’euros (17 milliards FCFA), octroyé par la KFW (la banque de développement allemande) et un don de l’Union européenne (UE), d’un montant de 9,7 millions d’euros (6 milliards FCFA). Une contribution de l’État ivoirien permettra d’atteindre les 40 millions d’euros (24,1 milliards FCFA) nécessaires.

La signature de la convention de prêt et du contrat de financement de la construction de la centrale solaire à Boundiali, a eu lieu à Abidjan le mercredi 3 octobre 2018 dans le cabinet d’Adama Konéu, ministre ivoirien de l’Économie et des Finances.

Étaient également présents, l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Michael Grau, la directrice générale du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, et le chef de la délégation de l’UE, l’ambassadeur Jobst Von Kirchmann.

Le financement de ce projet s’inscrit dans le cadre du programme « Compact with Africa », une initiative lancée en mars 2017 par les pays du G20, sous la présidence allemande.  Elle vise à promouvoir l’investissement privé dans le développement des énergies renouvelables en Afrique.

Dans cet esprit, la Côte d’Ivoire, à l’instar d’autres pays du continent, s’est engagée à mettre en œuvre les réformes nécessaires pour créer les conditions de l’investissement privé.

En juillet 2018, la première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone a lancé le Plan d’action national des énergies renouvelables (Paner). Finalisé en 2016, ce plan fixe l’objectif de 42% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2030.

Les grands projets hydroélectriques couvriront 26% de ce mix, tandis que les autres énergies renouvelables, notamment le solaire, la biomasse, et l’éolien, devraient générer 16% d’une capacité totale installée, qui devrait atteindre 4 000 MW en 2020 et 6 600 MW en 2030.

Boris Ngounou  Afrik 21

Cliquer ci-dessous afin de visualiser, zoomer, tourner les pages ou enfin télécharger le document PDF.

Saft facilite l’intégration de la 1ère centrale solaire de Côte d’Ivoire au réseau d’électricité, grâce au stockage d’énergie à Boundiali