preloader

Article

Transformation de l’agriculture africaine : Près de 15 milliards FCfa de la Bad pour produire 120 millions de tonnes de denrées alimentaires.
Transformation de l’agriculture africaine : Près de 15 milliards FCfa de la Bad pour produire 120 millions de tonnes de denrées alimentaires.

Transformation de l’agriculture africaine : Près de 15 milliards FCfa de la Bad pour produire 120 millions de tonnes de denrées alimentaires.

Defensive spraying machine agricultural in soybean plantation

Transformation de l'agriculture africaine : Près de 15 milliards FCfa de la Bad pour produire 120 millions de tonnes de denrées alimentaires.

La Banque africaine de développement (Bad) va débloquer près de 15 milliards de FCfa supplémentaires pour mettre en œuvre la phase 2 de son initiative agricole phare « Technologies pour la transformation de l’agriculture africaine (Taat) ».

Le but est d’augmenter la productivité et les revenus des ménages agricoles en leur donnant accès à des technologies résilientes au climat, dans 36 pays africains à faible revenu d’ici à 2025.

La décision de ce nouveau décaissement a été prise par le Conseil d’administration, à Abidjan, le 15 juillet 2022, indique une publication de la banque africaine.

La décision, selon ladite note, s’inscrit dans le cadre de la Facilité africaine de production alimentaire d’urgence de 1,5 milliard de dollars de la Banque africaine de développement, une initiative menée à l’échelle de tout le continent africain pour éviter une crise alimentaire imminente, exacerbée par la guerre en Ukraine.

« La Banque est bien placée pour exploiter la puissance de la science, des connaissances et des innovations indispensables pour stimuler la transformation de l’agriculture africaine grâce à cet investissement.

Elle a déjà une grande expérience en matière d’aide au développement agricole en Afrique et ce financement supplémentaire va nous permettre de consolider les acquis de Taat-I », affirme Beth Dunford, vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement, chargée de l’agriculture et du développement humain et social.

Jean Bavane Kouika (fratmat.info)