preloader

Article

UEMOA : La Côte d’Ivoire en tête des échanges commerciaux.
UEMOA : La Côte d’Ivoire en tête des échanges commerciaux.

UEMOA : La Côte d’Ivoire en tête des échanges commerciaux.

uemoa-cotedivoire
UEMOA : La Côte d’Ivoire en tête des échanges commerciaux.

UEMOA : La Côte d’Ivoire en tête des échanges commerciaux.

Côte d’Ivoire, première économie de l’UEMOA
La Côte d’Ivoire tient toujours le leadership des échanges commerciaux dans l’espace UEMOA
Avec 40 % des exportations et 31 % des importations en 2021, la Cote d’Ivoire domine le marché de l’UEMOA. Selon la BCEAO, le pays des éléphants, producteur de cacao, a mobilisé 40,6 % des exportations de la zone, loin devant ses poursuivants que sont le Burkina Faso (15 %) et le Sénégal (13,9 %).

Côte d’Ivoire, première économie de l’UEMOA

Selon le rapport sur le commerce extérieur de l’Union, publié lundi 14 novembre par la BCEAO et dont nos confrères de Ecofin ont eu la teneur, la Côte d’Ivoire a dominé les échanges commerciaux de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2021, restant ainsi la première économie de l’espace sous-régional.
Le rapport en effet, fait ressortir que la Côte d’Ivoire a représenté, en 2021, 40,6 % des exportations de biens de l’UEMOA, faisant du pays d’Alassane Ouattara, le premier pourvoyeur des exportations de la région, devant le Burkina Faso (15 %), le Sénégal (13,9 %) et le Mali (13,6 %).
Côté importations, c’est encore Abidjan qui occupe la première place avec 31,1 % des achats extérieurs de l’UEMOA, contre 20,9 % pour le Sénégal, 14,1 % pour le Mali et 10,2 % pour le Burkina Faso.

Une prédominance à la hausse des importations communautaires

L’année 2021 considérée comme une année de relance caractérisée par une réouverture progressive des économies mondiales après la pandémie du Covid-19, les pays membres de l’UEMOA ont échangé au total 42 118 milliards FCFA de biens (66 milliards $), avec une prédominance pour les importations (34,3 milliards $), qui ont grimpé de 17,4 % par rapport à 2020.

D’après la BCEAO, « le solde des transactions commerciales de l’Union s’est amélioré en 2021 vis-à-vis des partenaires africains et européens, en lien essentiellement avec la hausse des ventes d’or, de cacao et de caoutchouc », dont la Côte d’Ivoire est productrice.

« En revanche, toujours selon la BCEAO, il s’est détérioré par rapport à l’Amérique et à l’Asie, du fait d’une progression plus faible des exportations de l’Union, comparée à celle des importations en provenance de ces deux continents ».

L’Europe reste la destination privilégiée des importations et exportations de l’UEMOA

L’analyse des données communautaires montre que le déficit commercial des biens de l’UEMOA s’est établi à 1,8 milliard $, équivalant 1,2 % du PIB en 2021, contre 220 millions $ soit 0,2 % du PIB à l’année précédente, traduisant malheureusement une détérioration de 1,0 point de pourcentage.

Les pays membres de l’Union ont pour la plupart des exportations en direction de l’Europe qui demeure ainsi leur principale destination, avec un poids de 44,1 %.

S’ensuit l’Afrique qui arrive en seconde position, avec une part d’exportation de 24,9 %. L’Asie ferme le trio avec une part de 20,7 %.

Les données des importations de l’UEMOA, montrent qu’elles proviennent principalement de l’Europe avec 39,3 %, puis de l’Asie 37,2 % et de l’Afrique pour terminer avec 14,2 %.

Pierre Odg : Actualité ivoirienne, informations de Côte d’Ivoire et d’Afrique.