preloader

Article

16 pays d’Afrique rejoignent peu à peu les pays avancés en matière d’e-admin (Nations Unies).
16 pays d’Afrique rejoignent peu à peu les pays avancés en matière d’e-admin (Nations Unies).

16 pays d’Afrique rejoignent peu à peu les pays avancés en matière d’e-admin (Nations Unies).

0410-101705-16-pays-d-afrique-rejoignent-peu-a-peu-les-pays-avances-en-matiere-
16 pays d’Afrique rejoignent peu à peu les pays avancés en matière d’e-admin (Nations Unies)

16 pays d’Afrique rejoignent peu à peu les pays avancés en matière d’e-admin (Nations Unies)..

16 pays d’Afrique rejoignent peu à peu les pays avancés en matière d’e-admin (Nations Unies)

Au cours des six dernières années, la modernisation des services publics par les TIC a connu un bond sur le continent. Bien que de nombreux succès sont actuellement enregistrés, il reste encore du chemin à parcourir.

Les pays d’Afrique les plus avancés en matière de gouvernement électronique sont désormais au nombre de 16.

Sur les 14 champions distingués en 2020 par les Nations Unies, le Rwanda a remplacé le Zimbabwe.

Puis, se sont ajoutées la Côte d’Ivoire et la Namibie.

Si le nom des trois pays d’Afrique avec l’indice d’e-gouvernement le plus élevé n’a pas changé, leur position a cependant été modifiée.

L’Afrique du Sud qui occupait la 3ème place en 2020 est désormais à la première place.

L’île Maurice a quitté le trône pour la seconde position.

Les Seychelles ont été bousculées de leur 2ème place pour la troisième.

82886 16 pays dafrique les plus avancs en matire dadministration lectronique en 2022 nations unies mue

Parmi les seize pays champions de 2022, l’on retrouve six d’Afrique australe, les quatre pays d’Afrique du Nord, trois pays d’Afrique de l’Ouest, deux pays d’Afrique de l’Est et un seul pays d’Afrique centrale.

Dans son rapport E-Government Survey 2022 The Future of Digital Government, le département des questions économiques et sociales des Nations Unies indique que les pays désignés comme champions d’Afrique en e-gouvernement sont ceux avec un indice de développement des infrastructures de télécommunication, de capital humain et de services en ligne au-dessus de la moyenne continentale qui est de 0.4054 point sur 1.0000 et proche de la moyenne mondiale qui est 0.6102 point.

82886 16 pays afrique les plus avancs en matire dadministration lectronique en 2022 nations unies mue

En Afrique, les six dernières années ont été celles durant lesquelles la mise en œuvre de l’e-gouvernement s’est vraiment accélérée. 2020 semble avoir été une année charnière avec la Covid-19 qui a stimulé davantage la transformation numérique de plusieurs gouvernements.

En 2016, seuls cinq pays affichaient un niveau de préparation élevé.

Vingt-six pays figuraient encore parmi les nations les moins avancées du monde en matière de gouvernement électronique.

Or aujourd’hui, hormis les seize champions, il faut compter trente-trois pays avec un niveau moyen en e-gouvernement. Seuls six pays affichent encore de mauvais résultats.

Il s’agit de la Centrafrique, du Tchad, du Soudan du Sud, de l’Erythrée, du Niger et de la Somalie.

Les principaux services numériques que la majorité des pays d’Afrique et mêmes d’ailleurs ont adopté tournent autour de l’état-civil, des affaires, des opérations fiscales.

Les Nations Unies indiquent qu’en Afrique, 61 % des pays proposent en moyenne 12 services en ligne.

Pour la première fois, cinq pays (Nigéria, Rwanda, Angola, Égypte et Afrique du Sud) offrent 20-21 services publics en ligne.

Ils sont au même niveau que les 25 pays d’Europe, 22 d’Asie, 9 d’Amérique et 2 en Océanie.

82886 16 pays afrique les plus avancs en matire dadministration lectronique en 2022 nations unies

Nombre de pays offrant des services en ligne spécifiés, par région, 2022

Source : 2018, 2020, 2022 United Nations E-Governement Surveys.

Malgré les nombreux progrès enregistrés par les pays africains en matière d’administration électronique au cours des deux dernières décennies, les Nations Unies regrettent de n’avoir pas insisté davantage sur l’inclusion.

« Ce sont généralement les groupes les plus faciles à atteindre qui ont le plus profité des progrès notables de l’e-gouvernement tandis que nombre des populations les plus pauvres et les plus vulnérables ont été laissées pour compte », affirme l’Organisation internationale.

« Alors que les gouvernements continuent de passer des modes traditionnels aux modes numériques de prestation de services publics, les services électroniques qui ne sont pas conçus pour faciliter l’inclusion seront probablement sous-utilisés par les groupes vulnérables, ce qui les privera effectivement des droits et des opportunités dont bénéficient les populations plus favorisées dans la société numérique hybride.

Même avant la pandémie de Covid-19, les inégalités socio-économiques croissantes étaient exacerbées par les fossés numériques ; la numérisation accélérée du secteur public qui s’est produite en réponse à la récente crise mondiale de la santé a simplement amplifié cette tendance », déplorent les Nations Unies.

Muriel Edjo  AgenceEcofin - Home | Facebook