preloader

Article

Abidjan dément la présence de soldats étrangers parmi les 46 ivoiriens au Mali.
Abidjan dément la présence de soldats étrangers parmi les 46 ivoiriens au Mali.

Abidjan dément la présence de soldats étrangers parmi les 46 ivoiriens au Mali.

IMG-20220711-WA0064-540x375
Abidjan dément la présence de soldats étrangers parmi les 46 ivoiriens au Mali.

Abidjan dément la présence de soldats étrangers parmi les 46 ivoiriens au Mali.

Amadou Coulibaly, ministre de la Communication et de l’économie numérique, porte-parole du gouvernement ivoirien a démenti ce mercredi 12 octobre 2022, les rumeurs indiquant la présence d’étrangers parmi les 46 soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis le 10 juillet dernier,  lors du compte rendu du conseil des ministres du jour,

« Quand vous connaissez les textes des pays, vous savez que nul ne peut appartenir à la fonction publique d’un pays s’il n’est national de ce pays.

La Côte d’Ivoire n’échappe pas à cette règle.

Pour être membre de la fonction publique ivoirienne, il faut d’abord être ivoirien.

Les militaires sont des fonctionnaires et leur corps étant encore plus particulier, vous imaginez bien que ce n’est pas dans l’armée de Côte d’Ivoire que l’on pourrait avoir des non-nationaux.

Ces militaires ivoiriens sont bel et bien ivoiriens.

D’ailleurs, il y a un journal qui a publié la liste de tous ces 46 soldats.

En dehors des pays qui disposent de légions étrangères où la loi leur permet d’avoir des gens d’autres nationalités, dans tous les pays, pour appartenir à l’armée, il faut être national de ce pays.

La Côte d’Ivoire ne peut pas faire exception.

Il n’y a donc aucun étranger parmi nos soldats.

J’ai entendu effectivement ces informations sur certains médias, quand vous êtes structurés et pour être sérieux, vous ne faites pas toujours de discernement entre les informations sérieuses et les causeries de « grin » de thé.

Je n’en dirais pas plus », a-t-il declaré

Fulbert Yao  L'Info Express


Question du Journaliste :Des supposés étrangers parmis nos vaillants soldats ivoiriens pris en otage par les 5 colonels climatisés de Bamako.
La réponse du porte-parole du gouvernement: le ministre Amadou Coulibaly dît AM'S aux ennemis de la Côte-d’Ivoire:
"Il faut être de nationalité ivoirienne pour intégrer la fonction publique et l'armée ne fait pas l'exception(...). Sachons faire la différence entre ce qui est vrai et les causeries de grains."
>Le Commentaire d'un internaute: Merci infiniment pour cette mise au point.
N'ayant plus d'autres solutions pour libérer les soldats ivoiriens sans avoir honte.
La juste malienne procède une autre stratégie montée de toutes pièces pour inculper nos soldats afin de procéder au jugement pu une condamnation par la justice malienne, ensuite permettre à Assimi goïta de procéder à une amnistie pour libérer nos vaillants soldats.
En claire voici leur nouvelle stratégie pour sortir sans aucune honte dans cette situation honteuse qu'ils ont eux-mêmes crée.