preloader

Article

Affaire 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako : Des religieux échangent avec Aboulaye Maïga.
Affaire 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako : Des religieux échangent avec Aboulaye Maïga.

Affaire 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako : Des religieux échangent avec Aboulaye Maïga.

Cheikh-Malick-Konate
Cheikh-Milick-a-Bamako
Mission-a-Bamako
IMG-20220808-WA0040

Affaire 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako : Des religieux échangent avec Aboulaye Maïga.

La diplomatie classique est à l’œuvre sur le dossier des 49 soldats ivoiriens pris en otage à Bamako.

Sans prétendre s’y substituer, une diplomatie religieuse souterraine est rentrée en jeu.

Des guides religieux musulmans et d’autres confessions se sont rendus samedi 20 août 2022 dans la capitale malienne.

Leur seul objectif, impliquer des leaders religieux locaux pour trouver rapidement une solution idoine pour la libération des 49 soldats ivoiriens arrêtés depuis le 10 juillet dernier.

Selon des sources proches de la médiation, les facilitateurs partis d’Abidjan ont eu des échanges très chaleureux et fructueux le dimanche 21 août 2022 avec le Président du haut conseil islamique du Mali, le Cheick chérif Ousmane Madani Haidara.

Ils sont porteurs d’un message de paix et de cohésion sociale à l’endroit des autorités, acteurs politiques et de toute la population malienne.

«La Côte d’Ivoire et le Mali sont animés par la même volonté de renforcer leurs liens et de bâtir un monde en paix et plus équitable», souligne-t-on.

A la tête de la forte délégation, le Cheikh Malick Konaté, guide de la Tariqa Tidjanya en Côte d’Ivoire, fait un point d’étape de la mission qui prend fin le 25 août, en attendant la bonne nouvelle de la relaxe des 49 soldats.

«Nous sommes reçus ce lundi 22 août par le gouvernement malien à sa tête le Premier ministre Aboulaye Maïga, le ministre des Affaires étrangères Aboulaye Diop et Mamadou Koné, ministre des Affaires religieuses dans le but de trouver rapidement une solution idoine pour la libération des 49 soldats ivoiriens.

La voix de l’islam doit être scrutée pour une paix entre nos deux pays», indique le service de communication du guide religieux.

Soulignons qu’il s’agit d’une initiative de la diaspora malienne vivant en Côte d’Ivoire.

Bakayoko Youssouf

Affaire 49 soldats ivoiriens : les Maliens de Côte d’Ivoire appellent à un règlement pacifique

Le Haut conseil des Maliens de Côte d’Ivoire a organisé une cérémonie de soutien en faveur de la décrispation dans l’affaire des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali. La cérémonie s’est tenue le lundi 8 août 2022 à Abidjan Plateau.

L’initiative de la diaspora malienne en Côte d’Ivoire vise à appuyer le règlement pacifique et par voie diplomatique de la crise.

À cet effet, un communiqué signé du nouveau président du Haut conseil des Maliens de Côte d’Ivoire, Moulaye Haïdara, a été lu par son secrétaire général, Saliou Maïga.

 

Rappelant la parfaite intégration des Maliens en Côte d’Ivoire, Moulaye Haïdara, a demandé aux populations de ne pas tenir compte des messages sur les réseaux sociaux.
Il a, par ailleurs, réaffirmé l’adhésion de la communauté malienne vivant de Côte d’Ivoire à volonté des deux pays de régler l’affaire des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali de façon apaisée.

« Nous adhérons entièrement à l’initiative diplomatique prônée par les Autorités Ivoiriennes et Maliennes, pour la résolution de ce malentendu causé par certaines incompréhensions entre les deux (02) pays suite à l’affaire des 49 militaires Ivoiriens qui sont nos frères retenus au Mali.», a-t-il dit.

 

[tout mettre en œuvre pour le règlement pacifique par voie diplomatique]

Le président du Haut conseil des Maliens de Côte d’Ivoire a relevé la confiance que la communauté place dans les autorités des deux pays “frères” pour trouver une issue favorable.
Aussi, M. Haïdara a demandé que la voie diplomatique soit privilégiée pour règlement du différend, se félicitant des efforts de facilitation du Togo dans le dossier.

«Nous, opérateurs économiques maliens, et présidents de plusieurs associations de la Société Civile Malienne de Côte d’Ivoire, encourageons vivement les Autorités au plus haut sommet de l’Etat de la Côte d’Ivoire et du Mali à tout mettre en œuvre pour le règlement pacifique par voie Diplomatique de ce différend, pour le bonheur et la satisfaction des deux Peuples frères unis par des liens multiséculaires de solidarité, d’hospitalité et de fraternité.

Le Mali et la Côte d’Ivoire sont deux pays d’un même peuple», a-t-il plaidé

[Reconnaissance au président Alassane Ouattara et à la Côte d’Ivoire]

Selon M. Haïdara, les Maliens de l’extérieur saluent le président Alassane Ouattara et le peuple de Côte d’Ivoire pour « l’hospitalité légendaire dont jouissent les millions de Maliens qui vivent en paix et en parfaite harmonie avec leurs frères Ivoiriens. », a-t-il conclu.

Yaya K. Afrikipresse