preloader

Article

Air Côte-d’Ivoire relie Abidjan à la Guinée-Bissau depuis ce 2 juin avec 3 vols par semaine.
Air Côte-d’Ivoire relie Abidjan à la Guinée-Bissau depuis ce 2 juin avec 3 vols par semaine.

Air Côte-d’Ivoire relie Abidjan à la Guinée-Bissau depuis ce 2 juin avec 3 vols par semaine.

Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_1
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_2
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_3
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_4
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_6
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_7
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_8
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_9
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_10
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_11
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_12
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_13
800px-Aeroporto_de_Bissau_Guinea-Bissau_1-668x334
Aéroport international Osvaldo Vieira de Bissau.
2444030
actualite4698-668x334
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_26
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_14
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_15
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_16
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_16
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_18
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_19
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_20
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_21
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_22
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_23
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_24
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_25
Inauguration_vol_Air_Côte_dIvoire_Abidjan_Guinee_Bissau_2022_26

Air Côte-d’Ivoire relie Abidjan à la Guinée-Bissau depuis ce 2 juin avec 3 vols par semaine.

Dix années après son lancement Air Côte d’Ivoire s’est constitué un réseau de 24 destinations, principalement en Afrique de l’Ouest.

Le pavillon national ivoirien poursuit la consolidation de son réseau avec l’ajout de Bissau.

Air Côte d’Ivoire dessert désormais la Guinée-Bissau.

Le transporteur public ivoirien a ouvert ce jeudi 2 juin 2022 une route entre Abidjan et Bissau.

Il propose 3 vols hebdomadaires (les lundis, mercredis et vendredis) entre les capitales ivoirienne et bissau-guinéenne, et sans concurrence.

Bissau devient ainsi la 24ème destination d’Air Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire devient quant à elle le 5ème pays connecté à la Guinée-Bissau, après le Sénégal (Air Sénégal) , le Cap-Vert ( ASKY) le Maroc ( Royal Air Maroc) et le Portugal ( TAP Air Portugal).

Air Côte d’Ivoire qui fête actuellement son 10ème anniversaire, exploite une flotte de 9 avions (2 Airbus A319, 3 A320 dont un -Neo et 4 Dash 8-400) d’une moyenne d’âge de 7,5 ans.

Son carnet de commandes comprend en outre deux A319neo.

Avec Newsaero.info

Air Côte d’Ivoire va « désenclaver » la Guinée Bissau

Ouattara à la manœuvre pour renforcer les liaisons de la compagnie

Sollicité par plusieurs de ses homologues souhaitant voir atterrir des avions ivoiriens dans leurs pays respectifs, le chef de l’État procède à des arbitrages pour préparer l’ouverture d’une ligne ralliant Paris.

Selon nos informations, Air Côte d’Ivoire prévoit l’ouverture de nouvelles liaisons dans les prochains mois, à des fins diplomatiques et économiques à la fois.

Mi-mai, le pavillon ivoirien devrait d’abord lancer une ligne entre Abidjan et Bissau.

Le président Umaro Sissoco Embaló a personnellement sollicité son homologue Alassane Ouattara pour qu’il l’aide à désenclaver son pays.

Plusieurs études réalisées par la compagnie ivoirienne ayant montré que ce projet ne pouvait être rentable, le chef de l’État bissau-guinéen a consenti à prendre en charge 50 % des pertes. (…)

Jeuneafrique.com