preloader

Article

Ajustement des prix du carburant : « Il n’y aura pas d’augmentation de tarifs de transport », rassurent les transporteurs.
Ajustement des prix du carburant : "Il n'y aura pas d'augmentation de tarifs de transport » rassurent les transporteurs.

Ajustement des prix du carburant : « Il n’y aura pas d’augmentation de tarifs de transport », rassurent les transporteurs.

ZCPGlq3xz5XWWYG
Ajustement des prix du carburant : "Il n'y aura pas d'augmentation de tarifs de transport », rassurent les transporteurs.

Ajustement des prix du carburant : "Il n'y aura pas d'augmentation de tarifs de transport », rassurent les transporteurs.

Ajustement des prix du carburant : "Il n'y aura pas d'augmentation de tarifs de transport », rassurent les transporteurs

Le Haut Conseil du Patronat des Entreprises de Transport Routier de Côte d’Ivoire (HCPETR- CI) a rencontré les différents responsables de transporteurs routiers des différentes communes du district d’Abidjan le dimanche 02 octobre 2022.

Il s’agissait pour les transporteurs, après le réajustement du prix du carburant, de rassurer que les tarifs du transport ne connaîtront pas de hausse.

A l’occasion de cette rencontre, en présence du Directeur Général des Transports Terrestres et de la Circulation (DGTTC), Lucien Tiessé, représentant le Ministre des Transports Amadou Koné, il a été clairement indiqué qu’il n’y aura pas d’augmentation des tarifs du transport.

Diaby Ibrahim, Directeur Général du Haut Conseil du Patronat des Entreprises de Transport Routier de Côte d’Ivoire et ses collaborateurs ont analysé les répercussions de la mesure d’ajustement du coût du carburant à la pompe sur leur secteur d’activité.

« L’impact du réajustement est supportable par les transporteurs face aux efforts innombrables menés par le gouvernement », a-t-il rassuré.

Il a cependant souhaité la poursuite de l’accompagnement du gouvernement, à travers des mesures comme la lutte contre les tracasseries routières, la poursuite de la politique de rajeunissement du parc automobile des transporteurs et la formation des acteurs.

Lucien Tiéssé, Directeur Général de la DGTTC a félicité et encouragé les transporteurs dans cette vision de participer à la lutte contre la vie chère.

« Ce sont près de 600 milliards de fcfa que le gouvernement sacrifie à travers la subvention du coût du carburant pour que le pouvoir d’achat de la population ne soit pas impacté », a précisé M. Tiéssé.

 

Lacinan OUATTARA