preloader

Article

Côte d’Ivoire : Les prix de l’essence et du gasoil restent inchangés.
Côte d’Ivoire : Les prix de l'essence et du gasoil restent inchangés.

Côte d’Ivoire : Les prix de l’essence et du gasoil restent inchangés.

Gasoil
Les prix de l'essence et du gasoil restent inchangés le 01 septembre 2022.

Côte d’Ivoire : Les prix de l'essence et du gasoil restent inchangés.

Essence en Côte d’Ivoire
Pour ce mois de septembre 2022, les produits pétroliers à la pompe ne vont pas connaître une tendance à la hausse en raison de la subvention apportée par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Carburants: 120 milliards de FCFA consentis de janvier à avril 2022, pour préserver le pouvoir d’achat des ménages en Côte d’Ivoire

Le prix de l’essence a été maintenu à 735 FCFA et le gasoil, à 615 FCFA jusqu’au 30 septembre, a-t-on appris ce 1er septembre dans un document publié par le Ministère des Mines, du Pétrole et de l’ Énergie.

“Les prix de l’essence sans plomb et du gasoil ont été maintenus en Côte d’Ivoire respectivement à 735 FCFA et 615 FCFA le litre sur la période du 1er au 30 septembre 2022”, lit-on.

Concernant la bouteille de gaz butane de 6 kg, le prix a été également maintenu à 2000 FCFA, celui de 12,5kg, est resté aussi inchangé à 5200 FCFA.

Après la reprise économique mondiale suite à la Covid-19, la crise entre la Russie et l’Ukraine, a entraîné une importante augmentation des prix à la pompe, à la fois du super et du gasoil, partout dans le monde, et notamment en Afrique.

Soucieux de préserver le pouvoir d’achat des populations, le gouvernement a subventionné le prix des produits pétroliers, pour un montant de 55 milliards FCFA, de janvier à mars 2022, et procédé à une subvention additionnelle de 64 milliards FCFA pour le mois d’avril 2022, a révélé le gouvernement.

A en croire le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, l’Etat aura consenti au total, un effort d’environ 120 milliards de F CFA, de janvier à avril 2022, afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages vivant en Côte d’Ivoire.

Avec le maintien du prix du gasoil, la Côte d’Ivoire entend éviter encore une flambée des coûts du transport et des marchandises déjà difficile à soutenir par les couches sociales vulnérables.