preloader

Article

Côte d’Ivoire : l’opposant Albert Mabri Toikeusse renoue avec la formation d’Alassane Ouattara.
Côte d’Ivoire : l’opposant Albert Mabri Toikeusse renoue avec la formation d’Alassane Ouattara.

Côte d’Ivoire : l’opposant Albert Mabri Toikeusse renoue avec la formation d’Alassane Ouattara.

Dougloudou-668x334
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_1
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_10
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_11
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_2
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_3
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_7
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_16
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_5
Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_12

Côte d’Ivoire : l’opposant Albert Mabri Toikeusse renoue avec la formation d’Alassane Ouattara. - - Après l'avoir quittée avant la présidentielle de 2020.

Côte d’Ivoire : l’opposant Albert Mabri Toikeusse renoue avec la formation d’Alassane Ouattara

Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) Albert Mabri Toikeusse a rallié le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), après l’avoir quitté, suite à la désignation d’Amadou Gon Coulibaly comme candidat du RHDP avant la présidentielle de 2020.

Pour marquer ce retour, le président Alassane Ouattara, a reçu jeudi soir, Albert Mabri Toikeusse et ses camarades à sa résidence.

Le désormais ex-opposant, a rassuré de sa décision à reprendre sa place au RHDP.

« Nous avons connu dans notre parcours au RHDP des moments d’incompréhension. Au niveau de l’UDPCI, nous avons dû nous retirer en août 2020 de la maison à laquelle nous avons contribué à poser les piliers (…)

Mais ce soir je voudrais vous rassurer de la décision de tous les cadres et moi de reprendre notre place à vos côtés afin de venir vous soutenir dans le grand chantier de la réconciliation », a-t-il annoncé.

Heureux de ce retour, le président Alassane Ouattara n’a pas omis de révéler les discussions qui ont eu lieu entre lui et Mabri pour son retour au RHDP.

Dans la foulée, Alassane Ouattara a révélé l’alliance que le Front populaire veut contracter avec le RHDP, mais qui ne serait être assimilée à celle de l’UDPCI.

Le Président a souhaité qu’avec le RHDP, le pays puisse avoir au moins un quart de siècle de stabilité qui lui permettra de faire des progrès qui deviennent irréversibles.

« Nous sommes ensemble et nous devons rester ensemble quelles que soient les difficultés qui viendront », a-t-il souligné.

AA / Abidjan / Fulbert Yao  

Mabri_retour_au_RHDP_Reçu_au_Palais_09092022_1

Côte d’Ivoire: Albert Toikeusse Mabri fait son retour au sein du RHDP.

Albert Toikeusse Mabri revient au sein du RHDP.

Albert Toikeusse Mabri revient au sein du RHDP. © SIA KAMBOU/AFP

L’audience s’est déroulée à la résidence du président, à la Riviera Cocody. Aux côtés d’Alassane Ouattara, figuraient notamment Tiémoko Meyliet Koné, le vice-président de la République, la grande chancelière Henriette Diabaté ou encore Adama Bictogo, qui préside l’Assemblée nationale.

Albert Toikeusse Mabri a signifié son intention selon ses mots « de reprendre sa place au RHDP ». « Je suis très heureux que l’UDPCI se retrouve à la maison », a affirmé Alassane Ouattara, tout en soulignant le fait que l’UDPCI faisait partie des membres fondeurs du RHDP.

Quelle place pour lui dans le RHDP ?

Reste à préciser la place exacte qu’occupera le chef de ce parti charnière. Longtemps ministre des Affaires étrangères, le Dr Toikeusse Mabri a été vice-président du RHDP. Il avait claqué la porte en août 2020 et soutenu l’opposition qui prônait le boycott de la dernière présidentielle.

Aujourd’hui, le patron de l’UDPCI, fortement implanté dans l’ouest du pays et héritier spirituel de Robert Guéï, revient avec un œil neuf. Il a par ailleurs huit députés au sein de l’Assemblée nationale.

« C’est un atout certain pour le RHDP, à un an des élections régionales », analyse le chercheur Julien Kouao Geoffroy.

« Cette fusion, poursuit cette source, permet de contrecarrer une éventuelle alliance avec le parti de Laurent Gbagbo, également implanté dans cette région. »