preloader

Article

Du stade de la Paix aux terrains d’entraînement et hôtels- Le points des chantiers des infrastructures Can 2023 à Bouaké.
Du stade de la Paix aux terrains d’entraînement et hôtels- Le points des chantiers des infrastructures Can 2023 à Bouaké.

Du stade de la Paix aux terrains d’entraînement et hôtels- Le points des chantiers des infrastructures Can 2023 à Bouaké.

Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_1
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_2
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_3
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_3
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_4
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_12
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_5
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_6
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_7
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_8
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_9
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_10
Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_11

Du stade de la Paix aux terrains d’entraînement et hôtels- Le points des chantiers des infrastructures Can 2023 à Bouaké.

L’un des cinq (5) stades prévus pour abriter la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2023 en Côte d’Ivoire. Même s’il est encore en chantier, cette infrastructure sportive sera l’un des fleurons architecturaux de Bouaké. Hormis ce stade dont les travaux sont en voie d’achèvement, d’autres infrastructures sportives sont prévues pour la Can 2023.

L’hôtellerie, les centres d’entraînement

Des retards sont constatés notamment au niveau de l’hôtellerie, des centres d’entrainement, des routes.
Direction Ran Hôtel, un hôtel qui aussi, a-t-on appris, fait partie des réceptifs en réhabilitation, pour passer de 3 à 4 étoiles.

Promesse du Comité d’organisation pour loger les délégations officielles pendant la Can, nous dit une source proche de la Direction régionale des Sports de Gbêkê. Dans cet hôtel qui fait la fierté de la Bouaké, aucun signe de travaux de réhabilitation.

Nous empruntons une moto taxi, direction, l’ancien stade, ensuite le terrain de sports du Collège d’Enseignement Technique (Cet), le Lycée Technique et le Lycée Classique.

Tous ces terrains ont été choisis pour les entraînements des équipes nationales hébergées à Bouaké.

Les Bouakéens optimistes malgré le rythme

Les travaux du stade de la paix de Bouaké sont essentiellement des travaux de réhabilitation.

Il s’agissait de travaux d’extension de la capacité d’accueil de 25.000 places à 40.000 places. De la construction d’une cité Can de 32 villas de 05 pièces équipées et de la réhabilitation de quatre terrains de sport pour les matchs d’entraînement.

À onze mois de la Coupe d’Afrique des Nations de football, les populations à Bouaké restent sceptiques, mais optimistes.
Mlle Mariane Silué, institutrice, dit avoir peur que notre Can soit reportée, ou que l’on l’attribue à un autre pays comme cela avait été le cas au Cameroun en 2019.

De son côté Abrahame Djolo, couturier au marché d’oignons affirme n’être pas sûr que les entreprises en charge de la construction des différentes infrastructures devant accueillir la Can 2023 à Bouaké livrent ces infrastructures à temps.  »

La Côte d’Ivoire a intérêt à relever le défi de la Can 2023 avec des infrastructures dignes de nom sinon, on connaît les pays qui vont se moquer de nous. Suivez mon regard », renchérit Stéphane Kan Yao, agent de sécurité.

Pas de retard selon un responsable de l’entreprise portugaise Mota Engil, société en charge des travaux de réhabilitation du stade de la paix et de la cité Can, sous couvert de l’anonymat. Tout comme lui, plusieurs autres autorités rencontrées parlent de « derniers réglages et finitions ».

État d’avancement du stade de la Paix et la cité Can

Le jeudi 9 juin 2022 dans la soirée, nous nous rendons au stade de la Paix. Ici, nous trouvons des ouvriers qui s’attèlent dans une ambiance bon enfant, à la pose des pavés à l’entrée et à l’aménagement du parking d’une capacité de 2000 véhicules et doté d’un héliport.

Le stade de la paix en chantier depuis juin 2019, fait sa mue lentement mais sûrement. Initialement prévu pour être livré en mai puis en août 2021, la pandémie du Covid-19, a entravé la tenue de ce délai.

Le délai de livraison a été donc repoussé à fin août 2021 avant d’être prolongé jusqu’à en août 2022. Les travaux d’extension dirigés par l’entreprise Mota Engil ont permis de faire passer la capacité de ce stade de vingt-cinq mille places à quarante mille places.

Au cours d’une visite guidée, nous découvrons un stade dont les travaux étaient à un taux d’exécution de 93%. Un responsable du Bureau national d’étude techniques et de développement (Bnetd) aussi sous le couvert de l’anonymat, affirme être satisfait de l’avancement des travaux.

« Nous sommes plus que satisfaits de l’état d’avancement des travaux du stade de la Paix. N’eut été la pandémie de la covid-19, nous aurions pu tenir le délai de livraison du stade de mai 2020.

Mais la deuxième vague de la pandémie a considérablement ralenti les travaux, avec un ralentissement des travaux. Sauf imprévu, en août 2022 , le stade de la Paix de Bouaké sera entièrement achevé », a révélé notre interlocuteur.

Le projet de construction du stade de la Paix de Bouaké consiste en une réhabilitation selon les normes standards de la Fifa et le cahier de charges de la Caf, ainsi qu’une extension du nombre de places de 25.000 places à 40.000 places.

Ce stade aura des tribunes totalement couvertes et des façades enrobées par des toiles micro perforées, tendues sur la charpente métallique.

Ce stade abritera des zones dédiées aux médias, des espaces select autonomes pour VVIP et VIP et un parc de stationnement de près de 2000 véhicules.
Selon nos différentes sources, les travaux du stade de la Paix de Bouaké sont à un taux d’exécution de 93%, au 10 juin 2022.

Les précisions de la matrice des livrables

Ci-dessous, la matrice des livrables achevés et en cours d’exécution : Grosse œuvre 100% achevées. Couverture, charpente métallique 100% achevées. Aménagements extérieurs, 98% en cours. Pose à 95% des deux clôtures périmétriques de sécurité ainsi que la pose des réverbères, signalisation horizontale.

Revêtements en façade, 70%, pose en cours, Sièges 38%, en cours. 15.000/40.000 sièges posés. 10.800 supports de siège grand public fournis et en cours de pose. Finitions intérieures et extérieures, 75%, en cours.

Revêtements durs achevés à 95%, première couche de peinture posée. Métallerie achevée à 80%. Portes posées à 100%. Pose des châssis en aluminium et vitrage terminée 100%.

Pose de la peinture définitive 35%. Pose du faux-plafond 15%. Aires de jeux en cours 75%. Installations électriques 75%, en cours. Tirage de câbles en cours, pose de luminaires et tableaux électriques, pose des accessoires électriques, pose des tourniquets.

Plomberie sanitaire et défense incendie 100% achevées. Climatisation-Ventilation- Désenfumage 83%, en cours. Pose des gaines aérauliques et des ventilo-convecteurs en cours. Pose du gazon terminée, piste d’athlétisme livrée au port d’Abidjan en attente de dédouanement, gazon synthétique non livré à date.

La cité Can achevée à 75%

Les travaux de la cité CAN sont achevés à 75%. La livraison de la cité CAN est prévue pour fin août 2022, selon une source proche de l’entreprise portugaise Mota Engil. La cité CAN, c’est 32 villas de haut standing dont 28 de type F5 et 4 de type F3.

Le niveau de finition équivaut à celui d’un hôtel 3 étoiles. Autres aspects importants, cette cité est dotée d’un groupe électrogène et d’un réservoir qui pourront secourir totalement les villas en cas de perte de la distribution publique, et d’une station d’épuration pour le traitement des eaux usées et eaux vannes.

En voyant l’état de l’ensemble des sites et autres chantiers engagés à Bouaké, difficile d’imaginer la livraison du stade et des terrains d’entraînement pour août prochain. La ville de Bouaké pourra-t-elle accueillir la fête du football africain l’an prochain?

C’est en tout cas une gageure dans une ville où le football est une religion

L’historique des pays qui se sont vu retirer ou reporter leur Can

L’historique des Coupes d’Afrique des nations est riche en feuilletons improbables. En 1996, initialement prévue au Kenya, ce pays a jeté l’éponge en raison de difficultés financières.

C’est l’Afrique du Sud qui a ainsi accueilli et remporté l’édition 1996 de la Can.

Aussi en 2013, l’Afrique du Sud avait aussi organisé la Can en remplacement de la Libye, qui avait renoncé deux ans avant le coup d’envoi en raison du conflit armée dans le pays.

En 2015, la Guinée-équatoriale avait organisé la Can cette année après le retrait de l’organisation au Maroc.

Cette année, le Maroc avait refusé d’organiser la Can 2015 aux dates prévues. Réclamant le report de la compétition du fait de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

La Confédération Africaine de Football (CAF) avait alors exclu le Maroc de la Can 2015.

Vive la Can 2023 à Bouaké!!!

Par Aboubacar Al Syddick

Stade_Bouake_avancement travaux_14062022_10

Le stade de Bouaké avancement des travaux : revêtement de la façade.