preloader

Article

Filière hévéa : Plus de 1500 jeunes formés à la pratique de la saignée par l’Apromac.
Filière hévéa : Plus de 1500 jeunes formés à la pratique de la saignée par l’Apromac.

Filière hévéa : Plus de 1500 jeunes formés à la pratique de la saignée par l’Apromac.

128705
Filière hévéa : Plus de 1500 jeunes formés à la pratique de la saignée par l’Apromac.
Producteurs_saigneurs_Hevea_26102022_2
Producteurs_saigneurs_Hevea_26102022_1
Producteurs_saigneurs_Hevea_26102022_3

Filière hévéa : Plus de 1500 jeunes formés à la pratique de la saignée par l’Apromac..

Des jeunes formés expriment leur reconnaissance à l'Apromac. (Ph: Dr)
Plus de 1000 jeunes issus des régions de Daloa, Vavoua, Duekoué, Man, Issia, San Pedro, Sassandra et Fresco ont obtenu chacun un emploi.

Ce, au terme d’une formation à la pratique de la saignée, initiée par l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (Apromac), dans le cadre de son programme portant sur le renforcement de la formation aux métiers de l’hévéa financé par ladite organisation, pour cette année.

Le responsable de la formation de l’Apromac, Francis Kouao, à cet effet, a conduit une mission, du 17 au 22 octobre 2022, pour visiter certaines Ecoles vertes de proximité de saigneurs (Evps) dans les régions de Daloa, Vavoua, Duekoué, Man, Issia, San Pedro, Sassandra et Fresco.

Il s’est rendu dans huit (8) Evps de Sikaboutou à Daloa dans la région du Haut-Sassandra, Koré A1 dans le district Sassandra-Marahoué, Gouagonepleu à Sangouiné dans le district de Man, Bagohouo à Duékoué dans le Moyen Cavally, Konankonankro à Issia dans la région du Haut Sassandra, Malawakro à Buyo, dans la région de la Nawa, Petit Bondoukou et Gbagbam à Fresco dans la région de Gbôklè.

« La tournée s’inscrit dans le cadre de la mission ordinaire de suivi des activités de formation des saigneurs et ces activités de formation se déroulent dans 55 Epvs), c’est-à- dire les Écoles vertes de proximité de saigneurs pour un objectif total de 1100 saigneurs », a expliqué le Francis Kouao.Et d’ajouter: « Un saigneur est capable d’avoir entre 100 000 et 300 000 FCfa de revenus.

Les revenus obtenus par les saigneurs sont en eux-mêmes des éléments de motivation pour ce métier en milieu rural.
A côté de cela, il joue un rôle dans la performance économique et agricole de la Côte d’Ivoire.
Quand on dit, par exemple, que la Côte d’Ivoire est le quatrième producteur mondial de caoutchouc, c’est un hommage au saigneur qui retrouve toute la plénitude de son activité.

Et puis à côté de ça, il y a que, par cette activité, le saigneur arrive à se prendre en charge ».

Il faut noter qu’il y a trois types de formation de saigneur, à savoir la formation classique où les apprenants se déplacent jusqu’aux écoles de formation.

La formation de type Evps où ce sont les écoles qui sont rapprochées des lieux de résidence des apprenants et enfin la formation par les pairs où ce sont des anciens saigneurs à qui l’on ajoute d’autres éléments de compétence qui dispensent la formation.

Pour les activités 2022, l’Apromac a planifié exclusivement les formations Evps pour pouvoir tenir compte de l’enveloppe budgétaire et du plus grand nombre afin d’augmenter l’offre de saigneur au bénéfice des producteurs.

Infos Sercom