preloader

Article

20 ans après le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire, des chercheurs se penchent sur les différentes crises.
20 ans après le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire des chercheurs se penchent sur les différentes crises.

20 ans après le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire, des chercheurs se penchent sur les différentes crises.

LCNkwUZzUBGIzU8
Arthur Banga, Docteur en Histoire (Relations internationales, histoire militaire), président du comité d'organisation.
T8XFQORHIxjKfPr
1666889851

20 ans après le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire, des chercheurs se penchent sur les différentes crises..

20 ans après le déclenchement de la guerre en Côte d’Ivoire, des chercheurs se penchent sur les différentes crises

Plus de trente chercheurs d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, vont se réunir à Yamoussoukro du 27 au 28 octobre 2022 à l’initiative du Groupe de Recherche des Stratégistes de Côte d’Ivoire (GRESCI).

Pendant 48 heures, ils vont participer à un colloque dont le thème est « Vingt ans après la guerre en Côte d’Ivoire : penser la crise en temps de paix ».

C’est la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro qui va abriter cette rencontre de haut niveau.

Selon Dr Arthur Banga, président du comité d’organisation, ce colloque vise à « analyser l’héritage de la crise ivoirienne, en insistant sur les dynamiques actuelles et futures, via ce retour vers le passé vingt ans après le déclenchement de la guerre civile le 19 septembre 2002 ».

Arthur Banga, Docteur en Histoire (Relations internationales, histoire militaire), président du comité d'organisation

Arthur Banga, Docteur en Histoire (Relations internationales, histoire militaire), président du comité d’organisation

Les participants à cette conférence, vont tenter de répondre aux questions suivantes :

Quelles leçons peut-on tirer des années de crise ivoirienne et de la reconstruction post-conflit ?

Quelles sont les dynamiques d’hier qui ont disparu, qui ont persisté ?

Comment la trajectoire de crise et de sortie de crise ivoirienne s’inscrit-elle dans l’histoire des conflits civils ouest- africains ?

Entre septembre 2002 et avril 2011, ce sont plus de 3000 morts qui ont été enregistrés dans un contexte de crise militaro-politique.

Ce colloque se présente donc comme une opportunité pour toutes ces personnes qui ont écrit des ouvrages, publié des articles, porté des réflexions sur les différentes crises en Côte d’Ivoire, de mener une réflexion globale et d’actualiser leurs données.

L’Université Felix Houphouët-Boigny, l’Agence Française de Développement, l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire et la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, participeront au colloque.

Boris Odilon Blé      logo

Colloque sur l'héritage de la crise Ivoirienne.

  • Colloque sur l’héritage de la crise ivoirienne

La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix de Yamoussoukro abrite, du 27 au 28 octobre 2022, un colloque intitulé « Vingt ans après la guerre en Côte d’Ivoire – Penser la crise en temps de paix ».

Ce colloque, parrainé par le Président du Sénat, SEM Jeannot Ahoussou-Kouadio, a pour objectif de comprendre la complexité des guerres civiles et d’analyser les démarches de reconstruction post-crise afin de contribuer efficacement à la réconciliation nationale.

Le Président du Sénat était représenté à cette occasion par M. Coffi Michel Benoit, Président de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles.

Il a traduit, au nom du Président Jeannot Aboussou-Kouadio, le fort intérêt de la Chambre haute du Parlement pour les problématiques liées à la paix et à la cohésion sociale.

La cérémonie d’ouverture de ce colloque international a enregistré plusieurs prises de parole notamment celles :

– du Pr. Jean Noël Loukou, Secrétaire Général de la Fondation FHB ;

– de Dr. Arthur Banga, Enseignant chercheur et Président du Comité d’Organisation ;

– du Pr. Francis AKINDES, Président du Comité Scientifique qui a prononcé une conférence ; et

– du Vénérable Michel COFFI Benoît qui s’est exprimé au nom du Président du Sénat.

Il importe aussi de relever la présence du Colonel Major BROU Kouamé, Directeur du CESD.

 

Pendant deux jours, plusieurs spécialistes du monde de la recherche universitaire vont mener des réflexions sur l’héritage de la crise ivoirienne tout en insistant sur les dynamiques actuelles et futures.

logo