preloader

Article

Fonction Publique : comment Ouattara sort les fonctionnaires de la précarité.
Fonction Publique : comment Ouattara sort les fonctionnaires de la précarité.

Fonction Publique : comment Ouattara sort les fonctionnaires de la précarité.

fete-nationale-ceremonie-officielle-de-celebration-des-62-ans-d-independanc_u9h2n6pprw8

Fonction Publique : comment Ouattara sort les fonctionnaires de la précarité.

Tout ce qu’il touche se transforme en or. Alassane Ouattara depuis 2011 qu’il est la tête du pays en fait chaque jour la démonstration.

Le 6 août dernier, après ses nombreux efforts (déblocage des salaires, construction de 33 ponts, de centaines de kilomètres d’autoroute et de route), le président de la République vient de démontrer qu’il est très soucieux du bien-être des Ivoiriens.

Désormais au slogan « l’argent  travaille », il faut ajouter celui de l’argent circule dans la poche des fonctionnaires et agents de l’Etat ». Ces derniers depuis, n’en finissent pas de faire des calculs.

Les projets foisonnent dans leur tête. Les uns rêvent de maison, d’autres de voitures ou de voyage. C’est qu’ils ont été gâtés au-delà de leur espérance.  Le chef de l’Etat n’a pas fait dans la dentelle.

En effet,  depuis longtemps les fonctionnaires et agents de l’Etat pensaient que comme leurs aînés, ils iraient à la retraire avec une allocation famille de 2500 FCFA. Jamais aussi, beaucoup d’entre eux n’avaient rêvé obtenir une gratification ou le treizième mois en fin d’année.

Ces appréhensions relèvent du passé.

Désormais, une nouvelle ère s’ouvre pour les fonctionnaires et agents de l’Etat qui vont voir leur allocation familiale qui passe de 2 500 F et cela depuis 1960 à 7 500 F CFA par mois et par enfant.

Mieux, dès le mois de janvier 2023, tous obtiendront une prime exceptionnelle de fin d’année, représentant un tiers (1/3) du salaire mensuel indiciaire de base du mois de décembre. Janvier pour eux ne sera donc plus le mois le plus long de l’année comme les Ivoiriens avaient coutume de l’appeler.

Ces mesures s’ajoutent à plusieurs autres que le président de la République a déjà prises depuis 2011 pour sortir les fonctionnaires de la précarité.

Publicités / Advertising

Il faut ajouter à ces deux grandes actions,  la revalorisation de 20 000 F CFA par mois, de l’indemnité contributive au logement pour l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’État, y compris les Forces de Défense et de Sécurité.  Qui est  restée inchangée depuis 1993 pour les fonctionnaires civils. Ainsi que  la revalorisation de la prime mensuelle de transport restée inchangée depuis 2008.

Les retraités du secteur public n’ont pas été publiés. Ils  bénéficieront de la hausse de l’allocation familiale de 5000 F CFA par mois et par enfant. On note également l’augmentation de 5% de la pension des   retraités du secteur privé.

Au total, pour les fonctionnaires, c’est une augmentation de 15 à 40% qui a été consentie par le gouvernement ivoirien.

Toutes ces mesures représentent un effort additionnel de l’Etat, au profit des agents et fonctionnaires de l’Etat, d’environ 227 milliards de F CFA par an.

C’est l’expression achevée du partage des fruits de la croissance à tous les citoyens ivoiriens.

Surtout que sortir le fonctionnaire et agent de l’Etat ivoirien a toujours constitué une préoccupation majeur pour le premier des Ivoiriens. Il en a donné les signes annonciateurs en 2014 avec le déblocage des salaires. En effet depuis 1988, tous les salaires des fonctionnaires étaient statiques.

Alassane Ouattara les a débloqués.

Bien plus, il a procédé à une revalorisation des salaires.

A fin 2020 les salaires bruts de certains agents (éducateur préscolaire, instituteur adjoint, instituteur ordinaire, professeur de collège ou de lycée, assistant d’université, assistant chef de clinique, médecin ou infirmier), ont connu une revalorisation de l’ordre de 40% pour les assistants chef de clinique à 113,5% pour les médecins.

Ces gestes, il faut le souligner,   ont contribué à donner un mieux-être aux fonctionnaires et agents de l’Etat. Tout comme on peut l’observer avec  la revalorisation de l’indemnité mensuelle de transport restée inchangée depuis 2008, passant de 7 000 FCFA à 20 000 FCFA,  ou 15000 et 10000 selon que le fonctionnaire réside pour les dans le district d’Abidjan ; dans les autres chefs-lieux de région ou  dans les autres villes.

Par ailleurs, le chef de l’Etat vient de réparer une injustice qui était faite à certains fonctionnaires et agents de l’Etat. En effet 1/3 d’entre eux n’avait pas droit à l’indemnité contributive de logement.  Désormais, c’est chose faite.

L’ensemble des fonctionnaires et agents de l’État, y compris les Forces de Défense et de Sécurité bénéficieront de la  revalorisation de 20 000 F CFA par mois.

La cerise sur le gâteau, c’est comme rappelé plus haut, l’instauration d’une prime spéciale annuelle, la Prime  ADO, payable chaque début du mois de janvier, à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et représentant 33%, soit le tiers du salaire mensuel indiciaire de base du mois de décembre précédent.

On le voit désormais Alassane Ouattara ne fait plus que construire des ponts et des routes. Il fait du social, son cheval de bataille conformément  à son slogan de campagne « la Côte d’Ivoire solidaire ».

Ces gestes forts vont donc éloigner beaucoup d’Ivoiriens de la précarité quand on sait qu’un fonctionnaire ou agent de l’Etat a à sa charge plusieurs personnes. Alassane Ouattara a donc eu le nez creux en soulageant par ses gestes forts les 250000 fonctionnaires que compte la Côte d’Ivoire ainsi que leur famille.

FONCTION PUBLIQUE : Comment Ouattara sort les fonctionnaires de la précarité

Thiery Latt