preloader

Article

Le gouvernement réitère son appel à quitter les zones à risque.
Le gouvernement réitère son appel à quitter les zones à risque.

Le gouvernement réitère son appel à quitter les zones à risque.

Le-directeur-de-cabinet-ministere-de-lHydraulique-de-lAssainissement-et-de-la-Salubrite-Diomande-Drissa-825x425
Le gouvernement réitère son appel à quitter les zones à risque.

Le gouvernement réitère son appel à quitter les zones à risque.

Le gouvernement ivoirien par le truchement du ministère de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité a réitéré son appel à quitter les zones à risque pour éviter les « risques élevés d’inondations », évoqués par les experts.

« Je voudrais lancer un pressant appel à toutes les populations vivant dans les zones à risque, de les quitter immédiatement, car la vie est meilleure quand on la vit. Selon les experts, le risque d’inondation est très élevé », a lancé le directeur de cabinet dudit ministère, Diomandé Drissa, lors de la Tribune « Tout savoir sur », un point de presse hebdomadaire d’information et de sensibilisation initiée par le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).

Au cours de cette rencontre tenue, mardi 21 juin 2022, à l’immeuble Sciam au Plateau et qui vise à informer les populations sur les activités du gouvernement M. Diomandé a également demandé aux populations d’éviter tout comportement d’incivisme en jetant les ordures dans les ouvrages de drainage.

Bien avant, il a énuméré les actions menées dans le cadre de la campagne « pour sauver ma vie, je quitte les zones à risques », cet espace d’échanges sur les activités d’envergure entamées par ledit ministère au titre des mesures de prévention à court terme des pertes en vies humaines pendant cette saison de pluies dans le district d’Abidjan.

Le directeur de cabinet a indiqué que pour faire face à cette situation, notamment éviter les pertes en vies humaines, le gouvernement  a entrepris la construction des ouvrages de drainage et d’assainissement dans le grand Abidjan.

Il a instruit de procéder à la libération des zones à risques sans délai des populations qui y sont installées, d’effectuer des travaux dits de présaison de curage des ouvrages d’assainissement, de réaliser des travaux de sécurisation et d’embellissement des zones déguerpies pour éviter une éventuelle recolonisation, de réaliser des ouvrages neufs.

« Afin d’éviter ces drames cette année, nous procédons à la libération de ces zones dangereuses et d’ailleurs non aedificandi.

Il convient de noter que les populations vivant dans les zones à risques ont déjà été interpellées plusieurs fois sur les dangers auxquels elles s’exposent à chaque saison des pluies à travers la distribution de mise en demeure », a fait savoir Diomandé Drissa.

La forte pluie, dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 juin 2022, a occasionné de nombreux dégâts matériels dont une coulée de boue et des maisons emportées, dans la commune de Bingerville, a-t-on appris.

(AIP) bsb/fmo