preloader

Article

Lutte contre le trafic de drogue : ce que le président Alassane Ouattara a décidé.
Lutte contre le trafic de drogue : ce que le président Alassane Ouattara a décidé.

Lutte contre le trafic de drogue : ce que le président Alassane Ouattara a décidé.

AAAvxxx-cns_6

Lutte contre le trafic de drogue : ce que le président Alassane Ouattara a décidé.

Le président Alassane Ouattara a donné des instructions fermes au Premier ministre Patrick Achi pour une lutte plus efficace contre le trafic de drogue en Côte d’Ivoire.

Une réunion du Conseil national de sécurité s’est tenue, jeudi 5 mai 2022, au Palais de la Présidence.

Plusieurs points ont été abordés à l’occasion de cette réunion présidée par Alassane Ouattara, le chef de l’État ivoirien, notamment la question sécuritaire marquée par la récente saisie d’une importante cargaison de cocaïne à Abidjan et San-Pedro.

Le président Ouattara donne des instructions fermes

Ainsi, au titre de la lutte contre le trafic des drogues, le président Alassane Ouattara a vivement félicité le ministre Vagondo Diomandé et les forces de sécurités ivoiriennes pour cette saisie record.

Il a, par ailleurs, instruit le Premier ministre, chef du gouvernement, à l’effet de prendre, au regard de certaines insuffisances constatées dans le dispositif de lutte contre le trafic des drogues, les mesures pour le renforcement des capacités opérationnelles des structures impliquées dans cette lutte.

Le chef de l’État a particulièrement insisté sur le renseignement et la mise à disposition de moyens de mobilité, de surveillance et de contrôle aux frontières terrestres, maritimes et aéroportuaires

«  Le chef de l’État a particulièrement insisté sur le renseignement et la mise à disposition de moyens de mobilité, de surveillance et de contrôle aux frontières terrestres, maritimes et aéroportuaires », précise le communiqué.

Au ministre de la Justice, il a également instruit à l’effet de traduire, dans les meilleurs délais, tous les coupables et leurs complices devant les tribunaux.

Ce sont plus de deux tonnes de drogues qui ont été saisies   les 15 et 21 avril dernier à Abidjan et San Pedro pour une valeur marchande de plus de 41 milliards de FCFA.

 Les premières investigations des forces de sécurités ivoiriennes ont permis l’arrestation d’une quinzaine de suspects, parmi lesquels des Ivoiriens, des Colombiens, des Brésiliens et des nigérians.

Ils risquent, chacun, au moins 20 ans de prisons selon les révélations faites par le procureur Adou Richard, mercredi dernier lors de l’opération d’incinération de la drogue saisie.

Jean Kelly KOUASSI