preloader

Article

Parc des expositions d’Abidjan Port-Bouët : la première phase des travaux s’achève à la fin de l’année 2022.
Parc des expositions d’Abidjan : la première phase des travaux s’achève à la fin de l’année 2022

Parc des expositions d’Abidjan Port-Bouët : la première phase des travaux s’achève à la fin de l’année 2022.

parc-des-expositions-dabidjan
Parc des expositions d’Abidjan Port-Bouët : la première phase des travaux s’achève à la fin de l’année 2022
Parc-des-expositions-1024x623
Parc_exposition_Abidjan_Port_Bouet_10_2022_Prado_12
Parc_exposition_Abidjan_Port_Bouet_10_2022_Prado_10
Parc_exposition_Abidjan_Port_Bouet_10_2022_Prado_9
Parc_exposition_Abidjan_Port_Bouet_10_2022_Prado_7
Parc_exposition_Abidjan_Port_Bouet_10_2022_Prado_1
Parc_exposition_Abidjan_Port_Bouet_10_2022_Prado_3

Parc des expositions d’Abidjan Port-Bouët : la première phase des travaux s’achève à la fin de l’année 2022.

 

Dans sa parution du mois d’octobre 2022, Jeune Afrique a évoqué l’évolution des travaux du chantier du Parc des expositions d’Abidjan, dont la première phase s’achève à la fin de l’année 2022.

Pensée et entamée par le défunt Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, la nouvelle infrastructure sera destinée à offrir des espaces adéquats pour accueillir de grandes conférences internationales, mais aussi des salons et certains évènements sportifs.

A cet effet, la priorité reste l’achèvement des sites de conférences et d’expositions, car la Côte d’Ivoire compte y accueillir du 21 au 27 novembre 2023, la Foire commerciale intra-africaine (IATF), une initiative de la Banque africaine d’import-export (AFREXIMBANK) en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD) pour la promotion de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Dans le même élan, le Gouvernement ivoirien a reporté à 2023, le Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA), l’un des rendez-vous emblématiques du secteur agricole, afin de l’organiser au Parc des expositions.

Le prochain salon de l’automobile et celui de la défense s’y tiendront également.

Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, qui assure la maîtrise d’œuvre pour le compte de l’Etat mentionne que le chantier avance en conformité avec le cahier de charges, ajoutant que tout se passe bien, et que les délais seront tenus.

Développé par le groupe PFO Africa et ses partenaires dont le belge Besix, les français JL Event et Vinci Energie, pour un montant de 53 milliards Fcfa (81millions d’euros), le nouveau complexe devra permettre à la ville d’Abidjan de rivaliser avec les grands centres urbains comme Johannesburg, le Caire ou Casablanca.

Le nouveau parc des expositions sera composé d’une salle de conférences de 5 200 places, de trois pavillons de d’une surface totale de 7 500 m2 et d’un convention center de 9 000 m2 en forme de grande nef, avec une toiture débordante.

Ce dernier aura un usage polyvalent, avec ses gradins rétractables qui permettront d’accueillir des compétitions sportives.

A terme, le parc devrait pouvoir recevoir entre 6 000 et 10 000 personnes dans ses différentes configurations.

Des célébrations religieuses ou des évènements politiques pourront aussi s’y dérouler. Le projet compte également deux hôtels dont un 3 étoiles d’une capacité de 100 chambres et un 5 étoiles avec 150 chambres, des bureaux et des commerces. Dans un deuxième temps, une marina devait venir compléter l’ensemble.

Elle permettra de rallier directement la baie de Cocody par la mer.

A M  AfrikMonde.com  AfrikMonde