preloader

Article

Transition au Burkina :« Les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale et de la CEDEAO seront respectés » (Lt/Colonel Paul-Henri Damiba).
Transition au Burkina :« Les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale et de la CEDEAO seront respectés » (Lt/Colonel Paul-Henri Damiba).

Transition au Burkina :« Les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale et de la CEDEAO seront respectés » (Lt/Colonel Paul-Henri Damiba).

A68I4012
« Les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale et de la CEDEAO seront respectés » a déclaré le Président du Faso, le Lt/Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba en visite d'amitié en Côte d'Ivoire.

Transition au Burkina :« Les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale et de la CEDEAO seront respectés » (Lt/Colonel Paul-Henri Damiba).

© ABIDJAN.NET PAR MARC ATIGAN – ABIDJAN LE 05 SEPTEMBRE 2022. LE PRÉSIDENT ALASSANE OUATTARA A REÇU EN AUDIENCE CE LUNDI AU PALAIS DE LA PRÉSIDENCE, LE LT COL PAUL HENRI SANDAOGO DAMIBA, PRÉSIDENT DE LA TRANSITION BURKINABÉ.

« Les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la communauté internationale et de la CEDEAO seront respectés » a déclaré le Président du Faso, le Lt/Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba en visite d’amitié en Côte d’Ivoire ce lundi 05 septembre 2022 à Abidjan-Plateau.

Le Président du Faso a d’entrée témoigné la gratitude du peuple Burkinabé au président Alassane Ouattara pour l’accompagnement dont il bénéficie depuis le début de la transition dans son pays. ‘

‘Vous avez personnellement accompagné et soutenu les efforts auprès de la communauté sous-régionale et soutenu dans le processus de recréer une meilleure cohésion sociale au niveau du Burkina.

Tout cela devrait en tout cas nous amener à renforcer, à s’appuyer sur l’expérience de la Côte d’Ivoire en matière de cohésion et pour davantage ramener un peu d’accalmie dans notre pays », a-t-il déclaré après une audience avec le numéro 1 ivoirien au Palais présidentiel au Plateau.

Cette visite a été également l’occasion pour les deux chefs d’Etat de partager les préoccupations sécuritaires et d’affiner leur coopération militaire pour une lutte efficace contre le terrorisme.

 »Je voudrais également partager un peu des préoccupations sécuritaires que nous avons au niveau de nos deux pays à la frontière et aussi vous rassurer que, les engagements pris au niveau de la CEDEAO seront respectés, la transition œuvrera en première partie à ramener un peu plus de stabilité au niveau de l’intérieur du pays et organisera les élections pour un retour à un ordre constitutionnellement bon. », a-t-il expliqué.

Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a dit apprécier les initiatives « du pays ami », le Faso en matière de dialogue entre les populations.

 »J’apprécie vos initiatives de réconciliation, car dans de telles situations, la réconciliation est un levier important pour recréer la confiance entre les différentes populations dans un même pays. », a soutenu Alassane Ouattara.

Il a en outre réitéré aux autorités Burkinabès « toute sa disponibilité à reprendre et à renforcer la coopération économique et financière » entre les deux pays dans le cadre de la sous-région.

M. Ouattara a assuré qu’au niveau de la CEDEAO, les pays de la communauté ont considéré que le Burkina Faso faisait beaucoup d’efforts et que le Burkina devrait continuer d’être soutenu et qu’ils devraient faire en sorte que la junte au pouvoir puisse établir un calendrier de la transition qui soit raisonnable.

« Et c’est ce que le Lt/Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a fait », a-t-il reconnu.

Pour le chef de l’Etat ivoirien, la fin de ce processus doit être des élections démocratiques le moment venu. Et pour ça, il a dit faire confiance à la décision de la junte burkinabé de respecter les engagements qu’elle a pris avec les organes de la CEDEAO.

 » La Côte d’Ivoire sera toujours en soutien à vos efforts et je vous souhaite à nouveau la bienvenue et vous dit que nous sommes confiants qu’avec toutes les décisions que vous avez prises que la situation continuera de s’améliorer au Burkina », a conclu Alassane Ouattara.

Cyprien K.

A68I3904