preloader

Article

Université de Bondoukou : voici l’état de l’avancement des travaux.
Université de Bondoukou : voici l'état de l'avancement des travaux.

Université de Bondoukou : voici l’état de l’avancement des travaux.

77096-luniversite-de-bondoukou-en-mai-2022_xl
Les travaux de construction de l'Université de Bondoukou ont démarré le jeudi 19 décembre 2019. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a visité les chantiers.
Bondoukou_University_20052022_1
Bondoukou_University_20052022_2
Bondoukou_University_20052022_3
77096-luniversite-de-bondoukou-en-mai-2022_xl
La-fin-des-gros-oeuvres-a-luiveersite-de-Bondoukou-300x163
La-viste-des-lieux-en-presence-du-secretaire-general-deux-de-la-prefecture-de-Bondoukou-300x200
Le-chateau-deau-de-luniversite-de-Bondoukou-300x200

Université de Bondoukou : voici l'état de l'avancement des travaux.

Les travaux de construction de l’Université de Bondoukou ont démarré le jeudi 19 décembre 2019.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a visité les chantiers.

Le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ouattara Djakalia a visité les chantiers le mercredi 17 mai 2022, accompagné d’une délégation de la Banque islamique de développement (BID), le bailleur de fonds, afin de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

Il est satisfait du niveau d’exécution et de la vitesse de travail.

 

Le taux d’exécution évalué à 80 %

Les objectifs de 2022 peuvent être atteints pour avoisiner les 80 % de taux d’exécution, si nous gardons ces vitesses de travail.

Si nous maintenons la mobilisation autour de l’infrastructure, nous allons pouvoir avoisiner les 80% pour que l’ouverture de cette université soit possible.

Pour l’heure le taux d’exécution est estimé à 42% contre 20 % en Janvier 2022″, a souligné M. Ouattara à l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Selon le chargé de suivi évaluation à la BID, Fall Mouhamadou Lamine, l’objectif commun c’est l’ouverture de l’université de Bondoukou en octobre 2022.

« Nous avons pris l’engagement de faire des suivis mensuels depuis le mois de février 2022 », a-t-il déclaré.

« L’engagement de toujours accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de ces projets de développement, dont celui l’Université de Bondoukou reste intacte », a-t-il conclu.

« le campus de l’université accueillera dans un premier temps 3 000 étudiants »

L’Agence de presse africaine (APA), dans son compte-rendu du lancement des travaux, le coût de la construction est estimé à 85 milliards de FCFA, cette université ouvrira ses portes à la rentrée universitaire 2021-2022.

La Banque islamique de développement (BID) participe au financement des travaux avec un prêt de plus de 66 milliards de FCFA à l’Etat l’ivoirien.

le service de communication de la primature ivoirienne lui, rapporte que « le campus de l’université sera construit sur une superficie de 305 hectares et accueillera dans un premier temps 3 000 étudiants dont 1 000 seront hébergés en résidence universitaire. »

Il faut signaler plusieurs grandes villes du pays ont déjà bénéficié d’universités, notamment Man et San-Pedro.

De nouvelles universités sortiront de terre d’ici 2025, a affirmé le gouvernement de Côte d’Ivoire.

Des projets qui s’inscrivent dans la politique de décentralisation et dans le souci de répondre aux ambitions économiques du pays.

Alex K. PAYNE

Côte d’Ivoire –AIP/Une délégation de la BID évalue l’état d’avancement technique des travaux de l’université de Bondoukou

Une délégation de la Banque islamique de développement (BID) a effectué mercredi 18 mai 2022 une visite du site de l’université de Bondoukou pour évaluer l’état d’avancement des travaux techniques.

Selon le chef du projet de construction, Koné Abdoulaye, les interventions techniques dans la construction de l’université de Bondoukou représentent, au plan du génie civil, trois corps d’état spécifiques. Il s’agit, au niveau du gros œuvre, des travaux de béton et de la maçonnerie qui sont réalisés à 100% pour 20 des 29 bâtiments prévus.

Les trois corps d’état de l’Université de Bondoukou

En ce qui concerne, les corps d’état architecturaux, notamment l’étanchéité, les revêtements sols murs, plafonds et peinture, la menuiserie bois, aluminium et vitrerie, les faux plafonds, les travaux sont à 10%. Et des commandes sont en cours pour l’approvisionnement de matériaux.

D’ailleurs, le lancement véritable de ces travaux a été abordé aux cours des séances de travail tenues par la délégation de la BID avec l’ensemble des acteurs de supervision et le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Pour la plomberie, la climatisation, l’électricité haute tension, l’électricité basse tension, la sécurité incendie, le désenfumage, les ascenseurs, la ventilation, les télécoms et les appareillages, les travaux n’ont pas encore démarré et les commandes en vue d’une mise en œuvre rapide sont prévues.

La fin des gros oeuvres à l’université de Bondoukou

Les infrastructures de voies et réseaux divers

Une voie bitumée de cinq kilomètres et électrifiée a été réalisée pour favoriser l’accès depuis le centre-ville au site de l’université. Le raccordement au réseau électrique national est achevé. Connecté au poste source de la ville de Bondoukou, ce réseau a nécessité 17 km de câbles de moyenne tension et de transformateurs.

L’alimentation en eau potable est également achevée. Il s’agit d’un réseau autonome constitué de 14 forages, d’une station de neutralisation et de désinfection ainsi que d’un château d’eau de 400 m3 pour l’alimentation gravitaire des bâtiments.

Pour les télécommunications, un réseau de fibre optique 12 brins a été réalisé et raccordé à la chambre principale de l’opérateur depuis le centre-ville jusqu’à la limite de l’université.

Le château d’eau de l’université de Bondoukou

L’évolution des travaux

Le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ouattara Djakalia, s’est voulu optimiste sur l’évolution des travaux à la fin de la visite d’évaluation en présence de la délégation de la BID, principal bailleur de fonds.

« Les objectifs de 2022 peuvent être atteints, pour avoisiner les 80 % de taux d’exécution, si nous gardons ces vitesses de travail et si nous maintenons la mobilisation autour de l’infrastructure, pour que l’ouverture de cette université soit possible », a dit M. Ouattara. Pour l’heure, le taux d’exécution est estimé à 42% contre 30 % en janvier 2022, a-t-on appris sur place.

Le chargé de suivi évaluation, Fall Mouhamadou Lamine, a réitéré l’engagement de la BID à toujours accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de ses projets de développement, dont l’université de Bondoukou.

La visite des lieux en présence du secrétaire général de la préfecture de Bondoukou le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr Adama Diawara, avait annoncé, à l’issue d’une visite du chantier le 21 janvier 2022, que les cours prévus dans cette université vont démarrer avec 400 étudiants avant l’inscription de 3000 étudiants par la suite, pour la première phase qui va aboutir, à terme, à la présence de 20 000 étudiants.

Pour l’heure, les travaux de gros œuvres, à savoir la bibliothèque, l’école d’architecture, les salles de langues et de cours ainsi que les unités de formation et de recherches (UFR) sont pratiquement achevées.

L’université de Bondoukou dont la première pierre a été posée en décembre 2019 par feu le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly s’étend sur une superficie de 305 ha. Elle formera des cadres de haut niveau dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et d’autres filières

(AIP)

Bondoukou_University_20052022_4

Avancement des travaux de l’université de Bondoukou (taux d’exécution évalué à 80 %).