preloader

Article

15 novembre 2022 : journée de la paix à Duékoué région du Guémon.
15 novembre 2022 : journée de la paix à Duékoué région du Guémon.

15 novembre 2022 : journée de la paix à Duékoué région du Guémon.

315858185_709438827204771_1764775181874471528_n
15 novembre 2022 : journée de la paix à Duékoué région du Guémon.
315110751_709431977205456_6641219792619219075_n
315100968_709437847204869_281340259271770307_n
313983859_687012746122091_4494076352052105123_n
315312273_687012719455427_2660992644725526837_n
315295785_709429383872382_565264868854407671_n
315278691_687012462788786_4701227620728618741_n
315302655_687012496122116_7170363363792468735_n
315100500_709429410539046_8186420979124520127_n
315567898_509384814566528_2882403252288410153_n

15 novembre 2022 : journée de la paix à Duékoué région du Guémon.

On ne pardonne jamais assez. On ne pardonne jamais trop.

J’ai eu l’honneur de rappeler à Duékoué, le caractère lumineux du pardon au nom du Président de la République Alassane Ouattara, lors de la Journée de la Paix, du Souvenir et du Pardon.

Aux côtés des ministres GAL Vagondo Diomande, Kouadio Konan Bertin, Anne Désirée Ouloto, Mariatou Koné, Myss Belmonde Dogo, nous avons partagé un moment fort de recueillement et de compassion, autour du grand peuple Wé, lui dont le nom premier Wègnondi, signifie « l’Homme qui a pitié dans le cœur », l’Homme qui sait pardonner.

Duékoué, c’est cette ville frappée comme nulle autre par les affres et les douleurs des crises.

Duékoué, c’est cette ville dont les Camps sacrés furent réhabilités par le Chef de l’Etat, dont les dernières familles victimes de la crise seront justement indemnisées, dont l’espace sacré du Guézon sera restauré.

Duékoué, c’est cette ville qui voit son développement s’accélérer, avec des travaux importants annoncés d’infrastructures routières, hydrauliques, scolaires et de santé.

Duékoué, c’est cette ville qui aujourd’hui, à nouveau rassemblée, veut regarder vers l’avenir.

Duékoué, comme toute la Côte d’Ivoire, a définitivement changé.

Nous savons ce qu’on peut perdre avec la division et gagner avec la paix.

Nous voulons la réunion du talent de tous nos filles et nos fils, pour bâtir l’avenir de toute la nation avec moins de palabres et plus de travail, moins de division et plus de développement.

Nous voulons l’union autour de ce qui compte le plus pour nous : notre jeunesse.

Nous voulons lui donner des modèles positifs et engagés, unis et patriotes.

Nous sommes des militants de la Paix, parce que nous sommes des militants de l’Avenir.