preloader

Article

Agropole du Nord : Achi lance les travaux à Sinématiali
Agropole du Nord : Achi lance les travaux à Sinématiali

Agropole du Nord : Achi lance les travaux à Sinématiali

Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_9
A Sinématiali : la pose de la première pierre du projet de construction du Pôle agro-industriel du Nord (2PAI Nord) par le premier ministre Patrick Achi.
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_1
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_2
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_5
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_7
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_8
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_11
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_12
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_14
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_16
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_17
Agropole du Nord Achi lance les travaux à Sinématiali_2022_19

Agropole du Nord : Achi lance les travaux à Sinématiali

C’est un bond de géant pour l’agriculture ivoirienne. Le Premier ministre, Patrick Achi, a procédé, ce 27 juillet, à Sinématiali, à la pose de la première pierre du projet de construction du Pôle agro-industriel du Nord (2PAI Nord).

Estimée à 167 milliards de FCFA, la construction de cet agropole prend en compte un agroparc de 100 hectares, une unité de transformation et de conditionnement de la mangue, la réhabilitation de 1 000 km de pistes rurales, la construction et la réhabilitation de six barrages hydroagricoles et de 55 étangs piscicoles.

«Les agropoles intègrent les enjeux de production agricole, l’irrigation, les sujets de la mécanisation agricole, la commercialisation et la valorisation des produits agricoles sur place, tout en prenant en compte la réalisation des services sociaux de base (l’accès à l’eau, à l’électricité, à la santé et à l’éducation», a expliqué le chef du gouvernement.

Parallèlement à cet ambitieux projet pour la souveraineté alimentaire de la Côte d’Ivoire, 300 PME et programmes d’incubation de 1000 jeunes verront le jour. Des initiatives qui toucheront plus de 400 000 personnes et indirectement, plus de 1,2 million d’Ivoiriens.

Pour ce pôle agro-industriel qui sera livré en 2026, dans le septentrion de la Côte d’Ivoire, les filières mangue, anacarde, karité, riz, maïs, maraîchers, viande et aquaculture sont en ligne de mire.

Les quatre régions bénéficiaires du programme : le Poro, le Tchologo, la Bagoué et le Hambol ont par ailleurs été gratifiées, ce lundi, d’un présent du Premier ministre constitué de 100 tricycles, 48 tonnes d’engrais et des kits pour traiter 100 ha de maraîcher.  

Sur toute l’étendue du territoire national, le gouvernement projette la sortie de terre de 9 agropoles en vue «d’augmenter le volume de valeurs ajoutées des produits agricoles, le nombre et la productivité des filières industrielles, nos capacités à l’export, la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays».

Après le lancement du premier projet de construction d’agropole, en octobre 2018, dans la région du Bélier (2PAI Bélier), le 2PAI Nord s’inscrit dans la droite ligne de la vision du gouvernement ivoirien pour la redynamisation de l’agriculture.

Charles Assagba