preloader

Article

Côte d’Ivoire : Après Baleine, le pays annonce la découverte d’un autre gisement de pétrole brut et de gaz naturel.
Côte d’Ivoire : Après Baleine le pays annonce la découverte d’un autre gisement de pétrole brut et de gaz naturel.

Côte d’Ivoire : Après Baleine, le pays annonce la découverte d’un autre gisement de pétrole brut et de gaz naturel.

79403-petrole_xl
Un autre gisement de pétrole a été découvert en Côte d'Ivoire différent de celui dénommé "BALEINE" découvert par la société Italienne ENI.

Côte d’Ivoire : Après Baleine, le pays annonce la découverte d’un autre gisement de pétrole brut et de gaz naturel.

cote-d-ivoire-apres-baleine-le-pays-annonce-la-decouverte-d-un-autre-gisement-de-petrole-brut-et-de-gaz-naturel

Un autre gisement de pétrole a été découvert en Côte d’Ivoire différent de celui dénommé « BALEINE » découvert par la société Italienne ENI.

Modeste producteur d’hydrocarbure, la Côte d’Ivoire a annoncé, mercredi 27 juillet 2022, la découverte d’un autre gisement de pétrole brut et de gaz naturel au large de ses côtés.

Ce second gisement, adjacent à celui de 2021 a été découvert par la société pétrolière italienne ENI et son partenaire ivoirien, PETROCI-HOLDING, dans le bloc CI-802 du bassin sédimentaire Offshore de la Côte d’Ivoire.

Un second gisement de pétrole brut découvert

“ Une seconde découverte de pétrole brut et de gaz naturel vient d’être faite par la société pétrolière italienne ENI et son partenaire PETROCI-HOLDING dans le bloc CI-802 du bassin sédimentaire Offshore de la Côte d’Ivoire” indique le communiqué signé du ministre Mamadou Sangafowa, en charge du Pétrole, des mines et de l’Énergie.

La note d’information  précise que le bloc CI-802 est adjacent au bloc CI-101 dans lequel une première découverte a été faite en 2021 par le même consortium.

Cette nouvelle découverte qui confirme l’ extension du gisement baleine dans le bloc CI-802 accroît d’environ 25% les réserves initialement

Cette nouvelle découverte qui confirme l’ extension du gisement baleine dans le bloc CI-802 accroît d’environ 25% les réserves initialement annoncées. Le gisement baleine passe ainsi de 2 à 2,5 milliards de barils de pétroles bruts et de 2400 à 3300 pieds de gaz naturel.

Le pays dispose de 51 champs identifiés dont 4 en production

La Côte d’Ivoire avait signé en 2019 des contrats avec l’italien Eni et le français Total, pour l’exploration de quatre blocs pétroliers correspondant à un investissement de 185 millions de dollars (soit un peu plus de 156 millions d’euros).
La production de pétrole en Côte d’Ivoire, qui a enregistré en 2019 une augmentation de 12 % pour atteindre plus de 36 000 barils par jour, provient de puits de forage se trouvant essentiellement offshore, près de la frontière avec le Ghana.

La Côte d’Ivoire, modeste producteur, a révisé en 2015 son code pétrolier pour attirer de nouveaux investisseurs, grâce à des contrats de partage de production.

Le pays dispose de 51 champs identifiés dont 4 en production, 26 en exploration et 21 encore libres ou en négociation.

Cette nouvelle découverte qui valorise encore le potentiel du bassin sédimentaire ivoirien, rassure davantage le consortium ENI et Petroci Hoding qui est engagé pour la mise en production accélérée du gisement baleine au premier semestre de 2023 soit environ un an et demi après la première découverte.

Jean Kelly KOUASSI

 

Cliquer ci-dessous afin de visualiser, zoomer, tourner les pages ou enfin télécharger le document PDF.

“ Une seconde découverte de pétrole brut et de gaz naturel vient d’être faite par la société pétrolière italienne ENI et son partenaire PETROCI-HOLDING dans le bloc CI-802 du bassin sédimentaire Offshore de la Côte d’Ivoire”