preloader

Article

Arrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali – Gbi de Fer : « C’est une prise d’otages ».
Arrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali – Gbi de Fer : « C’est une prise d’otages »

Arrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali – Gbi de Fer : « C’est une prise d’otages ».

gbi-de-fer
Gbi de Fer, artiste-humoriste et ambassadeur libre-ensemble de la francophonie.

Arrestation de 49 militaires ivoiriens au Mali – Gbi de Fer : « C’est une prise d’otages ».

Gbi de Fer estime que l’arrestation des militaires ivoiriens au Mali constitue une prise d’otages. Gbi de Fer, artiste-humoriste et ambassadeur libre-ensemble de la francophonie, a animé une conférence de presse le mercredi 03 août 2022 à la maison de la presse à Abidjan-Plateau.

Préoccupé par la détention des 49 militaires ivoiriens par la junte au pouvoir au Mali, il a demandé leur libération immédiate et sans condition en déclarant qu’il s’agit d’une prise d’otages.

Interpellé depuis le dimanche 10 juillet 2022 à l’aéroport international Modibo Kéita de Bamako, les 49 militaires ne sont toujours pas libres de leur mouvement. Préoccupé par cette situation, l’artiste-humoriste Gbi de Fer, à l’état civil Kouya Gnépa, a demandé leur libération immédiate en vue de garder la bonne cohésion qui existe entre les 2 pays.

« On a l’impression qu’il n’y a pas un problème.

Ce sont des jeunes Ivoiriens, qui sont partis au nom de la Côte d’Ivoire, qui sont arrêtés au Mali et il n’y a pas de réaction.

Le déroulé de cette affaire met mal à l’aise les Maliens et les Ivoiriens. 3⁄4 de ce dossier ne rend pas service au Mali.

Pour le temps qu’Alassane Ouattara a fait, même si on n’a pas la chance de travailler avec lui, avec ses actions, on commence à le connaître.

Le Mali parle de mercenaires qui ont quitté la Côte d’Ivoire pour aller attaquer le pouvoir malien.

Soyons honnêtes, qui peut aller faire un coup d’État ou attaquer un pays avec seulement 49 militaires, ce n’est pas possible.

On parle de mercenaires et on nous dit de donner le fils de Ibk (Ibrahim Boubacar Kéita), leur ancien 1er Ministre et de débloquer des fonds que le Mali a demandé à la BCEAO.

Quand j’ai vu cela, j’ai compris que c’était du chantage.

C’est une prise d’otages pour que Ouattara, connaissant ses relations avec ses pairs, puisse peser pour apporter un soutien financier et humain au Mali.

Pour que la Côte d’Ivoire soutienne le Mali, on n’a pas besoin d’arriver à ce stade.

Si aujourd’hui, la Côte d’Ivoire ferme, le Mali s’en sort comment ?

Vous êtes au pouvoir et vous êtes en palabre avec tout le monde.

L’Allemagne, l’UE, l’Algérie, la Côte d’Ivoire, le Niger…

Ils demandent des excuses.

Mais par rapport à quoi.

Si Ouattara le fait, on dira qu’il est complice.

Je demande aux autorités de libérer nos militaires sans conditions. C’est dans leurs propres intérêts », a plaidé l’humoriste.

 

« Lorsque la France a un problème, tous les partis se mettent autour du chef de l’Etat »

Parlant en tant qu’Ambassadeur libre-ensemble de la francophonie, Gbi de Fer a aussi interpellé l’opposition ivoirienne qui selon lui, n’accorde pas le soutien escompté dans cette affaire.

« A nos opposants, le pays est engagé dans une bagarre, prenez position pour une fois.

Lorsque la France a un problème, tous les partis se mettent autour du chef de l’Etat, ils vont même jusqu’à lui rendre visite pour proposer des solutions.

Je vois des gens qui savaient déjà ce que la junte allait revendiquer bien avant Lomé.

On peut faire la politique pour accéder au pouvoir mais on ne peut pas le faire sans intelligence ou sens humain », a dit l’artiste.

Touré Abdoulaye avec D. Ouattara