preloader

Article

Assomption : Les chrétiens invités à être des ambassadeurs de la Vierge Marie.
Assomption : Les chrétiens invités à être des ambassadeurs de la Vierge Marie.

Assomption : Les chrétiens invités à être des ambassadeurs de la Vierge Marie.

120656
La Vierge Marie. (Ph : Dr).

Assomption : Les chrétiens invités à être des ambassadeurs de la Vierge Marie.

Jour d’adoration. « Ave Maria, de Lourdes, Ave, Ave, Ave Maria (bis),

Les saints et les anges, en chœur glorieux, chantent vos louanges,

Ô Reine des cieux ». Les fidèles chrétiens de la paroisse catholique Sainte Monique du Plateau Dokui ont scandé ce chant à l’honneur de la Vierge Marie.

C’était le lundi 15 août 2022, à l’occasion de la célébration de l’Assomption qui marque la montée au ciel du corps et de l’âme de Marie, mère de Jésus.

Au cours de cette célébration eucharistique, le Père célébrant, Valentin Kako, a invité les chrétiens catholiques à être des ambassadeurs de la Vierge Marie.

Car, dira-t-il dans son homélie, la Vierge Marie conçue sans péché à toujours intercéder auprès de son fils Jésus pour tous ceux qui la sollicite.

C’est pourquoi, s’inspirant de l’évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc : Chapitre 1, les versets 39 à 56, le Vicaire Valentin Kako a appelé les paroissiens à se confier à la Vierge Marie. Parce qu’elle défait les différents nœuds de l’humanité.

Et de demander aux fidèles d’adresser des prières à la Vierge : « Marie, mère que Dieu a chargée de défaire les « nœuds » de la vie de tes enfants, je dépose le ruban de ma vie dans tes mains.

Personne, pas même le malin, ne peut le soustraire à ton aide miséricordieuse.

Dans tes mains, il n’y a pas un seul nœud qui ne puisse être défait ».

Pour rappel, la fête de la Dormition ou de l’Assomption remonte au VIe siècle.

Elle célèbre à la fois la mort, la résurrection glorieuse, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie.

On dit Assomption (un mot latin qui signifie enlever) et non ascension (monter) pour marquer que Marie fut enlevée au ciel, en corps et en âme, en vertu d’un privilège particulier.

Cette fête fut célébrée à partir du Concile d’Éphèse (431) qui avait proclamé Marie, mère de Dieu.

Fixée au 15 août, au commencement du VIe siècle, elle s’enrichit d’une vigile dès le début du VIIIe siècle. Comme toutes les fêtes chrétiennes, il faut chercher l’origine dans la vie du Christ.