preloader

Article

Lutte contre la corruption : Le président de la HABG N’Golo Coulibaly à l’école de magistrature de Yamoussoukro.
Lutte contre la corruption : Le président de la HABG N'Golo Coulibaly à l’école de magistrature de Yamoussoukro.

Lutte contre la corruption : Le président de la HABG N’Golo Coulibaly à l’école de magistrature de Yamoussoukro.

79766-habg-yakro-bon_xl
79766-habg-yakro
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_1
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_2
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_3
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_5
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_4
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_6
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_7
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_8
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_9
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_10
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_11
INFJ_Yamoussoukro_Ngolo_Coulibaly_12

Lutte contre la corruption : Le président de la HABG N'Golo Coulibaly à l’école de magistrature de Yamoussoukro.

lutte-contre-la-corruption-le-president-de-la-habg-n-golo-coulibaly-a-l-ecole-de-magistrature-de-yamoussoukro

 

Des modules sur la lutte contre la corruption enseignés depuis bientôt quatre (4) ans

Ce déplacement s’inscrit dans le cadre de l’imprégnation de la phase expérimentale des modules de formation sur la lutte contre la corruption et les infractions assimilées dans l’enseignement supérieur et les écoles de formation des fonctionnaires et agents de l’Etat.

Le président N’golo Coulibaly et ses collaborateurs ont effectivement constaté que l’école de magistrature, dirigée par Cissé Makouéni Delphine, enseigne depuis 2019, des modules sur la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

Est-ce qu’il y a des suggestions que vous voulez nous faire

« Est-ce que dans la pratique, vous êtes confrontés à des difficultés avec l’introduction de ce module que nous vous avons demandé d’essayer ? Est-ce qu’il y a des suggestions que vous voulez nous faire, etc.

Étant donné que ceci est la période expérimentale d’un projet beaucoup plus important qui va concerner l’ensemble du système de l’enseignement et du système éducatif ivoirien » a déclaré le président N’golo Coulibaly devant Brou Bertin, directeur général de l’INFJ.

Ce dernier a d’ailleurs salué cette initiative de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance.

Le directeur de la sensibilisation et de l’éducation à la HABG, Jacques III Achiaou, par ailleurs formateur, a fait savoir que la corruption entraîne une diminution es investissements dans un pays.

Il a alors exhorté les auditeurs, futurs magistrats à faire preuve de probité et d’intégrité lorsqu’ils seront en fonction.

« L’important, en tant que futurs magistrats, on est le reflet de la société et c’est ce que nous allons projeter que la société va nous ramener.

Pour une société qui se veut modèle et qui se veut se développer, il faut appréhender la corruption.

En fait, il faut sortir d’ici avec un pan d’intégrité car un État sans justice est un État en faillite » a-t-il affirmé.

Les étudiants de l’école de magistrature, qui semblaient avoir des appréhensions au départ, sont satisfaits de participer aux modules sur la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption à la grande satisfaction du président N’golo Coulibaly.

Elvis GOUZA