preloader

Article

Le Secrétaire national Karim Ouattara échange avec les responsables associatifs du RHDP pour la redynamisation des instances du parti.
Le Secrétaire national Karim Ouattara échange avec les responsables associatifs du RHDP pour la redynamisation des instances du parti.

Le Secrétaire national Karim Ouattara échange avec les responsables associatifs du RHDP pour la redynamisation des instances du parti.

8wCkQHjGJOPie6qHOwq0
Karim Ouattara, Secrétaire national du Rassemblement des Houhouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), en charge du monde associatif et de mouvements de soutien.

Le Secrétaire national Karim Ouattara échange avec les responsables associatifs du RHDP pour la redynamisation des instances du parti.

Karim Ouattara, Secrétaire national du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), en charge du monde associatif et de mouvements de soutien, a tenu sa 1ère rencontre officielle avec les responsables d’associations et de mouvements de soutien, le samedi 4 juin dernier, au siège du parti, à la Rue Lepic de Cocody.

A cette rencontre, il a présenté ses priorités.

Selon lui, c’est un processus de changement dans un contexte de restructuration des instances du parti. « C’est un changement dans la discipline du parti », a-t-il indiqué.

« On nous a donné une feuille de route pour nous investir d’une mission et on a présenté notre plan de travail qui a eu l’approbation du secrétariat exécutif et ensuite du directoire. On nous a assigné d’une mission d’évaluation des mouvements de soutien », a expliqué Karim Ouattara à ses hôtes du jour.

En effet, selon le Secrétaire national du RHDP chargé du mouvement associatif et de soutien, il a reçu une feuille de route axée sur 12 principes au nombre desquels, il doit identifier et établir un répertoire des structures associatives.

Toujours dans la même veine de recadrer les choses, il a rappelé qu’il s’agit de la mise en place d’un parti de résilience. Un parti solide qui mobilise tous les cadres du parti au profit de la base avec à sa tête, le Président Alassane Ouattara, la figure de proue.

« Malheureusement, le numérique et le digital ont favorisé la création de nombreux mouvements de soutien digitaux aux cadres sous diverses formes au détriment du parti », a également déploré Karim Ouattara.

Ceci a eu le mérite de faire en sorte que le mécanisme de fonctionnement et de financement des associations, échappe au contrôle du parti, avec la naissance de ‘’clubs de rackets’’.

Ce pourquoi, investi de sa nouvelle mission, Karim Ouattara, appuyé de ses collaborateurs, a décidé de procéder à l’identification et à l’enregistrement des acteurs du monde associatif dans une base de données tout à jour.

Ce, afin d’organiser et animer les activités des acteurs du monde associatif, les enrôler et féliciter ceux qui le mérite.

Il faut le rappeler, Karim Ouattara était entouré pour la circonstance de Souleymane Touré, Conseiller spécial du Premier ministre en charge de la jeunesse et de certains de ses collaborateurs.