preloader

Article

Assainissement et salubrité : les dispositions prises par le gouvernement en prélude à la saison des pluies.
Assainissement et salubrité : les dispositions prises par le gouvernement en prélude à la saison des pluies.

Assainissement et salubrité : les dispositions prises par le gouvernement en prélude à la saison des pluies.

assainissement-et-salubrite-les-dispositions-prises-par-le-gouvernement-en-_b09zdsmzp38
assainissement-et-salubrite-les-dispositions-prises-par-le-gouvernement-en-_66qdy
assainissement-et-salubrite-les-dispositions-prises-par-le-gouvernement-en-_fqkn0
assainissement-et-salubrite-les-dispositions-prises-par-le-gouvernement-en-_oeqpu

Assainissement et salubrité : les dispositions prises par le gouvernement en prélude à la saison des pluies.

Depuis une dizaine d’années d’importants ouvrages d’assainissement sont réalisés dans le district d’Abidjan afin de préserver la vie des populations contre les menaces liées aux inondations. Ainsi en prélude à la saison des pluies, le gouvernement ivoirien s’emploie à multiplier les efforts pour réduire les risques d’inondation, et éviter des pertes en vie humaine et des dégâts matériels.

Le jeudi 10 mars 2022, le Premier Ministre, Patrick Achi procédait au lancement des travaux de construction des ouvrages de drainage des eaux pluviales à Anonkoua Kouté à Abobo.

Ce projet structurant, d’une durée de 15 mois et d’un coût de 155 milliards de FCFA, vise à améliorer la gestion des déchets solides et à réduire la vulnérabilité des populations aux inondations dans de nombreuses zones urbaines, notamment à Abobo.

A cette occasion, le Chef du gouvernement a exhorté les populations au civisme et au respect des ouvrages.

« Trop souvent, ces ouvrages sont encore le lieu de rejet d’ordures de toute sorte », a-t-il dénoncé.

Ces travaux, portés par le ministère de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, à travers le Projet d’Assainissement et de Résilience Urbaine (PARU), vont se dérouler en deux phases.

La phase 1 concerne la construction d’un réseau de drainage des eaux de pluie de 7 759 mètres linéaires de canaux avec 13 ouvrages de franchissement, qui permettront l’évacuation de 184m3 d’eau par seconde. Permettant ainsi, le drainage de toutes les eaux de pluie dans les bassins versant des quartiers d’Agouéto et de N’dotré à Anonkoua Kouté.

La réalisation de ces travaux permettra de protéger plus de 246 000 habitants et contribuera à l’amélioration de la qualité du cadre de vie et à l’épanouissement d’au moins 121 000 femmes de ces quartiers.

La seconde phase des travaux porte sur l’aménagement de deux cuvettes à N’Dotré et à Agouéto et de 6 000 mètres linéaires de voirie associée. Des terrains de sports, des pistes cyclables, un centre polyvalent pour les enfants et les jeunes et des aires de jeux y seront construits.

Yopougon, commune ayant été, ces dernières saisons pluvieuses, le théâtre d’inondations et de stagnation des eaux de pluies avec de nombreux dégâts afférents, a fait l’objet d’une vaste opération de curage des caniveaux par l’Office national de l’assainissement et du drainage (ONAD).

En visite dans la commune le 31 mars dernier, le ministre Bouaké Fofana a profité de l’occasion pour lancer les travaux de l’opération de curage des réseaux de canalisations primaires dans les quartiers Siporex, Ficgayo et Rue princesse.

Le ministre a expliqué que l’opération concerne le curage des grandes canalisations qui drainent les eaux de pluies, pour permettre à l’eau de bien circuler pendant la saison des pluies. Il a aussi exhorté les populations à être des ambassadeurs de l’assainissement, mettant en garde contre l’utilisation abusive des ouvrages de drainage d’eaux pluviales.

Bouaké Fofana a rappelé l’existence d’un projet de loi qui porte sur le code de l’hygiène et de la salubrité. D’ici à juin 2022, en plus de la sensibilisation et de la communication, son département passera à la phase de la répression, a-t-il prévenu.

Le ministre a visité, le 11 avril 2022, des sites présentant des risques d’inondation et d’éboulement en cas de pluie dans les quartiers d’Agban-Attié, de Mossikro (Attécoubé), de Bracodi et au niveau du pont piéton (Adjamé).

Face au danger permanent que courent les habitants desdits quartiers, Bouaké Fofana a invité les populations vivant dans les zones à risque à quitter sans délai ces sites pour la préservation de leurs vies et celles de leurs enfants.

Il a annoncé la mise en place, avec l’Office national de la protection civile (ONPC) et l’unité des sapeurs-pompiers, d’un système d’alerte efficace en cas de grosses pluies pour d’éventuelles évacuations des populations.

En visite d’imprégnation du bon fonctionnement des ouvrages d’assainissement et de drainage à Adjamé-Indenié et au barrage écrêteur de Cocody-Bonoumin, le 23 avril dernier, le ministre Bouaké Fofana a demandé aux populations de quitter les emprises de ces ouvrages, mais aussi les zones à risques.

Il a annoncé que des mises en demeure ont été adressées aux populations desdites zones depuis des semaines.

Non sans prévenir de recourir à la force publique en cas de refus des populations d’obtempérer.

Le gouvernement a également mis en œuvre un projet de prévisions précises des pluies avec la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (Sodexam).

Ainsi, la Sodexam publie de façon régulière un « Bulletin Vigilance Météo » pour informer ou prévenir les populations sur les prévisions météorologiques.

Afin de parvenir à une synergie d’action dans la lutte contre les inondations et autres dégâts matériels, les autorités locales, les leaders communautaires ainsi que les ménages sont invités à davantage d’implication afin de parvenir à un changement de comportement privilégiant un cadre de vie sain, propice au bien-être de tous.