preloader

Autoroute périphérique Y4 d’Abidjan.

Ado le bâtisseur

Pompes à motricité humaine ou pompes villageoises.
Municipales et régionales du 2 septembre/Geoffroy-Julien Kouao (politologue) : « Cette victoire du RHDP devrait inquiéter ses adversaires ».
Divo : Des femmes formées à la prévention des conflits électoraux.
Côte d’Ivoire – Législatives. A Abobo, Sidibé Daouda (Rhdp) appelle à un vote massif.
Grand-Bassam : le pont qui relie la ville à Mondoukou est dans un piteux état.
La réfection de la côtière prolongée jusqu’à la ville de Tabou.
Transport urbain d’Abidjan : Alassane Ouattara et Akinwumi Adésina lancent les travaux, d’élargissement de la route de la prison civile
Présentation de la gare de péage du pk 7+200 de l’autoroute Abidjan Grand-Bassam en Côte-d’Ivoire.
Devoir de mémoire : Comme disait le Président Félix Houphouët-Boigny « Faites confiance à SEM Alassane Ouattara »
Municipales et régionales du 2 septembre/Geoffroy-Julien Kouao (politologue) : « Cette victoire du RHDP devrait inquiéter ses adversaires ».
Les travaux d’élargissement de la SORTIE-EST d’Abidjan.
Législatives 2021 : Le Président de la CEI annonce l’ouverture officielle de la campagne dès ce vendredi à minuit.
Politique Haut-Sassandra : Stéphane Kipré cité dans une affaire dans son village natal, ses proches réagissent.
La liste provisoire des candidatures retenues par régions pour les élections législatives du 06 mars 2021
Côte d’Ivoire-AIP/ SARA 2023 : Le Président Ouattara offre 30 génisses gestantes du Brésil à des éleveurs.
La promenade du bord de mer à Port-Bouët, entre Nice et Santa-Monica.
Des villages du Gontougo électrifiés
Réhabilitation du Lycée technique de Bouaké
Sinfra Côte-d’Ivoire : Épiphane Zoro Bi Ballo «satisfait» du démarrage du scrutin.
Législatives ivoiriennes: la CEI juge la campagne « globalement satisfaisante« .
Centre Hospitalier Générale de Gagnoa.
Inauguration de la route bitumée Gbéléban Odiénné.
thumbnail
Echangeur Valérie Giscard D’Estaing (VGE)
Législatives 2021 : La Commission Électorale Indépendante annonce les premiers résultats.
Autoroute Peripherique Y4 Abidjan_3

Côte d’Ivoire : l’autoroute périphérique Y4 d’Abidjan obtient un financement de la Banque mondiale.

Pierre Laporte, le directeur des opérations de la Banque mondiale à Abidjan et Adama Koné, le ministre ivoirien de l'Economie et des Finances
Le projet de l’autoroute périphérique d’Abidjan, la grande voie de contournement de la capitale économique, connue sous le nom de Y4, va connaître un coup d’accélérateur avec un financement de 260,5 millions d’euros, soit environ 170 milliards FCFA, obtenu par l’État ivoirien auprès de la Banque mondiale.
Elaboré dans le cadre du « Projet d’Intégration Port Ville du Grand Abidjan », il s’agit d’une importante voie visant à renforcer la mobilité dans la capitale économique en contournant le centre-ville pour ouvrir l’accès à la zone portuaire d’Abidjan.
D’un coût global de 331,8 millions d’euros, soit environ 217 milliards de FCFA (dont 9 milliards de FCFA de l’État ivoirien et 38 milliards de FCFA du secteur privé sous forme de Partenariat Public Privé (PPP), le projet va financer quatre chantiers sur une période de 7 ans. Il s’agit de la réalisation de la section 2 de l’Y4, l’aménagement de la section 3 de cette autoroute, la construction de l’échangeur du carrefour Akwaba et la construction d’une plateforme logistique (comprenant des parcs de stationnement court et long séjour pour les camions poids lourds).
Le périphérique Y4 est une infrastructure de 2×2 voies devant permettre d’éviter le centre-ville d’Abidjan (en reliant les communes de Songon, Abobo-Anyama, Cocody et Port-Bouët) et faciliter ainsi l’accès à la zone portuaire d’Abidjan. La section 2 de l’Y4, longue de 15 km, va relier la commune d’Anyama à l’autoroute du Nord en traversant les localités d’Ebimpé, d’Akoupé-Zeudji et d’Attinguié. La section 3, elle, va connecter l’autoroute du Nord à la commune de Songon, une zone d’extension de la ville d’Abidjan.
Le projet vise à « appuyer l’amélioration de la gestion urbaine, l’efficacité logistique, l’accessibilité portuaire et la mobilité dans l’agglomération du Grand Abidjan » a expliqué Adama Koné, le ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, ce 10 septembre lors de la signature de l’accord de financement avec la Banque mondiale.
Le Grand Abidjan est une vaste zone urbaine abritant 5,4 millions d’habitants de 19 municipalités (dont 13 dans le district d’Abidjan). C’est le principal pôle économique du pays avec 80% de l’emploi formel et 90% à l’emploi informel et dont l’activité gravite en grande partie autour les activités du Port Autonome d’Abidjan (PAA). A terme, le projet va améliorer la compétitivité du Port d’Abidjan dont les activités sont impactées l’encombrement fréquent de ses voies d’accès.

Vers une meilleure mobilité urbaine à Abidjan

Dans le cadre de sa modernisation, Abidjan, la capitale économioque, se veut une métropole attractive avec des voies de circulation facilitant la mobilité.
Cette vision du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara renvoie au constat que « 54% de la population ivoirienne vit en ville, notamment à Abidjan qui compte 5,5 millions d’habitants »; ce qui nécessite un plan d’aménagement spécifique.
L’Etat ivoirien a conçu de ce fait une voie de contournement de la ville d'Abidjan dénommée l’Y4. Elle est une autoroute longue de plus de 24 Km qui devrait être aménagée en une route de 2X3 voies avec plusieurs ouvrages annexes permettant d'accéder aux routes d'Alépé, d'Anyama, des villes situées au nord d’Abidjan.
Cette voie relie en outre le Boulevard de France redressé au Boulevard Mitterrand, avec l’aménagement de carrefours, la construction des échangeurs d’Alépé, d’Anyama et du Boulevard Mitterrand. Le projet a été d'ailleurs élaboré dans le cadre du « Projet d’Intégration Port-Ville du Grand Abidjan ».
Elle devrait permettre de renforcer la mobilité dans la capitale économique ivoirienne, en contournant le centre-ville pour ouvrir l’accès à la zone portuaire d’Abidjan. Avec cette voie, il sera possible de contourner le centre-ville d’Abidjan pour rallier plusieurs autres destinations à l’intérieur du District d'Abidjan.
La construction de cet ouvrage devrait avoir un impact significatif sur la réduction des embouteillages et participer à l’extension de la ville d'Abidjan. Ce périphérique Y4 permettra aussi de relier les communes de Songon, Abobo-Anyama, Cocody et Port-Bouët et faciliter l’accès à la zone portuaire d’Abidjan.
La section 2 de l’Y4, longue de 15 Km, devra relier la commune d’Anyama à l’Autoroute du Nord, en traversant les localités d’Ebimpé, d’Akoupé-Zeudji et d’Attinguié. La section 3, elle, devrait être connectée à l’Autoroute du Nord à la commune de Songon, une zone d’extension à l’Ouest de la ville d’Abidjan.
Le projet estimé (en 2018) à 331,8 millions d’euros, soit environ 217 milliards de FCFA, devrait permettre de financer quatre chantiers sur une période de sept ans : la réalisation de la section 2 de l’Y4, l’aménagement de la section 3 de cette autoroute, la construction de l’échangeur du carrefour Akwaba (à Port-Bouët, sud d’Abidjan) et la construction d’une plateforme logistique comprenant des parcs de stationnement court et long séjour pour les camions poids lourds.

De grands projets d’infrastructures prévus à Abidjan

En vue d’améliorer les conditions de circulation à Abidjan, le Gouvernement ivoirien a prévu plusieurs grands projets d’infrastructures.
Ces projets qui s’ajoutent à la construction de l’échangeur de l’amitié Ivoiro-Japonaise, du 4ème pont et à la réhabilitation du pont Félix Houphouët-Boigny sont la construction du pont de Cocody et l’aménagement de l’autoroute de contournement du District d’Abidjan.
L’autoroute de contournement du District d’Abidjan consiste à la réalisation des travaux de la route Mitterrand-route d’Anyama (24,4 km), section route d’Anyama-Pk 24 de l’autoroute du nord (12 km), section Pk 24-songon (16 km), boulevard Latrille (10,5 km), le dédoublement de la sortie ouest –autoroute-carrefour-Jacqueville (19 km), le dédoublement de la sortie est (23 km).
Il s’agit également de la réalisation de l’autoroute d’Anyama et la construction de trois échangeurs sur le Mitterrand et d’un échangeur à Akwaba, le renforcement de voies dans le cadre du MCC (Boulevards VGE, de la paix, du port et la voie express de Yopougon).
Au niveau de la voirie, sont prévus les travaux de renforcement des voies express Adjamé-Abobo et Adjamé-Yopougon, l’élargissement en 2x2 voies de la voie d’entrée de Bingerville (Cité Feh Kessé-centre des métiers de l’électricité), le renforcement des artères de la commune du Plateau, la réhabilitation et/ou le renforcement des artères principales et secondaires des communes de Yopougon, Marcory, Port-Bouët, Treichville, Abobo, Attécoubé.
Le programme de réhabilitation vise à préserver le patrimoine routier revêtu qui demeure un actif stratégique pour le pays.
Le linéaire de routes bitumées à réhabiliter est estimé à environ 4 600 km sur la période 2016 –2020. A ce jour, sur un linéaire estimé à environ 1 500 km à réaliser à l’horizon 2020, 72% ont été exécutés ou sont en cours d’exécution.
A l’intérieur du pays, les travaux de prolongement de l’autoroute de Yamoussoukro à Bouaké sont en cours, et des négociations sont en cours avec un partenaire pour l’autoroute Grand Bassam-Samo.
Verified by MonsterInsights