preloader

Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (NPSP).

Ado le bâtisseur

Politique – Élection municipale 2023 à Cocody : conférence de presse du directeur de campagne associé du candidat du RHDP Cocody, Eric Taba, Celestin Koala
Politique – Bisbilles entre le PPA-CI et le PDCI en vue des municipales à Abidjan : C’est le RHDP qui se frotte les mains.
84 M€ pour l’assainissement et le drainage à Abidjan
Politique – Après ses propos injurieux et belliqueux/Le Sénateur Agbahi Félicien met Koua Justin et le PPA-CI en garde : « Ce pays n’acceptera plus le désordre »
Municipales du 2 septembre à Tiassalé : fatigué d’Assalé, le personnel de santé sous le charme d’Alpha Sanogo.
RHDP/Conseil politique du 13 juillet 2023 : Communiqué final.
RHDP – Régionales dans le Moronou : Ahoua N’Doli appelle à voter pour Affi.
Parc d’attraction d’Abidjan
Politique – Elections municipales et régionales du 2 septembre 2023 : La sévère mise en garde du président Ouattara aux indépendants et aux déstabilisateurs.
Port de San-Pédro (unité de fabrication de glace)
Côte d’Ivoire / La Cour d’appel de Daloa s’enrichit de neuf nouveaux magistrats.
Electrification de Dimbokro
Politique – Élections locales 2023: la Commission Électorale Indépendante reconduit le découpage territorial de 2018.
Pompes à motricité humaine ou pompes villageoises.
Lycée Ste Marie Côte-d’Ivoire : Ouattara encourage ses « concitoyens » à accomplir leur « devoir civique ».
Pose de la 1ère pierre d’un CHR à Man.
Lycée d’excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam.
Côte-d’Ivoire : Patrick Achi, Ally Coulibaly, Affi élus…le Rhdp prend Gagnoa commune.
Hôpital Général d’Adjamé.
Pont de Gbéléban : inauguration
Réhabilitation boulevard de Marseille.
Législatives en Côte d’Ivoire : le RHDP mobilise ses ministres.
Divo : Des femmes formées à la prévention des conflits électoraux.
60 villages de Soubré électrifiés.
EISA et Carter jugent les législatives ivoiriennes « largement transparentes ».
Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_15

Nouvelle pharmacie de la santé publique: Le dispositif d’approvisionnement des médicaments de la Cmu est prêt.

Acteur clé de la chaîne d’achat, de stockage et de distribution des médicaments en Côte d’Ivoire, la Nouvelle pharmacie de la santé publique (Npsp) est un maillon essentiel de la Couverture maladie universelle (Cmu) qui entrera dans sa phase opérationnelle en octobre 2019. Conscient des enjeux, l’officine publique nationale a mis les bouchées doubles pour jouer sa partition dans la mise en œuvre du projet d’assurance maladie cher au Président de la République, Alassane Ouattara.

Le directeur général de la Npsp, Ange Désiré Yapi, assure que « le dispositif d’approvisionnement des médicaments de la Cmu, mission dévolue à l’institution dans le projet, est prêt ». En clair, la Nouvelle pharmacie de la santé publique a, à ce jour, les capacités d’assurer la disponibilité des médicaments du panier de soins de la Cmu dans les établissements sanitaires publics et parapublics et dans les officines privées sur toute l’étendue du territoire national. « L’Etat a dégagé une enveloppe de 15 milliards de FCfa, qui nous a permis de constituer un stock de médicaments pour les assurés de la Cmu qui peut tenir sur neuf mois », a fait savoir le patron de la Npsp aux journalistes qui participaient à un atelier de formation organisé, vendredi, par l’institution à son siège à Treichville.

« La Npsp a pour rôle, entre autres, d’assurer l’achat des médicaments, de les mettre à la disposition des populations à des prix accessibles, de collaborer avec les Industries pharmaceutiques locales, de veiller à la qualité pharmaceutique et de fournir un système de Sécurisation/différenciation des produits », a, à son tour, évoqué Koré Zoulou, directeur de l’information stratégique et planification opérationnelle. Il a indiqué que la Cmu couvre 170 pathologies. Elle donne accès à 247 médicaments de 45 familles thérapeutiques et 62 familles pharmacologiques.

Le réseau de soins compte 725 centres. Les médicaments seront distribués dans les secteurs public et privé par les canaux habituels. A savoir dans 1060 officines et 1600 dépôts de pharmacies privés. En ce qui concerne le réseau pharmaceutique public, il compte 562 centres de santé publics (approvisionnés directement par la Npsp ou via les districts sanitaires) et 163 centres de santé d’entreprises et centres confessionnels. Conditionnement spécifique et sécurisé des produits

« Les médicaments de la Cmu auront des emballages spécifiques avec des étiquettes sécurisées infalsifiables et un code de la Direction de la pharmacie du médicament et des laboratoires (Dpml). Une application électronique permettra au patient d’authentifier le médicament acheté. L’enjeu est, entre autres, d’éviter la confusion et les fraudes, puis d’aider à l’évaluation de la disponibilité des produits », a rassuré Koré Zoulou.

Le gouvernement veut renforcer les capacités de stockage de la nouvelle oharmacie de la santé publique.

Le Gouvernement a décidé de renforcer les capacités de stockage de la Nouvelle pharmacie de la santé publique (NPSP) par la construction sur 4.000 m2 au sein des locaux de la NPSP, sis à Treichville, d’un magasin préfabriqué d’une valeur de trois milliards de FCFA financé par le Programme du Président Américain pour la Lutte contre le Sida (PEPFAR) et le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme (FM).

Lors de la cérémonie de lancement des activités de la Nouvelle pharmacie de la Santé Publique qui s’est tenue le vendredi 03 octobre, le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, M. Daniel Kablan Duncan a procédé à la pose de la première pierre de cet entrepôt, en présence du ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA, Dr Raymonde Goudou Coffie et du ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, M. Rémi Allah Kouadio.

Le nouveau bâtiment de stockage sera doté d’une technologie de pointe en matière de gestion de produits pharmaceutiques. Sa livraison est prévue pour le mois de mai 2015.

Ce lancement d’ailleurs traduit la volonté du Gouvernement de faire de la Nouvelle PSP Côte d’Ivoire, « un pôle d’excellence dans la gestion pharmaceutique à travers l’achat, le stockage et la distribution des médicaments essentiels et intrants stratégiques », a indiqué le Chef du gouvernement. Une dynamique qui s’est matérialisé dans le cadre du projet de réforme de l’Ex PSP-CI, qui est ainsi passé de son statut d’Etablissement public national (EPN) à celui d’une Association Sans But Lucratif (ASBL), dénommée Nouvelle PSP Côte d’Ivoire.

Initiée en mai 2012, cette réforme a abouti le 21 juin 2013, à l’issue de l’Assemblée générale constitutive de la NPSP. Son installation et sa consolidation ont nécessité 25 milliards de FCFA. Ces fonds proviennent de la valeur du stock initial de l’ex-PSP (2 milliards de FCFA), de sa liquidation (12,9 milliards de FCFA) et de l’appui financier du Contrat de désendettement et de développement (C2D) d’une valeur de 10,125 milliards de FCFA. Cet appui du C2D a servi à l’achat de médicaments pour la NPSP, dans un premier temps pour subvenir aux besoins urgents (7 milliards de FCFA) et dans un second temps, soutenir sa centrale d’achat (3,125 milliards de FCFA).

La NPSP a pour mission d’assurer l’accessibilité des médicaments aux populations de Côte d’Ivoire en garantissant leur disponibilité sur toute l’étendue du territoire, dans les établissements sanitaires publics et ses services associés.

Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_16
Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_8
Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_7
Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_13
Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_11
Stockage_nouvelle_Pharmacie_CIV_2

Film Institutionnel de la nouvelle pharmacie de la santé publique de Côte d’Ivoire.

Verified by MonsterInsights