preloader

L’école de pêche est situé à Ekpossa

Ado le bâtisseur

Centrale thermique Azito 3
Politique – Koumassi/Élections municipales : Cissé Bacongo à ses partisans : « Soyez parmi les premiers à voter ».
Centre de Santé de Bondoukou
L’Hôpital général de Bouna.
Élections Municipales et régionales 2023 : les dépôts de candidatures ont pris fin ce dimanche.
Le premier ministre visite des sites de construction de 75.000 logements(Songon)
Carrefour de l’Indénié au plateau
Municipales et régionales dans La Mé : Patrick Achi rend hommage à Alassane Ouattara à Adzopé.
Bitumage de l’axe Odiénné Gbéléban
Le Zanzan : l’ambitieux programme électrique du gouvernement
La construction d’installations d’eau commence à Mankono et Séguéla
Depuis Kong : Ce que Photocopie n’a jamais dit sur son «Original» Alassane Ouattara.
Santé : la Côte d’Ivoire va accueillir une unité de production pharmaceutique de plus de 88 millions $
Centre technique des arts appliqués de Bingerville (2014).
Le quartier Amakpétabous d’Adzopé accède à l’électricité.
COTE D’IVOIRE : les mareyeuses de Sassandra, sensibilisées à une après pêche durable
Législatives 2021 : 2ème jour de proclamation des résultats par la CEI, le RHDP consolide son avance.
Législatives en Côte d’Ivoire : la campagne électorale s’achève sans violence.
Programme présidentiel de construction de logements sociaux : 30 000 logements réalisés depuis 2012.
Pont de Béttié
Côte d’Ivoire : le scrutin législatif sera repris dans 4 circonscriptions électorales.
Côte d’ivoire/Mise sous tension : plusieurs villages du département de Boundiali connectés au réseau national.
Développement des infrastructures routières : État d’avancement des travaux d’aménagement de la Route de Dabou 19 Km ( sortie Ouest Abidjan – Mars 2022).
INP-HB ESA (Ecole Supérieur d’Agronomie) Yamoussoukro
Ecole de peche Ekpossa Grd Lahou_1

Sa Majesté le roi Mohammed VI du Maroc offre le 2ème village des pêcheurs à Ekpossa (Grand-Lahou).

Le roi Mohammed VI du Maroc offre le 2ème village des pêcheurs à Ekpossa à 18 km de Grand-Lahou
Pour renforcer la coopération Sud-Sud, le roi du Maroc, sa Majesté Mohammed VI, après le premier village des pêcheurs de Locodjro, offre un autre à Grand-Lahou.
C’est devenu un rituel pour sa majesté le roi du Maroc. A chaque visite qu’il effectue en Côte d’Ivoire, il fait un don. Le dernier en date est le village des pêcheurs que l’illustre hôte offre à la commune de Grand-Lahou.
La cérémonie de la pause de la première pierre s’est déroulée, le 2 juin dernier, à Abidjan. C’est le 3 juin qu’a eu lieu la cérémonie de présentation de la maquette de l’ouvrage aux populations de la ville récipiendaire.
Le futur village des pêcheurs jouxtant l’école de pêche est situé à Ekpossa, à 18 km de Grand-Lahou.
C’est en présence du représentant de sa majesté le roi du Maroc, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime et du ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, que les populations de ladite commune sont venues découvrir la maquette et les commodités que va renfermer le futur village des pêcheurs.
Le projet répond au souci de désenclavement du pôle d’attraction économique qu’est Abidjan.
Il permettra, en outre, de freiner l’exode rural des populations, créer des emplois, de sécuriser les pêcheurs et mareyeuses, d’améliorer leurs conditions de vie et de travail.
Et de développer la commercialisation des apports de pêche. Lors de son allocution, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, après avoir remercié son hôte, s’est adressé aux populations.
Je suis heureux d’annoncer que sa majesté le roi du Maroc, à travers sa fondation Mohammed VI pour le développement durable, dans sa grande bonté, offre à Grand-Lahou et à sa communauté de pêche, un point de débarquement aménagé », a-t-il annoncé.
Ce geste est le deuxième du genre, après celui de Locodjro, qui symbolise les liens d’amitié et de fraternité qui lient le royaume du Maroc à la Côte d’Ivoire.
Pour marquer cela, le représentant de sa majesté le roi du Royaume chérifien a affirmé : « Le roi Mohammed VI a décidé de vous offrir ce village de pêcheurs, pour aider les acteurs de la pêche de la localité de Grand-Lahou à professionnaliser leurs activités.
Cela leur permettra de mieux s’organiser, mieux commercialiser leurs produits afin de vivre décemment ».
Le village des pêcheurs sera bâti sur une superficie de 3.000 mètres carrés. Le site est prévu pour contenir 550 pirogues. Il accueillera 2790 pêcheurs et 1200 mareyeurs. Le village comprendra un hall aux poissons avec un espace froid, un bureau administratif et socio-collectif. Il y aura, en outre, un espace nettoyage de fruits de mer et lagune.
Auquel viendront s’ajouter un marché de vente au détail, une buvette, un magasin de vente de matériel de pêche, des boxes jerrycans et un atelier d’entretien charpente et mécanique. Le coût de l’œuvre est estimé à 20 millions de Dirhams, soit près de 2 millions d’Euros (environ 1,300 milliards Fcfa).
La capacité de production prévue est de 1.950 tonnes par an de poissons et autres fruits de mer et lagune. Sa réalisation se fera sur une période de 16 mois.
La doléance faite par le chef du village de Lahou-Kpanda, William Atawa, au gouvernement ivoirien, pendant la libation, est de désensabler l’embouchure de leur village afin de permettre une meilleure navigation dans le secteur.

Métiers de la pêche Deux bateaux-école pour Grand-Lahou

La Coopérative des pêcheurs artisans maritime d`Abidjan (COOPAMA), a dans le cadre de ses activités, initié un programme d`insertion de jeunes ivoiriens dans les métiers de la pêche. Ce programme de la Coopama vise à la fois à ouvrir la coopérative aux jeunes ivoiriens qui le désirent, à organiser leur formation et à chercher des moyens matériels et financiers nécessaires à leur installation. Sa mise en œuvre a suscité un partenariat avec le Lycée professionnel de Grand- Lahou. Ecole chargée d`assurer la formation initiale et le perfectionnement des jeunes ivoiriens aux métiers de la pêche et ses activités connexes. Grâce à ce partenariat, deux grands bateaux-école du lycée ( Houphouët-Boigny et Maria Rosa Boceta) ont été entièrement réhabilités à 70 000 000 de Fcfa par la Coopama. La remise de ces ouvrages au ministre de l`Enseignement technique et de la formation professionnelle, Albert Flindé a eu lieu hier lundi 18 juin, au Port d`Abidjan. Ces investissements ont permis la formation pratique et l`insertion sociale d`une première vague de 28 élèves du lycée professionnel de Grand-Lahou en année de Brévet de technicien ( BT). Ces étudiants, issus des filières Pêche, Maintenance des machines et Maintenance des équipements électriques et électroniques ont effectué du 2 avril au 16 mai dernier, des stages pratiques en mer sur ces bateaux, ce qui n`était pas le cas avant la réhabilitation de ces bateaux. Le PCA de la Coopama, Bakayoko Mamadou a déclaré que son organisation entend contribuer à moderniser la pêche artisanale maritime en Côte d`Ivoire par l`avènement des professionnels diplômés des centres de formation nationale. Le renforcement des capacités et l`installation des jeunes pêcheurs nationaux issus des centres de formation va aider à combler le déficit des flottilles de pêche sur nos eaux, une des causes principales de la pénurie et de la cherté du poisson. M. Bakayoko a sollicité l`appui de l`Etat pour l`acquisition d`autres bateaux pour la création d`emplois jeunes au profit de la réduction du chômage. Le directeur du lycée professionnel de Grand-Lahou, Célestin Assi Akaffou, a saisi l`occasion pour évoquer les réalités de son école, qui dit-il est confrontée à de nombreuses difficultés de fonctionnement , dont l`impossibilité d`accès à la mer des bateaux-école, due à la non-ouverture du cheval. Un ouvrage qui permet aux bateaux d`accéder à la mer à partir du port d`application du lycée. Le ministre Albert Flindé a déclaré que les travaux à effectuer dans ledit lycée sont estimés à une vingtaine de milliard de nos francs.

Le roi Mohammed VI du Maroc offre le 2ème village des pêcheurs

Pour renforcer la coopération Sud-Sud, le roi du Maroc, sa Majesté Mohammed VI, après le premier village des pêcheurs de Locodjro, offre un autre à Grand-Lahou.
C’est devenu un rituel pour sa majesté le roi du Maroc. A chaque visite qu’il effectue en Côte d’Ivoire, il fait un don. Le dernier en date est le village des pêcheurs que l’illustre hôte offre à la commune de Grand-Lahou. La cérémonie de la pause de la première pierre s’est déroulée, le 2 juin dernier, à Abidjan. C’est le 3 juin qu’a eu lieu la cérémonie de présentation de la maquette de l’ouvrage aux populations de la ville récipiendaire. Le futur village des pêcheurs jouxtant l’école de pêche est situé à Ekpossa, à 18 km de Grand-Lahou. C’est en présence du représentant de sa majesté le roi du Maroc, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime et du ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, que les populations de ladite commune sont venues découvrir la maquette et les commodités que va renfermer le futur village des pêcheurs. Le projet répond au souci de désenclavement du pôle d’attraction économique qu’est Abidjan. Il permettra, en outre, de freiner l’exode rural des populations, créer des emplois, de sécuriser les pêcheurs et mareyeuses, d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. Et de développer la commercialisation des apports de pêche. Lors de son allocution, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, après avoir remercié son hôte, s’est adressé aux populations.
Je suis heureux d’annoncer que sa majesté le roi du Maroc, à travers sa fondation Mohammed VI pour le développement durable, dans sa grande bonté, offre à Grand-Lahou et à sa communauté de pêche, un point de débarquement aménagé », a-t-il annoncé. Ce geste est le deuxième du genre, après celui de Locodjro, qui symbolise les liens d’amitié et de fraternité qui lient le royaume du Maroc à la Côte d’Ivoire. Pour marquer cela, le représentant de sa majesté le roi du Royaume chérifien a affirmé : « Le roi Mohammed VI a décidé de vous offrir ce village de pêcheurs, pour aider les acteurs de la pêche de la localité de Grand-Lahou à professionnaliser leurs activités. Cela leur permettra de mieux s’organiser, mieux commercialiser leurs produits afin de vivre décemment ». Le village des pêcheurs sera bâti sur une superficie de 3.000 mètres carrés. Le site est prévu pour contenir 550 pirogues. Il accueillera 2790 pêcheurs et 1200 mareyeurs. Le village comprendra un hall aux poissons avec un espace froid, un bureau administratif et socio-collectif. Il y aura, en outre, un espace nettoyage de fruits de mer et lagune. Auquel viendront s’ajouter un marché de vente au détail, une buvette, un magasin de vente de matériel de pêche, des boxes jerrycans et un atelier d’entretien charpente et mécanique. Le coût de l’œuvre est estimé à 20 millions de Dirhams, soit près de 2 millions d’Euros (environ 1,300 milliards Fcfa). La capacité de production prévue est de 1.950 tonnes par an de poissons et autres fruits de mer et lagune. Sa réalisation se fera sur une période de 16 mois. La doléance faite par le chef du village de Lahou-Kpanda, William Atawa, au gouvernement ivoirien, pendant la libation, est de désensabler l’embouchure de leur village afin de permettre une meilleure navigation dans le secteur.
Ecole de peche Ekpossa Grd Lahou_9
Ecole de peche Ekpossa Grd Lahou_11
Ecole de peche Ekpossa Grd Lahou_5
Ecole de peche Ekpossa Grd Lahou_4
Verified by MonsterInsights