preloader

Bibliothèque de la Renaissance Africaine

Ado le bâtisseur

7 kms de bitume à Sinématiali : inauguration par le Président de la République.
La piscine d’état de Bingerville
Couverture Maladie Universelle (CMU)
Développement des infrastructures routières : État d’avancement des travaux d’aménagement de la Route de Dabou 19 Km ( sortie Ouest Abidjan – Mars 2022).
Travaux de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan.
Municipales du 2 septembre à Tiassalé : fatigué d’Assalé, le personnel de santé sous le charme d’Alpha Sanogo.
Le parc des expositions d’Abidjan (Port-Bouët).
Santé : le Premier Ministre inaugure le nouveau CHR de San Pedro.
Réhabilitation de la station d’alevinage de Jacqueville.
Côte d’Ivoire. Développement local : Fête de la lumière à Boyo.
Première usine de chocolat à Abidjan
Routes ponts : Abobo et Yopougon jugent les travaux de Ouattara.
Législatives 2021/Circonscription d’Arikokaha, Niakaramadougou et Tortya : la CEI retient une liste de 5 candidats et leurs suppléants (Communiqué).
Centre d’innovations et des technologies de l’anacarde (CITA) -Usine école.
Réhabilitation boulevard de Marseille.
Législatives 2021 : les acteurs politiques exhortés à œuvrer pour une campagne électorale apaisée et un scrutin sans violence (Déclaration).
Valorisation des déchets d’Akouédo
Le quartier Amakpétabous d’Adzopé accède à l’électricité.
« Aucun bastion ne doit résister » aux candidats du RHDP en Côte-d’Ivoire (Bictogo)
Arrah : Ane Boni Siméon appelle à voter massivement la liste RHDP
Le défi de l’électrification
Carrefour indénié, 4ème pont etc…Ces ouvrages qui redessinent le visage de Yopougon, Attécoubé, Adjamé et le Plateau.
Visite d’état dans le Moronou : la localité d’Assiè Akpèssè s’illumine. (village de la commune de M’Batto)
La Tour F du plateau en construction, les tours A et B réhabilités.
Elections législatives : le scrutin fixé au samedi 6 mars 2021.
nouvelle bibliothèque moderne_1

Primature : Bibliothèque de la renaissance africaine d’Abidjan présentée à Duncan

63 milliards de Francs Cfa. C’est le montant estimé par l’État ivoirien pour la construction et l’équipement de la Bibliothèque de la renaissance africaine d’Abidjan (Braa).
Daniel Kablan Duncan , le Premier ministre ivoirien a présidé le mardi 3 décembre 2017 la cérémonie de la signature de convention entre les autorités ivoiriennes et le Groupe C21/Archi 2000 retenu pour la construction et l’équipement du projet.
Il a indiqué qu’une œuvre architecturale hors du commun qui s’offrira aux Ivoiriens dans trois ans.
«La réalisation de la Braa entre dans sa phase décisive et active en ce 3 janvier 2017, au moment où la 3ème République de la Côte d’Ivoire se met en place, bonne coïncidence pour un projet d’envergure qui constitue une action majeure du Président de la République » a déclaré le chef du gouvernement ivoirien qui a par la suite donné plus de détail sur cette «belle» infrastructure des arts et du savoir Abidjan qui sera en construction.
«Il comprend principalement : une bibliothèque construite sur 10 niveaux, avec une capacité d’accueil de 1500 places, pour un coût de 12 milliards de FCFA. La bibliothèque équipée sera transférée en pleine propriété à l’Etat dès la fin des travaux. Un hôtel cinq étoiles de 177 chambres et des espaces bureaux.
C’est en conjuguant les efforts que ces défis pourront être relevés, afin de remettre, dans 36 mois, le beau joyau que constituera le complexe intégré Bureaux-Hôtellerie-Arts-Bibliothèque au Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA».
Selon lui le projet de construction et d’équipement de la Braa s’inscrit dans le cadre du programme de développement cohérent du plateau et fait partie des priorités du Président ivoirien.

Le budget de la Bibliothèque de la Renaissance Africaine bouclé

Le Groupe Côte d’Ivoire Invest (C2I)/Archi 2000,
chargé de la construction et de l’équipement de la Bibliothèque de la Renaissance africaine d’Abidjan (BRAA) annonce, dans un communiqué, le bouclage du financement du projet.
« Le financement est bouclé et les actions sont en cours afin de permettre à l’entreprise d’entrer en possession du site occupé par la direction des Examens et Concours (DECO) pour le démarrage des travaux lourds », indique le document.
La Bibliothèque de la Renaissance est une tour futuriste de 14 étages à plusieurs compartiments, comprenant une bibliothèque, une galerie commerciale, un centre de conférences de 1500 places, un hôtel cinq étoiles de 177 chambres, des bureaux et 900 places de parking souterrain de trois niveaux.
D’un coût global de 63 milliards de FCFA, cette bibliothèque sera la plus grande d’Afrique noire francophone et l’une des sept plus grandes et plus belles d’Afrique. Elle devrait être livrée en 2020 à l’État de Côte d’Ivoire selon les termes de l’accord-cadre signé le 28 décembre 2015 entre l’entreprise et le gouvernement.

La plus grande bibliothèque d’Afrique noire francophone sera construite à Abidjan

Abidjan va voir émerger, dans 40 mois, ce qui sera la plus grande bibliothèque d’Afrique noire francophone. Le projet dénommé «La Bibliothèque de la renaissance africaine d’Abidjan», a été présenté ce 28 décembre au Premier ministre ivoirien, Kablan Duncan, au cours de la signature de l’accord-cadre de négociations entre le gouvernement et un groupement d’investisseurs ivoiriens.
Un accord qui permet de préciser «les contours techniques, financiers, environnementaux, …» du projet, a indiqué Duncan.
Il s’agira de «l’une des sept plus grandes et plus belles bibliothèques d’Afrique» et «la première d’Afrique noire francophone», a apprécié Maurice Bandama, le ministre ivoirien de la Culture. Le joyau architectural de 14 étages sera dressé sur un espace de 10000 mètres carrés au cœur du Plateau, le quartier des affaires de la capitale économique ivoirienne et va nécessiter un investissement de 49 milliards de francs CFA (74,8 millions d’euros).
Cinq étages seront consacrés à la bibliothèque qui sera à la fois «physique et virtuelle et disposera d’un espace numérique auquel on pourra accéder à distance» a souligné Maurice Bandama. En plus, celle-ci disposera de «tout ce qu’il y a de mieux aujourd’hui en matière d’informatique et technologie pour la lecture, la vidéo et le livre», ajoute Ibrahima Konaré, directeur Archi 2000, le cabinet d’architecture en charge de l’ouvrage.
Le bâtiment abritera par ailleurs des activités commerciales, des bureaux, un pallier ministériel et un parking en sous-sol de 900 places sur trois niveaux.
La Banque panafricaine Ecobank devrait financer le projet selon les promoteurs.
Construction bientôt de la bibliothèque de la renaissance africaine d'Abidjan_1
nouvelle bibliothèque moderne
La plus grande bibliothèque d'Afrique noire
Verified by MonsterInsights